Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous contacter

SE-UNSA 92

8 bis rue Berthelot

92150 SURESNES

Tél : 01 45 06 67 66

Fax : 01 42 04 33 93

92@se-unsa.org

Réunions

Calendrier des réunions paritaires

Jeudi 8 octobre : CTSD. Bilan de la ressource enseignante 1er degré à la rentrée 2020

 

 

 

 

15 octobre 2011 6 15 /10 /octobre /2011 17:06

Chiche !

 

visuel formation courrielLa fédération UNSA Éducation partage très largement les analyses du rapport sur la mastérisation que le professeur Jean-Michel Jolion, président du comité de suivi des masters, vient d’adresser au ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Il n’est plus temps de tergiverser : la fédération UNSA Éducation renouvelle sa demande de réouverture d’urgence du dossier dans sa globalité en s’appuyant sur les préconisations ou pistes prometteuses ouvertes par le rapport Jolion.
Sans appel, le rapport Jolion dresse le bilan d’une mastérisation cataclysmique de la formation des enseignants pour laquelle malheureusement Xavier Darcos avait trouvé des complicités syndicales. Comme l’indique le rapport, « au-delà des difficultés inhérentes à toute réforme et à sa phase de construction, cette réforme porte en elle des écueils qui ne pourront être levés par de simples ajustements. » L’UNSA exclut par conséquent toute tentative de ripolinage limitée à l’année de stage après concours, même si, dans une optique d’alternance professionnelle, les professeurs stagiaires aujourd’hui en souffrance, doivent à l’évidence bénéficier d’un allègement de service significatif.
C’est pourquoi l’UNSA, qui défendait cette position bien avant 2008, partage la position exprimée par le rapport Jolion sur la nécessité de former les futurs enseignants à leur métier et, par voie de conséquence, de repenser le cahier des charges des masters et des concours. Et, comme l’UNSA l’avait proposé en 2009, il trace les contours de ce que devrait être une agrégation rénovée axée sur le temps de formation différenciée qui va de « bac — 3 » à « bac + 3 ».
Les pistes ouvertes par le rapport doivent être rapidement approfondies et expertisées, notamment les dispositifs permettant d’éviter les phénomènes de « reçus-collés » pour lesquels le professeur Jolion propose des approches originales.
Si le rapport Jolion s’intéresse, comme c’était sa mission, à la période du master, la fédération UNSA Éducation souligne donc que la formation des enseignants doit être pensée dans un continuum allant du cycle licence (préprofessionnalisation) à un accompagnement personnalisé au début de l’exercice professionnel. Elle doit s’insérer dans une éducation-formation des enseignants tout au long de leur vie professionnelle avec un effort significatif pour une formation continue elle aussi en lambeaux. Initiale ou continue, la formation des enseignants est en effet une incontournable clé du changement nécessaire du système éducatif.

Partager cet article

Repost0

commentaires