Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous contacter

SE-UNSA 92

8 bis rue Berthelot

92150 SURESNES

Tél : 01 45 06 67 66

Fax : 01 42 04 33 93

92@se-unsa.org

Réunions

Calendrier des réunions paritaires

Jeudi 8 octobre : CTSD. Bilan de la ressource enseignante 1er degré à la rentrée 2020

 

 

 

 

19 janvier 2007 5 19 /01 /janvier /2007 09:27
Non à la tutelle des élus sur l'école :

Le Conseil National du SE-UNSA, réuni le mardi 16 janvier 2007, affirme son opposition totale au projet de décret relatif à l’expérimentation d’établissements publics d’enseignement primaire (EPEP).

- Pour le conseil national du SE-UNSA, l’entrée pédagogique doit être prioritaire pour réfléchir à une évolution du fonctionnement de l’école. Le SE-UNSA réaffirme sa détermination à trouver de véritables solutions, avec l’objectif de mieux faire réussir les élèves. Or, le projet de texte ministériel n’est basé que sur une approche structurelle.

 - Ce projet apparaît comme une mise sous tutelle des écoles par les élus locaux. En les rendant majoritaires au conseil d’administration, le texte remet ainsi en cause l’indépendance pédagogique dont doivent disposer les enseignants, fonctionnaires de l’Etat.
 - L’empilement et le manque de lien entre les instances de concertation des écoles et de l’EPEP aboutiront à un accroissement de la charge de travail des enseignants et des directeurs d’écoles.
 - Enfin, le conseil national du SE-UNSA est opposé à la création d’un échelon hiérarchique supplémentaire occupé par le directeur de l’EPEP, qui, à terme, pourrait se généraliser aux écoles de grande taille.
 En résumé, ce projet n’améliore ni le fonctionnement et la direction d’école, ni l’efficacité pédagogique. De surcroît, il met en péril l’autonomie professionnelle des enseignants. Ce texte ne répond en rien aux exigences du SE-UNSA.
 En conséquence, le conseil national du SE-UNSA demande au ministre de retirer ce projet qui ne peut être que source de conflits. Si ce texte est maintenu, le syndicat appellera les collègues à faire obstacle à sa mise en œuvre.

Partager cet article

Repost0

commentaires