Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous contacter

SE-UNSA 92

8 bis rue Berthelot

92150 SURESNES

Tél : 01 45 06 67 66

ou 09 62 58 48 72

92@se-unsa.org

Instances

Réunions d'information syndicale

Mercredi 10 novembre 2021 : Permuts 2022

Mardi 16 novembre 2021 : Préparation à l'entretien de direction

13 janvier 2022 4 13 /01 /janvier /2022 11:21

À colère record, grève record !

 

Ce jeudi 13 janvier, la mobilisation historique dans l’Éducation nationale témoigne de la profonde colère des personnels face à la situation intenable et méprisante dans laquelle ils sont placés depuis bientôt 2 ans.

 

Pour le SE-Unsa, cette colère doit être entendue sans délai. Le Premier ministre qui a annoncé les dernières modifications, doit maintenant répondre aux demandes des personnels :

 

  • Stop aux changements incessants annoncés par voie de presse : pour être acceptables et applicables, les modifications de protocoles doivent être discutées avec les organisations syndicales et communiquées clairement et directement aux personnels concernés, avec des délais de mise en place ;

 

  • Stop à la double-journée : les temps personnels doivent être respectés sans astreinte déguisée et le cumul de l’enseignement en présentiel et en distanciel doit être stoppé.

 

  • Stop au « Débrouillez-vous avec la FAQ » : les personnels doivent avoir des réponses concrètes, cohérentes et en proximité, face aux questions qui se posent quotidiennement dans l’application des consignes.

 

  • Stop à l’insuffisance des équipements de protection : les masques chirurgicaux doivent être fournis immédiatement et des masques FFP2 doivent être mis à disposition de tous les personnels qui le souhaitent. Des autotests doivent être délivrés sans limitation de nombre.

 

  • Stop aux locaux inadaptés : les capteurs de CO2 doivent être disponibles dans toutes les écoles et tous les établissements. Les travaux nécessaires doivent être immédiatement engagés pour l’aération et des points d’eau en nombre suffisant.

 

  • Stop au manque d’enseignants, CPE et assistants d’éducation : il faut recruter des personnels via les listes complémentaires des concours et via des contrats décents pour les enseignants et CPE contractuels ainsi que pour les assistants d’éducation.

 

  • Stop aux demandes accessoires : tout ce qui n’est pas essentiel à la gestion de crise (réunions, rédactions de projets, formations, enquêtes, évaluations, d’établissements et d’écoles, évaluations de mi-CP, évaluations de la Depp) doit être systématiquement supprimé.

 

L’École et ses personnels sont au bord de la rupture et ont besoin de soutien pour continuer à fonctionner. Pour le SE-Unsa, le Premier ministre a le pouvoir et les leviers pour répondre à ces demandes et les faire appliquer concrètement dans chaque territoire Il doit maintenant tout mettre en œuvre pour donner les moyens à l’École et à ses personnels de dépasser cette crise.

 

 

Paris, le 13 janvier 2022

 

Stéphane Crochet

Secrétaire général

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2022 6 08 /01 /janvier /2022 08:50

Communiqué intersyndical

 

Dans le cadre de l’appel à la grève du 13 janvier, l’intersyndicale interpelle le ministre pour qu’il respecte les personnels et donne à l’École les moyens de fonctionner.

Grève du 13 janvier
Partager cet article
Repost0
8 janvier 2022 6 08 /01 /janvier /2022 08:41
Situation sanitaire

Le SE-Unsa appelle à la grève le 13 janvier

 

Les personnels de l’Éducation nationale n’ont de cesse depuis des mois de dire à leur ministre qu’ils n’en peuvent plus. Face au déni total de ce dernier sur la réalité du quotidien, le SE-Unsa appelle les personnels à utiliser la grève le 13 janvier pour se faire entendre.
 
Les conditions de travail des personnels et celles d’apprentissage des élèves générées par une gestion chaotique de la crise à l’école sont devenues intenables.
Illisibilité des règles, modification incessante des tâches à accomplir, mise en porte-à-faux auprès des familles… sont les réelles conséquences de chaque annonce médiatique et revirement du protocole sanitaire.
Les délais de dépistage notamment, sont intenables (saturation des laboratoires et des pharmacies, pénurie des autotests, absence d’outils pour tenir les comptes des retours au fil de l’eau…).
 
Pour le SE-Unsa, lorsque la capacité à tester est insuffisante faute de moyens anticipés, ce n’est pas le dépistage qu’il faut alléger sinon on ôte la prévention, mais c’est une décision de fermeture qu’il faut savoir prendre.
 
Le SE-Unsa exige également :
  • des consignes discutées et adaptées à la réalité, communiquées clairement et directement aux collègues et avec des délais de mise en place ;
  • des équipements de protection et de prévention en nombre (masques chirurgicaux et FFP2, autotests, capteurs de CO2), dès les prochains jours et pas dans plusieurs semaines ;
  • un recrutement de personnels via les listes complémentaires des concours et via des contrats décents pour les enseignants et CPE contractuels ainsi que pour les assistants d’éducation ;
  • une priorité aux personnels de l’Éducation nationale quant à l’accueil de leurs enfants comme pour les soignants car le Service public d’éducation est aussi une priorité ;
  • le report systématique de tout ce qui n’est pas essentiel à la gestion de crise (réunions, rédactions de projets, formations, enquêtes, évaluations, d’établissements et d’écoles, évaluations de mi-CP, évaluations de la Depp) ;
  • le non-cumul de l’enseignement en présentiel et en distanciel.
Le SE-Unsa appelle les enseignants, CPE, PsyEN, AESH et AED à se mettre en grève le jeudi 13 janvier.
 
L’École est au bord de la rupture, elle a besoin de soutien pour continuer à fonctionner.
Les femmes et les hommes qui la font vivre vous disent « Stop, Monsieur le Ministre ! ».
 
Vous travaillez dans le 1er degré ? Vous avez jusqu’à lundi soir minuit pour vous déclarer gréviste. 
>> Téléchargez notre modèle de déclaration d’intention
Partager cet article
Repost0
12 octobre 2021 2 12 /10 /octobre /2021 20:06

On manque de personnels Monsieur le Ministre !

 

Le SE-Unsa écrit au ministre pour demander des informations claires et des explications sur les raisons du manque important de personnels constaté depuis la rentrée.
 
Qu’ils s’agissent des enseignants, des CPE, des PsyEN, des AESH ou des AED, selon les remontées des sections locales du SE-Unsa : on manque de personnels dans nos écoles, collèges et lycées ! Plus précisément, et plus préoccupant, on manque de personnels là où les supports existent pourtant.
 
En clair, même là où il y a des postes, il n’y ni titulaire, ni titulaire remplaçant, ni contractuel pour les occuper.
 
La totalité des académies disposent pourtant de listes complémentaires parmi les lauréats du CRPE, c’est aussi le cas pour d’autres concours. Nombreuses et nombreux sont également les contractuels qui attendent d’être recrutés.
 
Cela jette donc une suspicion sur une volonté de faire des économies. Les moyens votés en Loi de finances sont-ils réellement utilisés ?
 
Tous les ans depuis quatre rentrées le second degré perd des postes alors que la démographie augmente. Si le premier degré en gagne, ils sont aussitôt absorbés par les mesures tels que les dédoublements. À ce manque de postes, il est impensable que s’ajoute le manque de personnels pour pourvoir les emplois, qui plus est quand ces ressources existent.
 
Alors que l’année ne fait que commencer, la tension est déjà très forte. Il appartient au ministre d’expliquer les refus de recrutements possibles, et plus que tout de les autoriser !
 
Partager cet article
Repost0
10 juin 2021 4 10 /06 /juin /2021 12:21

Signez la pétition !

 

La Directrice Académique a décidé cette année de restreindre l'accès au temps partiel à 80% de droit. Les collègues qui en avaient fait la demande ont été convoqués par leur IEN afin de motiver leur choix. Ils se sont vus proposer un temps partiel à 75 ou 50%.
Dans un département où le coût de la vie est largement supérieur à une grande majorité des autres départements, cette décision est une véritable injustice pour les collègues concernés. Une fois de plus, le manque de personnels dans notre département conduit la DASEN à restreindre les droits des personnels. Il serait grand temps qu'une véritable politique de recrutement se mette en place dans notre Académie pour que les personnels déjà en place ne paient pas les conséquences du manque d'enseignants. Dans cette optique, la suppression du concours spécial sur l'académie de Versailles est une bien mauvaise nouvelle ...
Partager cet article
Repost0
14 décembre 2019 6 14 /12 /décembre /2019 09:49
Grève du 17/12/19

La manifestation parisienne

 

Le point de ralliement est situé Place de la République, sous les ballons Unsa. Départ prévu à 14h30 pour se rendre à Place de la Nation.

