Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous contacter

SE-UNSA 92

8 bis rue Berthelot

92150 SURESNES

Tél : 01 45 06 67 66

ou 09 62 58 48 72

92@se-unsa.org

Instances

Calendrier des réunions paritaires

Jeudi 8 septembre 2022 : CTSD. Mesures d'ajustement de carte scolaire

Vendredi 18 novembre 2022 : CTSD. Bilan des ressources enseignante 1er degré et AESH - Rentrée 2022

Réunions d'information syndicale

Mercredi 9 novembre 2022 : Plessis-Robinson en présentiel

Mercredi 16 novembre 2022 : Visioconférence sur le mouvement interdépartemental

Mercredi 23 novembre 2022 : Boulogne-Billancourt en présentiel

Mercredi 30 novembre 2022 : Visioconférence sur l'entretien de direction

11 janvier 2012 3 11 /01 /janvier /2012 17:03

Construire localement la mobilisation

 

Les cartes scolaires se suivent et se ressemblent. A l’issue de ce quinquennat, 80.000 emplois d’enseignants seront passés à la trappe de la RGPP, alors que dans le même temps, l’École aura dû accueillir plus de 100.000 élèves supplémentaires.

Le SE-Unsa ne se résigne pas devant ce bilan désastreux d’une Ecole Publique dépouillée. Il appelle l’ensemble des acteurs du système éducatif (enseignants, parents, élus, monde associatif…) à se mobiliser pour repousser cette politique destructrice et régressive.

C’est au plus près du terrain, dans les écoles, les collèges et les lycées, dans les communes et dans les départements, là où les amputations de moyens injustifiables se concrétisent dans des simulacres de concertation que la mobilisation doit se construire.

Plutôt que s’inscrire a priori dans une date unique de mobilisation nationale, le SE-Unsa engage les enseignants à agir avec les partenaires de l’école par des rassemblements, des manifestations ou des grèves partout où cela s’avérera nécessaire, au moment qui sera jugé localement le plus opportun.

C’est fort de ces mobilisations que le SE-Unsa portera le fer dans toutes les instances de concertation pour exprimer auprès des autorités académiques et préfectorales la colère légitime de nos concitoyens et leur attachement à la priorité donnée à l’École de la République.

Paris, le 11 janvier 2012

Christian CHEVALIER, Secrétaire Général

Partager cet article
Repost0

commentaires