Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous contacter

SE-UNSA 92

8 bis rue Berthelot

92150 SURESNES

Tél : 01 45 06 67 66

ou 09 62 58 48 72

Fax : 01 42 04 33 93

92@se-unsa.org

Réunions

Calendrier des réunions paritaires

Vendredi 7 mai 2021 : CDEN. Règlement-type départemental

Mardi 22 juin 2021 : GT. Ajustements de carte scolaire

Jeudi 24 juin 2021 : CTSD. Formation continue

 

 

 

 

Téléchargements

8 décembre 2020 2 08 /12 /décembre /2020 09:09

Enfin des avancées concrètes !

 

Un nouveau groupe de travail s’est réuni le 7 décembre dans le cadre de l’agenda social sur la direction d’école. Il visait à conclure les discussions avant que le ministre ne donne ses arbitrages concernant l’enveloppe de 21 millions d’euros alloués aux directrices et directeurs et les 600 postes supplémentaires consacrés à l’amélioration du régime de décharge.

Le SE-Unsa met tout en œuvre pour que les scénarios qui seront choisis concernent un maximum de directrices et de directeurs d’école. Les arbitrages définitifs doivent être connus dans les prochains jours.
 
 
600 postes supplémentaires destinés aux décharges de direction
 
Le ministère a précisé qu’il s’agissait d’une première marche dans une démarche globale d’amélioration. Le SE-Unsa a rappelé que l’amélioration du régime de décharge doit concerner tous les directeurs. Néanmoins, cette dotation de 600 nouveaux postes consacrés aux décharges de direction en 2021 est une avancée qui en appelle d’autres. Pour le SE-Unsa, cela nécessite une inscription de montée en charge dans le cadre pluriannuel qui doit passer par une loi de programmation, indispensable pour donner vie à cet escalier. Nous souhaitons obtenir le plus rapidement possible la visibilité sur les étapes suivantes.
 
Le scénario qui serait pour l’instant retenu par le ministère devrait être le suivant :
  • Pour les 3 483 écoles à 1 classe : passage de 4 à 6 jours annuels (soit 1 jour de décharge toutes les 6 semaines)
  • Pour les 5 204 écoles à 2 classes : passage de 10 à 12 jours annuels (soit 1 jour de décharge toutes les 3 semaines)
  • Pour les 5 890 écoles à 3 classes : passage de 10 à 12 jours annuels (soit 1 jour de décharge toutes les 3 semaines)
  • Pour les 1 544 écoles à 9 classes élémentaires ou primaires : passage d’un tiers de décharge hebdomadaire à une demi-décharge (alignement sur les maternelles)
  • Pour les 734 écoles à 13 classes élémentaires ou primaires : passage d’une demi-décharge hebdomadaire à trois quarts de décharge (étape vers l’alignement sur les maternelles).
Dès les premiers groupes de travail avec le ministère, le SE-Unsa avait rappelé ses priorités pour la rentrée 2021 :
  • décharges effectives et régulières pour les écoles de 1 à 3 classes ;
  • alignement du régime de décharges des écoles élémentaires et primaires sur celui des écoles maternelles pour les structures de 9 classes et 13 classes ;
  • travail sur les écoles de 7 classes pour faire baisser le seuil de décharge à tiers-temps.
Ce scénario, actuellement proposé par le ministère, est celui qui permettrait de réunir le maximum de critères parmi ceux que le SE-Unsa a portés. Il concernerait 16 855 écoles.
 
Le SE-Unsa a demandé que ces nouvelles mesures soient accompagnées de consignes précises aux Dasen pour obtenir :

- la régularité des décharges des écoles de 1 à 3 classes ;

- le maintien de régimes de décharges plus avantageux dans les départements où ils existent.
 
 
Une enveloppe de 21 millions d’euros de revalorisation
 
4 scénarios ont été présentés lors de ce groupe de travail. Le scénario retenu n’est pas encore connu, mais c’est le scénario 1 qui sera proposé au ministre :
  • scénario 1 : 450 € pour tous
  • scénario 2 : 300 € pour les classes uniques, 390 € de 2 à 3 classes, 410 € à 4 classes, 485 € de 5 à 9 classes et 570 € à partir de 10 classes
  • scénario 3 : 413 € de 1 à 3 classes, 459 € de 4 à 9 classes, 505 € à partir de 10 classes
  • scénario 4 : 200 € de 1 à 3 classes, 575 € à partir de 4 classes.
Le SE-Unsa privilégie le scénario 1 et a redemandé qu’un montant unique de 450 € soit attribué à l’ensemble des directrices et directeurs d’école sous la forme d’une prime annuelle. Pour le SE-Unsa, il s’agit d’une première étape. La revalorisation des directeurs et directrices devra être inscrite dans le calendrier de prochaines négociations.
Le SE-Unsa a indiqué qu’il était pertinent de verser cette indemnité en une fois pour créer une réelle « prime de rentrée » reconnaissant la charge de travail induite par cette période de l’année scolaire.
 
 
L’avis du SE-Unsa
 
Pour le SE-Unsa, les directrices et directeurs n’ont que trop attendu : il est urgent de voir se concrétiser les annonces du ministre et de connaître les arbitrages définitifs.
 
Concernant cette revalorisation, il est important pour le SE-Unsa que soit reconnu l’investissement de l’ensemble des directrices et directeurs d’école par le versement d’une indemnité au montant unique pour toutes et tous.
 
Concernant l’amélioration du régime de décharges, la transcription des mesures annoncées devra faire l’objet d’une attention particulière lors des opérations locales de carte scolaire. Les améliorations de décharges des écoles de 1 à 3 classes seront des avancées concrètes si cela aboutit à des décharges régulières : toutes les 6 semaines pour les écoles à 1 classes, toutes les 3 semaines pour les écoles de 2 et 3 classes.
Le scénario d’amélioration de décharges 2021 est loin d’être suffisant. Le SE-Unsa a œuvré pour qu’il concerne à la fois un maximum de collègues et différents types d’écoles avec l’enveloppe impartie.
 
Le SE-Unsa continue à agir pour obtenir une loi de programmation qui permette de construire les prochaines étapes le plus rapidement possible.
Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans Direction d'école