Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous contacter

SE-UNSA 92

8 bis rue Berthelot

92150 SURESNES

Tél : 01 45 06 67 66

ou 09 62 58 48 72

92@se-unsa.org

Instances

Calendrier des réunions paritaires

Jeudi 8 septembre 2022 : CTSD. Mesures d'ajustement de carte scolaire

Vendredi 18 novembre 2022 : CTSD. Bilan des ressources enseignante 1er degré et AESH - Rentrée 2022

Jeudi 2 février 2023 : CSA SD. Mesures de carte scolaire - Rentrée 2023

Jeudi 9 février 2023 : CDEN. Carte scolaire 1er et 2nd degrés

Réunions d'information syndicale

Mercredi 9 novembre 2022 : Plessis-Robinson en présentiel

Mercredi 16 novembre 2022 : Visioconférence sur le mouvement interdépartemental

Mercredi 23 novembre 2022 : Boulogne-Billancourt en présentiel

Mercredi 30 novembre 2022 : Visioconférence sur l'entretien de direction

Vendredi 10 février 2023 : Visioconférence Spécial formateurs

Mercredi 29 mars 2023 : Visioconférence sur le mouvement intradépartemental

Mercredi 12 avril 2023 : Visioconférence sur le mouvement intradépartemental

18 mai 2012 5 18 /05 /mai /2012 09:43

Une large concertation s'impose

 

Vincent Peillon, nouveau ministre de l’éducation Nationale, vient d’annoncer, conformément au programme du candidat Hollande, un retour à la semaine de quatre jours et demi en primaire dès la rentrée 2013.

Pour le SE-Unsa, si la question des rythmes scolaires est importante, elle ne peut se limiter à l’école primaire mais doit aussi concerner le collège ainsi que les lycées. Elle doit aussi être traitée dans le cadre d’une très large concertation avec les multiples acteurs concernés : enseignants, personnels, familles, collectivités territoriales, monde associatif, acteurs économiques…

L’expression du ministre qui s’est concentrée sur la semaine scolaire passe sous silence l’organisation de la journée et celle de l’année scolaire. Ce dossier des rythmes est complexe car c’est bien l’ensemble des temps de vie de l’enfant qui doit être traités en cohérence.

L’organisation de l’aide personnalisée est aussi à repenser. Pour le SE-Unsa, elle doit prendre place dans le temps scolaire pour tous.

Enfin, au-delà du temps de l’enfant, la question du service des professeurs des écoles et de son organisation est posée et devra donc être mise sur la table au moment des négociations. Pour le SE-Unsa, toute évolution devra marquer une amélioration pour la réussite des élèves comme pour les conditions de travail de leurs enseignants.

D’ores et déjà, le SE-Unsa a sollicité une audience au ministre pour l’entretenir de tous les dossiers urgents. Ce dossier des rythmes en fait désormais partie.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires