Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Nous contacter

SE-UNSA 92

8 bis rue Berthelot

92150 SURESNES

Tél : 01 45 06 67 66

Fax : 01 42 04 33 93

92@se-unsa.org

Réunions

Calendrier des réunions paritaires

Jeudi 7 septembre : CTSD. Mesures d'ajustement de carte scolaire

Lundi 18 septembre : GT. Candidatures aux MIN ASH

 

 

1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 17:44

Des engagements pour améliorer l'exercice du métier

 

La ministre a rendu publics « 16 engagements pour faciliter l’exercice du métier de directeur d’école » (cf PJ). Le ministère reprend ainsi à son compte la charte de confiance résultant d’une initiative du SE-Unsa et du collectif* qui travaille sur cette question depuis plusieurs mois. Si ce document évoque des éléments facilitateurs, il aurait pu aller plus loin dans les engagements dans un contexte où les directeurs sont de plus en plus sollicités.
 
Le document comporte ainsi des engagements dont la réalisation contribuerait à améliorer les conditions de travail des directeurs :
- bénéficier des équipements adaptés pour fonctionner
- disposer d’une planification annuelle des réunions
- avoir des délais de réponse raisonnables pour les enquêtes
- éviter de recevoir plusieurs fois la même information
- avoir effectivement la formation règlementaire prévue
- disposer d’outils numériques facilitant la gestion administrative
 
Pour le SE-Unsa, certains engagements auraient mérité d’aller plus loin. Une limitation des sollicitations des directeurs en dehors des heures de service, avoir une formation et le temps  nécessaire pour l’appropriation des nouveaux outils ou supprimer des tâches concrètes devenues chronophages en sont des exemples non-exhaustifs.
 
Ces engagements doivent maintenant trouver des déclinaisons concrètes localement. Pour le SE-Unsa, ils doivent servir d’appui pour faire évoluer des pratiques marquées encore trop souvent par une absence de confiance de la part de l’administration.
 
Au-delà, pour le SE-Unsa, cette question récurrente de la direction d’école ne pourra se traiter sur le fond et la durée qu’en abordant enfin l’indispensable réflexion sur la structuration actuelle de l’école et son statut.
 
(*) Ce collectif comprend le SE-Unsa, le SIEN-Unsa, le Sgen CFDT et le GDID
Repost 0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans Direction d'école
commenter cet article
2 février 2017 4 02 /02 /février /2017 16:04

Une vraie plus-value pour les candidats !

 

Les résultat de la CAPD concernant l'inscription sur la liste d'aptitude à la direction d'école sont tombés : 77 candidats, dont 70 obligés de passer l'entretien, 50 avis favorables de la commission soit un taux de réussite de 71%.

Dans le même temps les candidats qui ont préparé cet entretien avec le SE-Unsa 92 obtenaient, eux, 93% de réussite.

Une juste récompense pour des candidats qui ont montré une réelle motivation tout au long de cette formation (5 séances de 2h). Une juste récompense également pour les intervenants qui apportent à cette formation toute leur expérience et tout leur professionnalisme. Qu'ils en soient remerciés.

David PLANCHE

Secrétaire Départemental SE-Unsa 92

Repost 0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans Direction d'école
commenter cet article
4 octobre 2016 2 04 /10 /octobre /2016 19:15

Avis de disparition

 

Lors de cette rentrée scolaire, l’aide administrative apparaît comme un lointain souvenir pour de nombreux directeurs. Au mieux, dans certains départements, le nombre de contrats aidés dédiés à l’aide administrative est stable. Bien plus souvent, il est en baisse.

A certains endroits, c’est même une disparition complète : aucun directeur ne bénéficie d’une aide administrative, même partielle. Sur le plan national, le volume global de contrats aidés attribué aux établissements scolaires est passé de 79 357 à 68 157. Cette baisse s’explique par la transformation de 11 200 contrats aidés en postes d’AESH.

Mais sur le terrain, la hausse des demandes pour l’accompagnement des élèves en situation de handicap ampute d’autant le nombre de contrats aidés dédiés à l’aide administrative. Pour le SE-Unsa, intérêt des élèves et intérêt des personnels n’ont pas à être opposés. Les élèves qui ont besoin d’un accompagnement doivent bénéficier de la présence d’un adulte à leur côté. Mais les directeurs ont aussi le droit de bénéficier d’une aide administrative, notamment dans un contexte où les exigences en termes de sécurité sont de plus en plus prégnantes.

Pour le SE-Unsa, un secrétariat administratif pérenne permettrait d’assurer de la sérénité et de la continuité aux directeurs et aux équipes pédagogiques.
Repost 0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans Direction d'école
commenter cet article
21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 10:46

Une charte de confiance entre les directeurs et les IEN : chiche !

 

La loi sur la Refondation de l’École a mis en avant la priorité au primaire. Dans ce cadre, un travail relatif à l’amélioration des conditions de travail de directeurs d’école s’est amorcé. Il s’avère aujourd’hui que le dossier particulier de la direction d’école piétine, notamment sur le volet « simplification des tâches ».

Avec GDID (Association nationale des directeurs et directrices), les syndicats SIEN-Unsa (inspecteurs de l'Éducation nationale) et Sgen-CFDT, le SE-Unsa a élaboré et signé une charte de confiance entre les IEN et les directeurs d’école ou directrices d’école (voir ci-dessous). Elle a été remise au Ministère de l’éducation nationale le 14 janvier et vise à faire vivre un climat de confiance entre les différents acteurs.

Repost 0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans Direction d'école
commenter cet article
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 16:26

Demandez le programme !

 

Comme tous les ans le SE-Unsa 92 vous propose sa préparation à l’entretien de direction. Elle se déroule en 5 séances de 2 heures. La première séance aura lieu le mardi 17 novembre à 17h30.

Demandez le programme en cliquant ici

Repost 0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans Direction d'école
commenter cet article
10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 09:24

Demandez le programme !

 

Comme tous les ans le SE-Unsa 92 organise sa préparation à l’entretien de direction. 5 séances de 2 heures permettront aux candidats d’appréhender au mieux l’entretien mais aussi de débuter plus sereinement dans leur nouvelle fonction.

La 1ère séance aura lieu le mardi 18 novembre à 17h30 à la Maison des Syndicats de Boulogne (245 boulevard Jean Jaurès).

Inscrivez-vous en cliquant ici

Repost 0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans Direction d'école
commenter cet article
30 août 2014 6 30 /08 /août /2014 15:02

Des décharges supplémentaires enfin actées !

 

Les avancées pour la direction d’école que nous vous avions annoncées, notamment concernant les décharges, voient officiellement le jour dès cette rentrée. La circulaire d’application est sortie !

Le SE-Unsa est satisfait de voir se concrétiser des évolutions pour la direction d’école. Le SE-Unsa ne considère pas ces avancées comme un aboutissement mais comme un pas de plus vers une restructuration nécessaire de l’école. Le combat continue !

 

Consultez le tableau récapitulatif

 

NB : Le tableau présenté est celui des décharges au plan national. Dans notre département le régime des décharges est plus favorable puisque les seuils sont tous abaissés d'une classe (1/2 décharge à 9 classes et décharge totale à 13 classes). Le SE-Unsa 92 demandera au DASEN de répercuter malgré tout les avancées obtenues au plan national. 

Repost 0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans Direction d'école
commenter cet article
21 octobre 2013 1 21 /10 /octobre /2013 10:56

Ca commence après les vacances

 

Comme tous les ans le SE-Unsa 92 organise sa préparation à l’entretien de direction. 5 séances de 2 heures permettront aux candidats d’appréhender au mieux l’entretien mais aussi de débuter plus sereinement dans leur nouvelle fonction.

La 1ère séance aura lieu le mardi 12 novembre à 17h30 à la Maison des Syndicats de Boulogne (245 boulevard Jean Jaurès).

Inscrivez-vous en cliquant ici

Repost 0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans Direction d'école
commenter cet article
27 juin 2013 4 27 /06 /juin /2013 08:49

Une aide administrative supplémentaire

 

Le Ministère de l’Education nationale a annoncé dès la rentrée 2013 un contingent supplémentaire de trente mille contrats dédiés aux priorités éducatives. Suite aux interventions répétées et opiniâtres du SE-Unsa sur le dossier de la direction et du fonctionnement de l’Ecole,  10000 de ces nouveaux contrats, seront dévolus à « l’appui administratif et éducatif aux écoles ».

Une circulaire du Ministre de l’Education nationale précise les conditions d’emploi et les volumes de recrutements des nouveaux emplois aidés.

Elle confirme le maintien du contingent de 12 000 contrats arrivant à échéance le 30 juin 2013. Elle réaffirme la priorité accordée aux missions d'accompagnement des élèves en situation de handicap pour la répartition de ce contingent.   

Par ailleurs, 30000 contrats seront dédiés aux priorités éducatives :

  • missions d'accompagnement des élèves en situation de handicap
  • dans le premier degré : renforcement de l'appui administratif et éducatif aux écoles et accompagnement de la réforme des rythmes.
  • dans le second degré : missions d’appui éducatif (individualisation de l’aide aux élèves, informatique et nouvelles technologies), missions d’amélioration du climat scolaire.

Les contrats proposés pour ces priorités seront de 24 mois.

La circulaire insiste également sur la formation de ces agents. Le projet de formation doit être réel, faire l’objet d’un encadrement par un tuteur et conduire à une qualification ou une validation des acquis de l’expérience.

  • 80 heures sont prévues pour l’adaptation à l’emploi et l’insertion professionnelle
  • 220 heures pour les personnels chargés de l’accompagnement des élèves handicapés

Rappelons les ces contrats uniques d’insertion (CUI) sont éligibles également au DIF ainsi qu’au Plan Académique de Formation (PAF).

