Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous contacter

SE-UNSA 92

8 bis rue Berthelot

92150 SURESNES

Tél : 01 45 06 67 66

ou 09 62 58 48 72

92@se-unsa.org

Instances

Réunions d'information syndicale

Mercredi 10 novembre 2021 : Permuts 2022

Mardi 16 novembre 2021 : Préparation à l'entretien de direction

23 juin 2022 4 23 /06 /juin /2022 15:08

Crise sanitaire

Depuis une semaine, remontée des cas de COVID dans les établissements scolaires.

M. CUISSET, secrétaire général : il ne devrait pas y avoir de problème d’approvisionnement en masque si un nouveau protocole rendait le port du masque obligatoire à la rentrée : des masques sont encore disponibles dans les circonscriptions et à la DSDEN. Les fournisseurs disposent également de stocks de masques.

 

Le ministre s’est engagé à adresser le protocole sanitaire de rentrée longtemps avant la rentrée pour permettre aux personnels de s’y préparer.

 

 COVID longs reconnus comme maladie professionnelle  :

Le Dr NAUTRE : Dans un premier temps, seuls les personnels ayant été hospitalisés et sous oxygène pouvaient se voir reconnaître en maladie professionnelle par le médecin expert. Désormais, ces critères ne sont plus nécessaires si des symptômes perdurent après un COVID

 

Rupture Conventionnelle

Des personnels se sont vus refuser des ruptures conventionnelles et les délais de réponse sont de plusieurs mois.

M. CUISSET : les ruptures conventionnelles sont refusées quand les personnels n’ont pas un projet solide.

 

Recrutement par JOB DATING :

M. CUISSET : les contractuels recrutés seront formés à la rentrée et accompagnés dans la durée.

L’Unsa Education s’inquiète de l’accompagnement de ces personnels qui, déjà cette année, était compliqué et craint que cette tâche ne soit gérée directement dans les écoles par les directeurs sans temps dédié.

 

 

Bilan de Mme CARDOSO, psychologue du travail.

51 situations collectives ont été prises en charge par les deux psychologues du travail (en légère baisse par rapport à l’année dernière) et 124 situations individuelles (stable par rapport à l’an passé).

Deux nouveaux psychologues du travail sont en cours de recrutement pour une prévention renforcée.

Mme CARDOSO rappelle que les personnels doivent indiquer leurs coordonnées téléphoniques pour une prise en charge plus rapide de leurs demandes.

Les interlocuteurs sont multiples selon les situations. Un tableau détaillant les missions de chaque interlocuteur est en cours. Il sera transmis prochainement aux établissements.

 

Situations individuelles d’établissement :

Plusieurs remontées portent sur des problèmes thermiques.

Des enseignants référents du sud du département font remonter des surcharges de travail.

La gestion des élèves éruptifs reste un problème majeur, les équipes restent très démunies face à ces situations et souvent en manque d’AESH ou en l’absence de reconnaissance MDPH pour ces élèves.

Mme FIS : Les IEN doivent être saisis au plus vite afin d’éviter les blocages.

 

DUERP (Le document unique d'évaluation des risques professionnels ) :

Essentiellement mis en place dans le second degré, bien que tous les établissements ne l’aient pas encore fait.

Dans le premier degré, il n’est presque jamais mis en place. Les équipes ne disposent pas de temps pour le faire, quelques unes font la chasse aux risques, mais  sans avoir le temps d’analyser les risques.

Mme FIS indique qu’un troisième poste de  conseiller de prévention vient d’être crée à cet effet.

C’est insuffisant, les équipes ont besoin de temps pour le mettre en place et un conseiller de prévention ne pourra accompagner tous les établissement du 1er degré.

 

Le CHSCT disparaîtra dans sa forme actuelle au profit du Comité Social d’Administration (CSA), nous ne connaissons pas encore ses modalités de fonctionnement, les textes quant à son organisation n’étant pas parus. Les archives du CHSCT seront conservées.

 

Anne GAU-SEGONZAC

Représentante UNSA-Education 92 au CHS-CT

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires