Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous contacter

SE-UNSA 92

8 bis rue Berthelot

92150 SURESNES

Tél : 01 45 06 67 66

ou 09 62 58 48 72

92@se-unsa.org

Instances

Réunions d'information syndicale

Mercredi 10 novembre 2021 : Permuts 2022

Mardi 16 novembre 2021 : Préparation à l'entretien de direction

21 novembre 2011 1 21 /11 /novembre /2011 19:11

En grève le 15 décembre contre le projet ministériel

 

Les projets de texte portant sur une réforme de l’évaluation des enseignants et leur déroulement de carrière sont de fait la traduction d’un nouvel assaut « GRH* » contre les fonctionnaires enseignants.

Le SE-Unsa appelle donc tous les personnels d’enseignement, d’éducation et d’orientation à faire grève massivement le 15 décembre dans le cadre de l’appel intersyndical 1er-2nddegrés mais aussi à signer et faire signer la pétition : http://retraitduprojetevaluation.net/

Que les personnels ne se leurrent pas, on assiste à une nouvelle étape de GRH managériale. Avec la suppression de l’inspection pédagogique dans la classe et l’instauration d’entretiens professionnels, c’est tout un pan de la pratique du métier qui ne sera plus pris en compte.

Ce nouveau dispositif ne garantira pas plus de justice que la note et le système d’avancement actuels. Il a simplement pour but de davantage soumettre  l’enseignant à son supérieur hiérarchique. Une nouveau pas est ainsi franchi dans lequel le pouvoir discrétionnaire de la hiérarchie directe devient déterminant.

Le chef d’établissement, dorénavant principal évaluateur (exit le regard croisé avec l’IPR) dans le 2nd degré et l’inspecteur de circonscription pour le 1er degré auront à  proposer, après les entretiens professionnels, quelques réductions d’ancienneté quantifiées par le ministère pour chaque corps. Le recteur modulera ces attributions après avoir consulté la CAP. Combien en bénéficieront ? Sur quels critères ? 

De plus, le gel des promotions annoncé sur trois ans est une provocation supplémentaire à laquelle nous devons tous riposter.

Un tel dispositif, qui institue un climat détestable dans les écoles et les établissements, mettrait à mal le travail d’équipe nécessaire pour la réussite des élèves. Oui, il faut une évolution du système d’évaluation, d’inspection, mais évolution doit rimer avec amélioration ce qui n’est pas le cas, bien au contraire.

Il faut replacer ces textes dans le contexte de la politique de refonte de la Fonction publique du président Sarkozy en 2007 (discours de l’IRA à Nantes) et des propositions faites par M. Silicani ensuite en 2008 : adjoindre à la rémunération indiciaire, une rémunération fonctionnelle et une part de rémunération variable correspondant aux résultats dans le cadre d’une évaluation.

C’est sur cette base qu’ont été mises en place, par un décret du 28 juillet 2010, les nouvelles conditions d’appréciation de la valeur professionnelle des fonctionnaires de l’Etat, après trois années d’expérimentation des entretiens professionnels dans les ministères.

Les enseignants, du fait de leur statut particulier et de la spécificité de leur métier, étaient jusqu’à présent dispensés de ce dispositif fondé principalement sur « les résultats obtenus eu égard aux objectifs assignés ».

Ces textes sont aussi à intégrer dans la politique GRH que le ministère expérimente notamment avec le dispositif Eclair (concernant le recrutement des enseignants) mais aussi dans le cadre de la réforme de la gouvernance académique avec notamment le pouvoir accru aux Recteurs.

Pour toutes ces raisons, le SE-Unsa appelle à la grève le 15 décembre et à signer et faire signer la pétition pour le retrait de ces textes.

*Gestion des ressources humaines

Partager cet article
Repost0
29 septembre 2011 4 29 /09 /septembre /2011 11:51

Une juste reconnaissance

 

tampon ISOE QEPour le SE-Unsa, les instituteurs et professeurs des écoles, eux aussi, doivent percevoir l’Indemnité de suivi et d’orientation des élèves (ISOE), versée depuis 1989 à tous les enseignants des collèges et lycées.
L’Isoe correspond à l’évaluation et au suivi des élèves ainsi qu’à la participation aux réunions d’équipe. Ce sont des missions que les enseignants des écoles assument déjà, eux aussi : évaluations, rencontres avec les familles, équipes éducatives, PPRE, projets personnalisés de scolarisation des élèves handicapés, orientation en Segpa…
Les enseignants des écoles demandent l’égalité de traitement et exigent la reconnaissance de leur travail.

L'ISOE pour les PE, on la veut !

Partager cet article
Repost0
24 septembre 2011 6 24 /09 /septembre /2011 09:00

La manifestation parisienne

 

affgreve qeTrajet de la manifestation : du Luxembourg (place Edmond Rostand) à Sèvres Babylone via le boulevard du Montparnasse et le boulevard Raspail.

Départ de la manifestation à 14 h 30.

Le rassemblement UNSA se situera à l'angle de la rue Gay-Lussac et du boulevard Saint Michel. 

Les organisations défileront dans l'ordre suivant : FSU Versailles et Paris, FCPE, Syndicats de lycéens et d'étudiants, UNSA, SGEN-CFDT, CGT, FSU Créteil.
Partager cet article
Repost0
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 18:06

Deux rendez-vous à ne pas manquer !

 

Le SE-Unsa 92 organise deux réunions d'information syndicale :

- le mercredi 28 septembre à Courbevoie

- le mercredi 5 octobre au Plessis-Robinson

Ces réunions seront animées par deux Secrétaires Nationaux du SE-Unsa, Dominique Thoby et Stéphane Crochet.

Venez nombreux !

Téléchargez l'invitation

Partager cet article
Repost0
8 mai 2011 7 08 /05 /mai /2011 14:43

Halte au régime au pain sec !

 

C’est le message que l’intersyndicale Fonction publique vient d’envoyer au gouvernement.

Ainsi, le 31 mai prochain sera, partout en France, une journée d’actions et de mobilisations pour dénoncer la politique d’austérité salariale à l’égard des agents publics.

L’Unsa Fonction publique appelle l’ensemble des fonctionnaires à participer massivement aux initiatives qui seront organisées.

Lire le communiqué de l’intersyndicale FP

Partager cet article
Repost0
3 mai 2011 2 03 /05 /mai /2011 10:11

Rassemblement devant l'Inspection Académique à 14h

 

Monsieur l’Inspecteur d’Académie, vous devez nous entendre !

 

Depuis plusieurs semaines maintenant, les actions se multiplient dans notre département pour dénoncer et combattre les suppressions de postes dans l’Education Nationale: rassemblement massif de délégations de collèges et lycées à l’Inspection d’Académie le 10 février, marche sur la Préfecture avec les parents d’élèves le 12 mars, nombreuses initiatives locales (Bagneux, Clichy, Colombes,…)

Après la journée de mobilisation et le rassemblement très réussi du 7 avril dernier, le CDEN s’est tenu le 15 avril sans condition de quorum puisque les représentants des personnels, des parents d’élèves et une partie des élus n’ont pas siégé. L’Inspecteur d’Académie n’a pas modifié ses décisions prises concernant les mesures de suppressions de postes et de moyens dans notre département. Il est donc nécessaire de continuer la mobilisation afin de faire entendre nos revendications à l’Inspecteur d’Académie qui ne pourra pas continuer à faire comme s’il ne les entendait pas !

Les organisations syndicales CGT Educ’action 92, FSU, SGEN-CFDT, Sud Education, UNSA Education, appellent les enseignants des Hauts de Seine:

-       à signer massivement la pétition unitaire départementale. Celle-ci sera remise à l’Inspecteur d’Académie lors d’une audience intersyndicale le mercredi 11 mai après-midi ;

-       à venir très nombreux lors du rassemblement organisé ce même jour devant l’Inspection Académique. Des délégations seront reçues par l’Inspecteur d’Académie.

Pour gagner et obtenir des améliorations, faire entendre nos revendications pour les élèves et nos conditions de travail, il est nécessaire de continuer à se mobiliser pour refuser les suppressions de postes et de moyens.

Cette mobilisation doit contraindre l’Inspecteur d’académie à reprendre les discussions, pour lever les blocages de postes et améliorer les DHG notamment dans l’Education prioritaire et retravailler la carte des postes spécialisés RASED.

Soyons donc très nombreux le 11 mai devant l’Inspection Académique à 14h !

 

Partager cet article
Repost0
25 avril 2011 1 25 /04 /avril /2011 14:10

Solidarité internationale et progrès social

 

Texte commun CFDT - CGT – FSU – Solidaires – UNSA

 

Le 1er mai, journée de solidarité internationale du monde du travail, prend un relief particulier dans un monde marqué par des évolutions majeures.

Les organisations CFDT - CGT – FSU – Solidaires – UNSA expriment leur soutien aux peuples des pays arabes qui se soulèvent pour la dignité et la liberté. Partout dans le monde, cette onde de choc salutaire bouscule les dictatures et porte un message d’espoir de liberté, de démocratie et de progrès social.

Elles font aussi du 1er mai une journée de solidarité européenne en dénonçant les politiques d’austérité imposées par les États membres de l’Union et les Institutions européennes pour « assainir » les dépenses publiques. Les salarié(e)s ne doivent pas payer le coût d’une crise dont ils ne sont pas responsables.

En France, le 1er mai 2011 se déroule dans un contexte de crise économique et sociale qui creuse les inégalités et mine la cohésion sociale, un contexte de tension sociale toujours forte liée aux préoccupations des salariés en matière d’emploi, de salaires et de conditions de travail qui se sont exprimées fortement dans les mobilisations de 2009 et 2010 face à la crise et à la réforme des retraites.

Partout, participons aux manifestations unitaires pour :
- Donner la priorité à l’emploi par des politiques économiques et sociales prenant appui sur une réelle politique industrielle qui réponde aux impératifs écologiques et des services publics de qualité, favorisant la réduction des inégalités. Prioriser des mesures en faveur des jeunes. Mettre fin au non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.
- Améliorer les salaires, les pensions et le pouvoir d’achat, permettre à chacun de vivre dans la dignité en garantissant le droit pour toutes et tous à une protection sociale solidaire et de haut niveau tout au long de la vie ; Faire reculer les inégalités entre les femmes et les hommes ;
- Améliorer les conditions de travail et faire reconnaître la pénibilité ;
- Lutter pour l’égalité des droits et contre toutes les discriminations, notamment concernant tous les travailleurs migrants.

L’exigence d’une vie meilleure faite de justice sociale, du respect des droits fondamentaux, d’un travail décent, reconnu et valorisé doit se faire entendre.

Mobilisons-nous pour le « vivre ensemble », la solidarité entre les salariés et l’égalité des droits, le choix de la paix, le choix du social. C’est de cette façon que reculeront l’exclusion, le racisme, le rejet de l’autre.

Nos organisations appellent tous les salariés, les chômeurs et les retraités à participer aux manifestations unitaires organisées dans toute la France.

 

La manifestation unitaire parisienne empruntera le trajet République/Nation par le Boulevard Voltaire.

Elle partira à 14 h 30. Les organisations défileront dans l'ordre suivant : CFDT, Solidaires, UNSA, FSU, CGT.

Partager cet article
Repost0
3 avril 2011 7 03 /04 /avril /2011 17:18

Le SE-Unsa dans la bataille

 

Les propositions de carte scolaire pour la rentrée 2011 sont désormais connues.

Le département doit rendre 71 postes alors qu’il accueillera plus d’élèves à la rentrée prochaine. Les mesures proposées par l’Inspecteur d’Académie vont bien au-delà des 71 suppressions, avec environ 1 école sur 5 touchée par une fermeture de classe et un « traitement de faveur » réservé au RASED qui pourrait perdre 40 postes à lui seul !

La politique de non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite a entraîné une dégradation inacceptable de notre système éducatif, et cette carte scolaire catastrophique pour de nombreuses écoles du département en est la directe conséquence.

Le SE-Unsa 92 appelle donc les collègues à signer massivement la pétition interfédérale, à participer à la grève et à se rassembler devant l’Inspection Académique jeudi 7 avril à 15h, jour de la tenue du CDEN qui officialisera les mesures de carte scolaire.

Partager cet article
Repost0
29 mars 2011 2 29 /03 /mars /2011 10:29

Le SE-Unsa saisit les parlementaires des Hauts-de-Seine

 

Deux semaines après l’intervention nationale du SE-Unsa auprès de chaque parlementaire, la section départementale des Hauts-de-Seine insiste auprès des députés Aeschlimann, Amiable, Baguet, Balkany, Berdoati, Ceccaldi-Raynaud, Devedjian, Fraysse, Guillet, Kossowski, Muzeau, Santini, Schosteck, et des sénateurs Badinter, Badré, Debré, Fourcade, Gautier, Gonthier-Maurin, Pasqua, pour une réponses concrète à la hauteur des besoins.

Vous avez été nombreux à nous faire parvenir les copies de vos demandes à l’inspecteur d’académie. C’est bien ce nombre de demandes qui attestent des besoins. Si vous ne l’avez pas encore fait, n’attendez plus : cliquez, complétez, imprimez, envoyez.

Partager cet article
Repost0
11 mars 2011 5 11 /03 /mars /2011 12:54

Tous dans la rue le 19 mars !

 

La manifestation parisienne partira à 14 heures de la place du Luxembourg. Le cortège se rendra place de la Bastille via le boulevard Saint Michel, le boulevard Saint Germain, le pont de Sully et le boulevard Henri IV.

Ordre du cortège : FSU Versailles, FCPE, SGEN CFDT, CGT, UNSA Education, SUD, Mouvements pédagogiques, FSU Paris, FSU Créteil.

Téléchargez le tract de l'UNSA-Education

 

Partager cet article
Repost0