Pour le SE-Unsa, il s’agit là d’un premier pas qui doit permettre de prendre enfin à bras le corps la question de la direction et du fonctionnement de l’école.

Sur les 30000 contrats prévus, 2059 le sont pour l'Académie de Versailles.

Repost 0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans Direction d'école
commenter cet article
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 10:12

Premiers actes et perspectives, enfin !

 

Suite à l’alerte sociale déposée par le SE-Unsa sur la direction d’école, la première réunion de discussions a eu lieu ce mardi 18 juin. Le ministère a annoncé des mesures immédiates concernant l’aide aux directeurs et un calendrier de négociations au premier trimestre de l’année 2013-2014.

Mesures immédiates

Sur une nouvelle enveloppe globale de 30 000 emplois aidés destinés à l’Education nationale, un minimum de 10 000 sera fléché sur l’aide aux directeurs d’école. Le SE-Unsa avait interpellé l’ensemble des parlementaires sur la nécessité de créations supplémentaires et se félicite d’avoir été entendu.

Ces emplois sont destinés à des jeunes, titulaires au minimum du baccalauréat, sur des contrats qui pourront atteindre deux ans et sur un horaire hebdomadaire de 24 heures. Leur niveau de qualification leur permettra un appui important aux directeurs dans la multiplicité et la complexité de leurs tâches. Ils pourront également améliorer la vie de l’école en intervenant auprès des élèves  sous la responsabilité des enseignants (BCD, ateliers informatiques, etc.).

Pour le SE-Unsa, l’arrivée de ces personnels, par leur nombre et leur profil, est une bonne nouvelle pour les directeurs et les équipes enseignantes. Le SE-Unsa souhaite que l’implantation de ces emplois fasse l’objet de discussions nationales et locales pour qu’un maximum d’écoles puisse en bénéficier dans tous les départements.

Négociations globales à compter de septembre

Au-delà de cette aide immédiate, des négociations s’ouvriront dès la rentrée sur trois champs : missions et responsabilités, accompagnement dans le parcours professionnel (recrutement, affectation, formation), valorisation de la fonction (carrière, décharges). Sur chacun de ces points, le ministère a réalisé un état des lieux et identifié les pistes possibles d’évolution qui seront soumises à la discussion (voir ci-dessous).

Pour le SE-Unsa, les diverses pistes exposées sont le point de départ d’un dialogue social sérieux. Les négociations à venir devront apporter des réponses  concrètes et durables à un dossier en souffrance depuis plus de quinze ans.

État des lieux et pistes identifiées par le ministère :

  1. Missions et responsabilités 

Le ministère convient de l’inadaptation du décret datant de 1989. Il propose de le compléter par le biais d’une circulaire de missions ou d’un référentiel métier pour appréhender la réalité de cette fonction sous trois chapitres : animation pédagogique, organisation de l’école, relation avec les familles et collectivités.

  1. Accompagnement dans le parcours professionnel

Le ministère souhaite revoir les modalités d’inscription sur liste d’aptitude et de formation. Il pourrait préconiser un entretien pour tous, que l’on soit faisant fonction ou non, mais en précisant les attentes de cet entretien par une circulaire. Il évoque la possibilité de formation pour préparer à cet entretien. Par ailleurs, il pointe l’absence d’accompagnement des enseignants qui assurent un intérim.

Les modalités d’affectation sont également observées. Le ministère relève les pratiques de postes à profil et leur diversité. Il estime que cela peut être nécessaire mais de façon cadrée (par exemple en identifiant les écoles où une expérience préalable de direction s’avèrerait nécessaire pour le directeur nommé).

Sur la formation, le ministère évoque plusieurs pistes à discuter : une formation notamment par des tuteurs et donc l’émergence d’une fonction de directeur-formateur, une formation continue par l’analyse de pratiques, la valorisation des compétences acquises par une certification dans le cadre des futures Espé.

  1. Valorisation de la fonction

Le ministère déclare vouloir reconnaître le service accompli et améliorer l’attractivité de la fonction. Il liste plusieurs options différentes : quotas de promotions au choix, faciliter l’accès à la hors-classe, grade à accès fonctionnel. Il préconiserait d’ailleurs un protocole d’inspection spécifique prenant en compte la double mission  d’enseignement et de direction.

Les décharges de service sont l’autre versant de la valorisation abordée par le ministère. Il annonce que les marges d’évolution seront étroites mais soumet à la discussion :
la modulation des seuils par d’autres critères (nombre de personnes, dispositifs particuliers, Rased…), l’assouplissement des décharges de rentrée, la reconnaissance de la fonction de coordonnateur dans les RPI  et la redéfinition des 108 heures pour les directeurs (APC difficilement compatibles avec la fonction de directeur).

Repost 0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans Direction d'école
commenter cet article