Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous contacter

SE-UNSA 92

8 bis rue Berthelot

92150 SURESNES

Tél : 01 45 06 67 66

Fax : 01 42 04 33 93

92@se-unsa.org

Réunions

Calendrier des réunions paritaires

Jeudi 8 octobre : CTSD. Bilan de la ressource enseignante 1er degré à la rentrée 2020

 

 

 

 

22 octobre 2018 1 22 /10 /octobre /2018 16:14

Vers des modifications peu rassurantes

 

Le ministère envisage des modifications dans le déroulé des mouvements départementaux. La saisie unique de vœux serait renforcée et la phase complémentaire avec saisie supprimée. 
 
Les mouvements départementaux sont cadrés tous les ans par la note de service mobilité 1er degré. Parmi les modifications envisagées, le ministère rappelle l’obligation de prise en compte des priorités légales et offre la possibilité de nouvelles formulations de vœux (ex : tout poste de direction sur une commune, tout poste d’adjoint – sans distinction maternelle / élémentaire,…), déjà présente dans certains départements.
 
Mais d’autres propositions sont plus inquiétantes. Le ministère envisage de :
  • renforcer la seule et unique saisie de vœux, ce qui signifie la disparition de toute autre saisie complémentaire de vœux. Cette idée est déjà présente dans la règlementation depuis plusieurs années mais reste peu appliquée.
  • instaurer l’obligation de vœu géographique et/ou fonctionnel (c’est-à-dire selon le type de poste : adjoint, directeur, titulaires de secteur, remplaçants,…) pour tous les personnels dans l’obligation de participer au mouvement.
  • supprimer la référence à l’AGS dans les éléments de barème au profit d’une formulation plus large d’« expérience et parcours professionnel ».
 
Dans une déclaration commune* lors d’une réunion au ministère le 18 octobre, le SE-Unsa demande le maintien d’un mouvement départemental complémentaire partout où cela existe, notamment dans le cadre d’un dialogue social ayant permis son maintien.
 
Pour le SE-Unsa, cette phase permet aux collègues restés sans poste de formuler des vœux en fonction des postes restants en prenant en compte leurs préférences en terme de poste et/ou de géographie.
 
A l’opposé des vœux géographiques obligatoires, nous proposons une extension du nombre de voeux possibles, aujourd’hui limité à 30. Cela permet la meilleure adéquation entre besoins du système éducatif de mettre un enseignant devant tous les élèves et les aspirations personnelles des enseignants.
 
Nous demandons aussi le retour de la référence à l’AGS pour plus de clarté au moment de l’élaboration des règles départementales.
 
L’examen de la note de service sera à l’ordre du jour du prochain comité technique ministériel du 6 novembre.
 
* Déclaration commune signée par Cgt-Educ’Action, SE-Unsa, Snudi-FO et Snuipp-FSU.

Partager cet article

Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92