Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous contacter

SE-UNSA 92

8 bis rue Berthelot

92150 SURESNES

Tél : 01 45 06 67 66

ou 09 62 58 48 72

Fax : 01 42 04 33 93

92@se-unsa.org

Réunions

Calendrier des réunions paritaires

Vendredi 20 novembre : CDEN. Bilan de la rentrée 2020

 

 

 

 

5 mars 2015 4 05 /03 /mars /2015 11:56

Travailler plus ... pour gagner autant !

 

Le crédit de formation de 200h autrefois attribué aux AED-AVS, et qui permettait entre autres une réduction du temps de service annuel (de 1607 à 1407 heures) a disparu du décret régissant les AESH. Aujourd’hui, pour un salaire égal, un(e) AESH travaille donc 200h de plus sur l’année.

Statutairement, ce changement induit par le décret de juin 2014 n’est pas acceptable ; encore moins quand l’on sait que ce métier est exercé à 95% par des femmes, qui déclarent  peiner « à joindre les deux bouts » du fait d’un temps partiel subi par 90% d’entre elles.

À l’heure où nous fêtons les 10 ans de la loi handicap, il est par ailleurs plus que regrettable que les compétences de ces personnels, indispensables à la scolarité des enfants en situation de handicap, ne soient pas reconnues. Cette reconnaissance passe entre autres par l’octroi d’une formation et d’un diplôme dignes de ce nom. Le SE-Unsa a voté contre ce décret, qui laissait craindre des reculs statutaires, et ne répondait pas suffisamment aux besoins des élèves concernés. Force est de constater que nous avions raison, et que les propositions défendues alors méritent encore d’être portées.

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
2 mars 2015 1 02 /03 /mars /2015 11:35

On avance !

 

La nouvelle note de service pour la hors-classe des PE est maintenant connue. Elle concrétise les décisions des chantiers métiers et la valorisation des enseignants en éducation prioritaire.

Augmentation du ratio

Cette année, le ratio passe à 4,5 % au lieu de 4% l'an dernier, ce qui permettra plus de passages à la hors classe. Grâce à l'action du SE-Unsa, le ratio a progressivement augmenté au fil des dernières années : à 2% en 2012, il est passé à 3% en 2013 puis 4% en 2014. C'est la concrétisation du protocole d'accord de 2013 signé avec le Ministre de l'Éducation Nationale. 

Reconnaissance des missions des directeurs et des conseillers pédagogiques

Les conclusions des groupes de travail menés dans le cadre de la refondation de l’école sont concrétisées :

  • généralisation du point supplémentaire pour les directeurs d’école
  • un point pour les conseillers pédagogiques

Valorisation de l’engagement des enseignants en éducation prioritaire

Conditions de durée d’exercice :  

  • 2015 : au – 3 ans dans une école
  • 2016 : au – 3 ans dans la même école (*)
  • 2017 : au – 4 ans dans la même école (*)
  • 2018 : au – 5 ans dans la même école (*)

Politique de la ville

2 pts

ZEP, RAR, ECLAIR, RRS

1pt

REP+

2 pts

REP

1 pt

Nos interventions lors du groupe de travail préparatoire auront permis de rajouter les collègues affectés en ZEP/RAR/ECLAIR/RRS en 2014-2015. Le ministère n’attribuait le point supplémentaire qu’aux collègues en exercice dans les écoles REP+ et Politique de la ville.

Barème de base

Échelon au 31/08/2015 x 2  +  note au 31/12/2014

À partir du 7ème échelon, tout professeur des écoles peut prétendre au passage à la hors classe. Pour savoir quelles sont vos chances, contactez votre section départementale du SE-Unsa.

Le SE-Unsa réitère sa demande d’augmentation du ratio de passage à la hors-classe des PE pour atteindre les 7%.

(*) ou une école si le changement est consécutif à une mesure de carte scolaire.       

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
2 février 2015 1 02 /02 /février /2015 15:49

C'est possible !

 

Il existe 2 possibilités (en plus du concours interne) si un enseignant du 1er degré souhaite exercer dans le 2nd degré : le détachement et la liste d’aptitude.

Détachement

La note de service pour les demandes de détachement dans les corps des personnels enseignants, d'éducation et d'orientation des premier et second degrés est parue au BO du 16 décembre 2014 (consultable ici).

Les dossiers (voir Bulletin officiel) devront être transmis à l’Inspection Académique sous couvert de l’IEN. L’administration transmet ensuite les dossiers au rectorat. Les décisions seront connues fin juin après avis de la Commission administrative paritaire nationale du corps du second degré concerné.

La fiche de suivi se trouve sur ce lien

Liste d’aptitude

Tous les professeurs des écoles titulaires peuvent accéder au corps des certifiés ou des Professeurs d’EPS par liste d’aptitude, à condition d’être âgés d’au moins 40 ans et de justifier de 10 ans de services effectifs d'enseignement.

Les candidatures sont à formuler par l’intermédiaire d’un imprimé disponible en pj. Ce dossier doit être transmis pour le 4 février 2015 au rectorat de l’académie de rattachement. Les dossiers sont d’abord étudiés et classés au niveau académique. Seules les candidatures retenues par le recteur sont remontées au ministère qui prend la décision finale.

La procédure est détaillée dans la note de service n°2014-170 du 16-12-2014 (consultable ici).

La fiche de suivi et le formulaire de demande se trouvent sur ce lien

Le SE-Unsa, syndicat du 1er et du 2nd degré, peut vous renseigner.

Pour le SE-Unsa, la mobilité professionnelle doit être une réalité pour les enseignants qui le souhaitent.

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
29 janvier 2015 4 29 /01 /janvier /2015 14:59

Permutations informatisées

 

Quelques points importants de cette CAPD :

On note pour ce mouvement interdépartemental une progression de 14 % du nombre de demandes, ce qui en nombre de dossiers se traduit par 40 dossiers de plus par rapport à 2014.

Les années précédentes il y a eu peu de départ en raison des difficultés à pourvoir nos postes sur le département.

Aujourd’hui, nous sommes excédentaires.

Evolution du nombre de demandes de bonification au titre du handicap :

- 2013             29

- 2014             36

- 2015             43

Nombre de demandes de bonification accordées :

- 2014             11

- 2015             23

La bonification de 800 points est accordée aux demandeurs après avis du médecin de prévention, soit sur tous les vœux, soit sur le seul vœu formulé, soit sur un vœu en particulier. Il est arrêté que si les collègues bénéficiant de cette bonification n’obtiennent aucun des vœux qu’ils ont faits lors de ce mouvement interdépartemental, ils auront automatiquement une priorité lors des inéats/exéats.

Evolution du nombre de permutations accordées :

- 2011             238

- 2012             193

- 2013             118

- 2014             154

Une précision est apportée par la DSDEN concernant les 80 points pour un rapprochement de conjoint « hors académie limitrophe » : Ils ne peuvent être accordés si le département demandé est limitrophe du département d’origine et si la durée de séparation est inférieure à 6 mois.

240 collègues n’avaient pas confirmé leur participation, ils ont été contactés et au 27/01/2015 ce sont 126 accusés de réception qui ont été reçus par la DSDEN. La date limite de réception est fixée au 02/02/2015.

Pascal ROSAMONT

Elu SE-Unsa 92 à la CAPD

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 12:10

Après la séquence étouffante que vient de vivre notre République, la Ministre de l’Éducation nationale a réuni les organisations syndicales le 12 janvier afin d’échanger sur l’avenir et l’aide à apporter aux personnels.

C’est l’École qui doit aujourd’hui, encore une fois, trouver les ressources pour aller à la rencontre de tous les élèves, écouter et entendre, convaincre, ferrailler contre les idées reçues, les amalgames faciles, le sectarisme, la violence. Paradoxalement, cette École qui a vu passer entre ses mains les trois terroristes est la même qui a conduit plus de trois millions de personnes à estimer devoir se lever pour dire non à la violence, au racisme, à l’antisémitisme.

