Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous contacter

SE-UNSA 92

8 bis rue Berthelot

92150 SURESNES

Tél : 01 45 06 67 66

ou 09 62 58 48 72

92@se-unsa.org

Instances

Calendrier des réunions paritaires

Jeudi 8 septembre 2022 : CTSD. Mesures d'ajustement de carte scolaire 

Réunions d'information syndicale

30 mars 2022 3 30 /03 /mars /2022 08:16

La Directrice Académique a reçu les organisations représentatives en CTSD lundi 28 mars en présentiel.

De nombreux sujets d’actualité ont été abordés lors de cette audience.

 

Situation sanitaire :

Le nombre de cas signalés est en constante augmentation, comme dans le reste de la population. Aujourd’hui 480 cas chez les élèves et 71 cas chez les personnels ont été recensés. La Directrice Académique indique qu’en raison du niveau actuel du protocole, elle ne peut pas imposer le retour du masque. Elle ne peut que le recommander fortement. Dans le 2nd degré, la bonne tenue des examens est menacée par cette nouvelle flambée des cas positifs.

 

Guerre en Ukraine :

L’accueil des enfants ukrainiens se poursuit dans les établissements des Hauts-de-Seine, selon un flux constant. Ils sont 137 à être déjà accueillis et 40 en attente.

Dans le 2nd degré, ils sont accueillis en UPE2A dans les collèges, par contre ils sont directement intégrés dans des classes au lycée. Ils bénéficient d’un enseignement à distance de 10h à 14h organisé par leur pays, et sont intégrés si possible dans des cours de langue (anglais, allemand) qu’ils pratiquent déjà.

Dans le 1er degré, ils sont accueillis dans des UPE2A car il reste encore de la place. Par contre il manque des places pour les TPS, car beaucoup de femmes seules arrivent sur notre territoire avec des jeunes enfants.

Ce ne sont pas des réfugiés mais des déplacés (situation temporaire) et disposent à ce titre d’un droit de séjour de 6 mois.

Le recrutement de PsyEN contractuels pour aider ces nouveaux arrivants est lancé mais très peu de candidats se tournent vers le 1er degré.

 

Remplacement :

Le remplacement de collègues qui sont en formation en constellation est mal compris dans les écoles lorsque des collègues absents ne sont pas, eux, remplacés.

La Directrice Académique comprend les tensions que cette situation suscite, mais elle tient à ce que les formations qui ont été arrêtées en janvier puissent reprendre. De plus, elle précise que ces formations ne mobilisent qu’une trentaine de brigade et que leur apport ne modifierait pas fondamentalement la pénurie actuelle de remplaçants. Elle informe avoir pu recruter 80 contractuels depuis janvier pour y faire face.  

 

Mouvement intra :

2 évolutions sont à noter entre le projet présenté aux organisations syndicales et la circulaire parue le 24 mars :

  • La prise en compte de l’ancienneté de demande sur les vœux de direction d’école
  • La stabilité en Education Prioritaire : un collègue qui enseigne en EP et qui, suite à une mesure de carte scolaire, obtient à nouveau un poste en EP, ne verra pas son ancienneté en EP s’interrompre

Un webinaire aura lieu mercredi (matin et après-midi) à destination des stagiaires et des enseignants entrants dans le 92 suite au mouvement interdépartemental.

Une note complémentaire va être envoyée pour préciser la procédure à suivre pour les postes qui sont incompatibles avec le temps partiel.

Les enseignants en CAPE n’ont plus désormais leurs points pour participer au mouvement.

Les vœux MOB remplacent les « anciens » vœux géographiques. Les participants obligatoires devront formuler au moins 3 vœux MOB. A l’intérieur d’un vœu MOB un enseignant pourra faire évoluer l’ordre des vœux (par exemple, mettre les vœux TRS en tête de liste).

 

Mouvement inter :

Suite au mouvement POP (postes à profil), 15 candidats sortent du département (dont 5 restent dans l’Académie). Sur les 10 postes proposés dans le 92, 6 ont trouvé preneur. 3 lauréats étaient déjà dans les Hauts-de-Seine et 3 autres entrent dans le département. Les 4 postes restés vacants sont ceux de l’Ecole Européenne dont le libellé ne correspondait pas à la réalité du poste (le terme « natif » n’étant pas accepté par le ministère alors qu’il est dans le cahier des charges des écoles européennes).

Le bilan du mouvement inter fait état de 154 sortants pour 74 entrants (soit un solde en enseignants pour le département de -80). Lorsqu’il y a une demande d’annulation de mutation, la DSDEN essaie de compenser en proposant la mutation au candidat suivant sur la liste pour le même département.

La circulaire pour les ineats/exeats sortira début avril.

 

Temps partiels :

Les demandes de temps partiels se font désormais en 2 temps :

  • Un premier recueil des candidatures a eu lieu avant le 28 janvier
  • Une seconde phase va s’ouvrir sur Colibris la semaine prochaine uniquement pour les demandes de droit

Le SE-Unsa 92 regrette le manque de communication de la DSDEN sur le changement de calendrier et de procédure ; de nombreux collègues n’ont pas pu faire leur demande à temps et se retrouvent désormais dans une situation délicate. Nous demandons que les collègues qui ont des demandes sur autorisation à formuler puissent aussi le faire à partir de la semaine prochaine.

D’autre part, de nombreux collègues n’ont pas compris le but de l’entretien qu’ils ont eu avec leur IEN au sujet des demandes de temps partiels. La Directrice Académique indique que ces entretiens ont pour but de redonner le cadre des demandes de temps partiels et de demander des éléments complémentaires avant décision.

 

Divers :

- Formation initiale : Les contractuels M2 alternants sont 12 cette année, leur bilan est plutôt positif. Les M1 MEEF sont dans les écoles soit en observation soit en responsabilité. Ils sont affectés soit dans le bassin au plus proche de leur domicile soit au plus proche de leur lieu de formation.

- Évaluation d’école : la phase d’autoévaluation est en cours. En raison de la situation sanitaire, de la souplesse a été introduite dans le calendrier initial. Cette évaluation doit être au service d’autres outils (projet d’école, conseil des maîtres, …)

- Brigade de remplacement : un groupe de travail se réunira en mai. 2 agents contractuels ont été recrutés à la D1D2 pour la gestion des personnels.

- Fusion de 2 écoles maternelle à Clamart : les conseils d’école ont des avis divergents. La DASEN acte malgré tout la fusion des 2 écoles pour la rentrée 2023 et demande qu’un travail préparatoire soir fait sur le terrain l’année prochaine.

 

David PLANCHE

Représentant du SE-Unsa 92 au CTSD

Partager cet article
Repost0

commentaires