 

Partager cet article
Repost0
5 décembre 2019 4 05 /12 /décembre /2019 21:47

Le coup de semonce des enseignants

 

C’est par une grève record depuis plus de 15 ans que les enseignants, personnels d’éducation et psychologues de l’Éducation nationale ont clairement démontré leur détermination à obtenir la garantie du maintien de leur niveau de pension et une revalorisation qui reconnaisse enfin leurs métiers.
 
Pour le SE-Unsa, l’exécutif doit prendre très au sérieux ce coup de semonce et mesurer le choix difficile que les personnels ont fait en sacrifiant une journée de salaire et de travail avec les élèves pour faire entendre leurs exigences.
 
Depuis de trop longues semaines, les atermoiements du gouvernement sur le projet de système universel de retraite comme ses déclarations floues sur une revalorisation ont nourri inquiétudes et amertumes. Le pouvoir doit maintenant s’exprimer au plus vite, dévoiler ses arbitrages sur son projet de réforme de retraite et prouver rapidement et concrètement ses intentions de revalorisation.
 
Le SE-Unsa, en lien avec son union interprofessionnelle l’Unsa, analysera les communications et décisions gouvernementales des prochains jours avant de déterminer la forme à donner à la défense des intérêts collectifs et individuels.
 
Le SE-Unsa rappelle au gouvernement que pour construire, il doit privilégier la négociation à l’affrontement. La balle est dans son camp. Il doit la saisir, et vite.
 
Les personnels, engagés au service de l’École publique, attendent lisibilité et sécurité sur le contrat social qui les lie à la Nation.
Partager cet article
Repost0
3 décembre 2019 2 03 /12 /décembre /2019 21:53
Grève du 5 décembre

Manifestation parisienne

 

Le SE-Unsa donne rendez-vous à ses militants Place du bataillon du Pacifique, près de Bercy, à 11h, pour un rassemblement statique avec l'ensemble des branches de l'Unsa qui ont appelé à la grève.

A lire : pourquoi être en grève le 5 décembre ?

Partager cet article
Repost0
6 mai 2019 1 06 /05 /mai /2019 20:36

Le SE-Unsa écrit au ministre

 

Étendre le dédoublement aux classes de grande section, limiter les effectifs à 24… les annonces du président de la République le 25 avril nécessitent la création de 9 000 à 11 000 classes jusqu’à la fin du quinquennat. Le SE-Unsa a écrit au ministre pour que l’Éducation nationale ait les moyens de rendre concrètes ces annonces (voir pièce jointe ci-dessous).
 
Pour le SE-Unsa, le ministère doit donner des garanties pour que ces décisions se réalisent en sortant de la logique de redéploiement. Pour les classes dédoublées, il faut des enseignants supplémentaires pour éviter que les autres classes d’une même école ne se retrouvent avec des effectifs surchargés.
 
Pour répondre à ces besoins, il ne s’agit pas de recourir à des contrats sur des emplois pérennes mais de recruter des professeurs des écoles.
 
Pour le SE-Unsa, concrétiser les annonces présidentielles nécessite :
 
  • l’annonce d’un plan pluri-annuel de recrutements de professeurs des écoles par concours ;
  • la constitution et le recours aux listes complémentaires par les académies dès cette année.
 
C’est ce que le SE-Unsa a formulé au ministre par courrier.
Partager cet article
Repost0
25 avril 2019 4 25 /04 /avril /2019 09:14

Rassemblement et débat

 

L'UNSA, en association avec la CDFT, la FAGE et la CFTC appelle à un rassemblement à l'occasion du 1er mai 2019, à partir de 10h30, devant le théâtre de l'Europe place de l'Odéon - Paris 6ème arrondissement.

Laurent Escure, Secrétaire national de l'UNSA prendra la parole ainsi que les autres secrétaires nationaux.

L'UNSA entend, à l'occasion de cette journée, rappeler son attachement à la construction d'une Europe sociale et environnementale.

L'après midi du 1er mai, un débat sera organisé au siège de la CFDT (2 boulevard de la Villette - Paris 19ème) sur le thème du "syndicalisme face aux enjeux sociaux, environnementaux en Europe, quels leviers d'action pour faire entendre notre voix ?"

Mobilisons nous pour l'Europe que nous voulons, une Europe sociale, solidaire et environnementale ! 

Partager cet article
Repost0