Pour l’Unsa Éducation, l’École ne peut pas tout. Elle est, comme toujours, l’exact reflet de notre société. Elle est aussi l’institution dont les acteurs, quotidiennement, âprement, pied à pied, luttent contre la violence, le racisme et la xénophobie. Ce combat est un long combat. Certes, il faut bâtir un plan d’urgence, sur le court terme, mais il est également vital de mener un travail sur le temps long, pour montrer aux équipes qu’elles sont soutenues dans la transmission des valeurs républicaines. Accompagner les personnels, cela signifie aussi, les former. Fournir des outils sera vain si l’on n’apprend pas à les utiliser.

L’École est en première ligne et ses personnels sont aujourd’hui extrêmement mobilisés. Ils demandent juste d’être accompagnés, soutenus. Ils se battront pour les valeurs de la République qui ont conduit dans la rue des millions de personnes ces derniers jours. Mais ils ne peuvent le faire seuls.

Au cours de la discussion avec la Ministre, l’Unsa Éducation a fait valoir les arguments suivants :

• Il faut prendre en compte les réactions des élèves dans toute leur complexité sans toutefois surmédiatiser les points de conflit. Tous les personnels (pas seulement les enseignants) sont concernés par les réactions des élèves (refus des minutes de silence, justification des actes de violence etc.).

• L’École ne doit pas être flagellée. Le sursaut républicain amenant aux manifestations de ces derniers jours doit aussi à l’École. En revanche, l’École et ses personnels doivent être accompagnés. Il est nécessaire de fournir des ressources, de mobiliser les chefs d’établissement, les corps d’inspection pour être physiquement sur le terrain afin d’accompagner au plus près, les personnels.

• La formation initiale et continue doit être travaillée pour aider les personnels à appréhender ces situations très difficiles à gérer.

Les recteurs sont réunis le 13 janvier afin de leur demander de mobiliser les ressources locales : personnels de direction, corps d’inspection, référents laïcité, référents mémoire et citoyenneté mais aussi les conseils d’école, conseils d’administration, conseils de vie lycéenne et collégienne.

Des outils seront de nouveau mis à disposition :

• Le site Eduscol comprendra dans les jours qui viennent des ressources en termes d’aide comportementale lors de situations difficiles ;

• Des parcours de formation continue seront proposés sur M@gistère. (Les organisations syndicales ont insisté sur la nécessité de formations en présentiel) ;

• Une plateforme élaborée en commun avec la LICRA est en cours de finalisation, avec une aide de formation en ligne ;

• L’accent va également être mis sur la consultation relative à l’Enseignement moral et civique.

À savoir :

• Un livret de prévention de la radicalisation est en cours de finalisation au niveau interministériel ;

• Les semaines de la presse à l’Ecole et de lutte contre le racisme seront également mises à profit.

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
13 janvier 2015 2 13 /01 /janvier /2015 11:11
Liberté, Egalité, Fraternité ... Laïcité

La sauvagerie à l’état brut. Dix-sept vies froidement détruites. Des familles anéanties et un pays sous le choc. Des larmes, de l’incompréhension, du dégoût, de la colère… et dans le même temps un élan d’empathie, de fraternité ainsi qu'une vague de solidarité qui franchit toutes les frontières géographiques, linguistiques ou culturelles.

Avec l’attaque de l’hebdomadaire satirique, ce sont des symboles puissants qui ont été fauchés à l’arme lourde. Des hommes assassinés dont le seul tort aura été d'avoir croqué l’humanité d’un crayon acerbe, insolent, irrespectueux, parfois féroce mais ô combien salutaire.
À travers eux, c’est la liberté d’expression et donc le cœur battant de la démocratie qui a été frappé par un obscurantisme à son paroxysme avec les attaques qui se sont poursuivies.

Ces atrocités viennent de réveiller une république assoupie sur ses principes et notamment celui de laïcité. La laïcité qui reconnaît à chacun le droit à sa propre spiritualité, religieuse ou pas, et qui permet ainsi de rassembler les diversités dans la République. C’est au nom de cette laïcité de la République que l’École a pour mission inlassable de former des citoyens éclairés capables de forger leur libre arbitre et de vivre ensemble : une École libératrice des jougs les plus conservateurs qui emprisonnent et empoisonnent les esprits.

C’est le souffle de cette liberté de penser que crayonnaient les caricaturistes. C’est cette flamme que l’École doit sans relâche entretenir et raviver.

     Je suis Charlie.
     Je suis toutes les victimes.

Christian CHEVALIER
Secrétaire général du SE-Unsa

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
8 janvier 2015 4 08 /01 /janvier /2015 22:20

Le monde du travail, ensemble, pour les libertés et la démocratie

 

Les organisations syndicales françaises s’unissent et se joignent au mouvement citoyen et républicain pour exprimer leur émotion et leur indignation après l’attentat terroriste perpétré contre le journal Charlie Hebdo et face à  tous les actes de violences et d’intolérance.
 
La Démocratie, la République, la Paix, les Libertés de pensée et d’expression sont des biens communs que nous sommes décidés à défendre face à tous les totalitarismes, aux discours haineux et aux tentatives de division et de stigmatisation.
 
Dans cet esprit et dans l’unité, les organisations syndicales CGT, CFDT, CFTC, CFE-CGC, FSU, UNSA et Solidaires appellent le monde du travail ainsi que tous les citoyennes et citoyens à se joindre à toutes les initiatives et manifestations organisées ce weekend partout en France dont la marche silencieuse à Paris ce dimanche 11 janvier à 15H00, place de la République.

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
7 janvier 2015 3 07 /01 /janvier /2015 19:34

Au delà de l'indignation et de l'horreur, ne pas céder aux visées terroristes

 

L’UNSA s’associe à l’indignation générale suscitée par l’attentat sanglant qui vient d’intervenir à Charlie Hebdo. Elle s’incline devant la mémoire des victimes, dont celle des deux fonctionnaires de police qui ont perdu la vie dans l’exercice de leurs missions, et assure de sa sympathie toutes les familles dans la douleur.

Au-delà de l’horreur et de l’émotion  ressenties, la justice devra dire les circonstances précises de ces actes meurtriers, identifier leurs auteurs et les condamner.

En visant un journal, en choisissant délibérément de recourir à une violence extrême et barbare, les meurtriers avaient un objectif : celui d’affaiblir la démocratie. L’UNSA appelle à ne pas céder aux visées terroristes. C’est avec fermeté, mais dans le cadre des valeurs de notre république - la liberté, l’égalité, la fraternité et la laïcité qu’il convient de réagir.

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
18 décembre 2014 4 18 /12 /décembre /2014 15:52

La nouvelle carte académique

 

Dans l’académie de Versailles, l’éducation prioritaire est refondée autour de 96 collèges REP et REP+. Les cartes départementales ont été présentées lors de groupe de travail départementaux. Un comité technique académique aurait du se tenir sur ce sujet le 15 décembre. Suite au refus de la FSU et de la CGT de siéger de nombreuses questions restent sans réponse.

Pour le SE Unsa, la carte de l’éducation prioritaire n’est pas immuable et elle doit évoluer en restant destinée aux situations les plus difficiles. Du fait de l’empilement des dispositifs, les situations étaient d’une grande variété et souvent incohérentes. Par exemple, dans l’académie de Versailles, dans plus de 20 établissements en RRS mais non ZEP, les collègues ne percevaient pas de prime ZEP, d’autres n’étaient pas APV et ne donnaient pas droit aux points de bonification pour les mutations...

La réforme ne s’appliquera qu’à la rentrée 2015. Elle ne se fait pas à moyens constants, il y a bien des moyens supplémentaires. Dans les établissements REP+, les enseignants auront droit à une décharge horaire d’une heure trente et à une prime ZEP renforcée (+100%) ; dans les établissements REP, pas de décharge, mais une prime ZEP renforcée (+50%). Les enseignants du premier et second degré de 21 réseaux toucheront une prime ZEP renforcée alors qu’ils ne touchaient rien auparavant.(nouvelle carte)

A l’inverse, 11 établissements sortent de l’éducation prioritaire contre une seule entrée. Cette évolution doit se faire sur des critères solides pour être la plus juste possible. Quatre critères ont été retenus au niveau national pour le ministère : taux de CSP dévaforisées, taux de boursiers, taux de redoublants à l’entrée en sixième, part des élèves issus d’une zone urbaine sensible. Ces indices sont loin d’être d’une grande fiabilité et c’est pourquoi il a été demandé aux départements d’utiliser d’autres critères. Cependant, les critères utilisés dans les départements sont différents et il est donc impossible de distinguer une politique académique claire, pour une carte la plus juste possible. Pour ces réseaux, un contrat d’accompagnement sur plusieurs années est prévu avec un maintien des moyens. (liste des établissements sortants)

Concernant les mutations, le nouveau barème appliqué à l’éducation prioritaire est inacceptable en l’état.

Pour les écoles isolées, qui ont un profil "éducation prioritaire" sans être rattachées à un collège REP, il sera possible de changer leur collège de rattachement, ou bien de maintenir leurs moyens sans "labellisation".

Pour les lycées, il n’y aura pas de changement à la rentrée 2015, les 36 lycées en éducation prioritaire actuellement le resteront. Une nouvelle carte sera présentée au printemps... affaire à suivre donc.

Le SE Unsa exige :

- le réexamen de la situation de 7 des 11 établissements qui sortent de l’éducation prioritaire (Coll. Pasteur à Longjumeau (91) / 92 : collège Anne Frank (Antony), Jean Macé (Clichy), Gay Lussac (Colombes), Pasteur (Gennevilliers), Jean Perrin (Nanterre), Henri Dunant (Rueil-Malmaison).

- le maintien des moyens financiers hors DHG.

- des contrats d’accompagnement d’au moins 4 ans pour les réseaux sortants et les écoles isolées.

- un rétablissement des points APV pour les mutations.

Nous continuerons à être exigeants pour que cette réforme de l’éducation prioritaire débouche sur la possibilité de travailler autrement là où c’est le plus difficile.

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
12 décembre 2014 5 12 /12 /décembre /2014 09:58

Référentiel métier et formation rénovée

 

Le référentiel métier tant attendu par les directeurs d’école est paru, ainsi qu’une formation rénovée (voir BO spécial en bas d'article).

3 axes pour le référentiel, qui déclinent les compétences et capacités ainsi que les connaissances spécifiques associées à chaque activité :

1/ Responsabilités pédagogiques

2/ Responsabilités relatives au fonctionnement de l’école

3/ Relations avec les parents et les partenaires de l’école

Des termes de ce référentiel découle une formation rénovée comportant une formation initiale et une formation continue.

Les 3 semaines de formation préalables à la prise de fonction ainsi que les 2 semaines en début de la 1ère année perdurent.

Les nouveautés            

  • Ajout de 3 jours de stage  au cours de la 1ère année de prise de fonction
  • Mise en  place d’un tutorat pour l’aide à la prise de fonction la 1ère année, assuré par un directeur expérimenté et rémunéré pour cela (300 euros annuels). Le tuteur bénéficiera d’une formation à l’observation et à l’analyse des pratiques professionnelles
  • Organisation d’un module de préparation à l’inscription sur la liste d’aptitude dans le plan de formation continue départemental. L’organisation de la formation revient au DASEN, après avis du conseil de formation départemental  et du comité technique spécial départemental.
Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92