Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous contacter

SE-UNSA 92

8 bis rue Berthelot

92150 SURESNES

Tél : 01 45 06 67 66

ou 09 62 58 48 72

92@se-unsa.org

Instances

Réunions d'information syndicale

Mercredi 10 novembre 2021 : Permuts 2022

Mardi 16 novembre 2021 : Préparation à l'entretien de direction

1 février 2022 2 01 /02 /février /2022 13:37

Échanges du 1er février avec la Directrice Académique

 

Suite mouvement social du 13 janvier et aux engagements du 1er ministre qui ont suivi ce mouvement, des échanges se feront tous les 15 jours, avec les organisations syndicales représentées en CTSD, afin d’avoir une vision de la situation sanitaire sur le Département.

Lors de ce premier rendez-vous, plusieurs points ont été abordés avec Madame Fis, Directrice Académique :

 

  • Taux d'incidence :

Il est dans les Hauts-de-Seine de 2846 pour 100 000.

En IDF, c’est sensiblement la même chose.

Au niveau national, cependant, ce taux est aujourd’hui de 3500.

 

  • Taux positivité :

Il est de 27 % en IDF et dans le 92, contre 30 % au niveau national.

Ce sont aujourd’hui 1150 cas positifs qui sont déclarés à la DSDEN.

 

  • Fermeture de classes sur le 92 :

Hier, 300 classes étaient fermées sur notre Département.

Ce chiffre était de 250 début janvier, 500 au pic de l'épidémie en janvier.

 

  • Protections des personnels :

Les masques chirurgicaux et FFP2 ont été livrés dans les circonscriptions il y a une semaine.

Pour les AESH, la livraison est en cours via les PIAL.

Un premier retour des IEN fait part de la déception des collègues concernant ces masques FFP2 qui sont des masques de chantier peu pratiques pour l'enseignement. Remarques partagées par les organisations syndicales.

 

  • Capteurs de CO2 :

Environ la moitié des communes du département ont déposé un dossier auprès de la DSDEN.

Mais c’est très variable, certaines communes comptent 1 capteur par école, d’autres 1 par classe.

Le maintien des gestes barrières et l’aération des locaux restent de mise plus que jamais.

Cela est essentiel.

Parallèlement à cela le problème du bâtit est soulevé et une réflexion devra être menée que ce soit au niveau des école maternelles et élémentaires, mais aussi au niveau des établissements secondaires.

 

2 visites du CHSCT Académique sont d’ailleurs prévues d’ici la fin de l’année scolaire.

 

  • Cellule COVID :

Cette cellule a été ouverte le 10 janvier. Elle comptait plusieurs types de personnels, tels que médecin, infirmière, personnel administratif, par exemple.

Elle a pour but de renseigner les personnels sur le terrain qui en aurait besoin, essentiellement les directeurs d’école.

Au vu de la baisse des appels depuis quelques temps, l’amplitude horaire de cette cellule ainsi que le nombre de personnes qui y sont rattachées ont été diminués.

 

  • Infirmières :

Au début de l’année, 22 postes étaient vacants. Ils sont aujourd’hui au nombre de 5. Les efforts se poursuivent.

 

  • Recrutements :
  • 15 renforts administratifs sont arrivés sur les circonscriptions
  • PE contractuels : Toutes les semaines, il y a des commissions de recrutement. Depuis le 3 janvier, ce sont 71 professeurs des écoles contractuels qui ont été recrutés. Mais certains arrivent et d'autres partent. Il n’y a pas de liste complémentaire sur le 92. Donc aucun recrutement possible par ce biais-là. Ce nombre de recrutements ne permet pas de remplacer tous les enseignants absents.
  • 3 enseignants néo retraités ont repris du service dont 1 directrice (classe + direction).

 

  • Protocole :

Il désorganise beaucoup les écoles et les apprentissages, car on note un fort taux d’absence chez les élèves.

 

  • Personnels parent d’enfant positif à la Covid :

ASA : Les personnels absents pour garde d'enfant avec COVID ne se voient plus décompter cette garde sur les jours enfants malades. Cette mesure est rétroactive.

 

  • Formation : 

Elles sont suspendues jusqu'au 3 février.

Seules sont maintenues les formations par remplacement de PE en stage massé, les formations des CPC sur le plans maths et le plan français qui reprennent cette semaine, ainsi que les formations statutaires.

Toutes les autres formations sont toujours suspendues.

 

  • Direction d’école :

Il est rappelé par les organisations syndicales que la charge de travail des directeurs reste très élevée. Elle l’est encore plus depuis cette pandémie.

Ce à quoi s’ajoutent les équipements informatiques insuffisants, ainsi que l’absence de téléphone professionnel.

La DASEN reconnaît l’importance de l’emploi du téléphone qui a été mise en évidence lors des attentats de 201. Mais, ce sont 535 écoles que compte le département et la décision d'équiper ne peut se faire au niveau du département, mais c’est une décision nationale.

Le Ministère a lancé un appel à projet pour aider les communes à équiper les écoles en matériel numérique, 21 communes sur les 36 que compte notre Département ont déposé des dossiers.

 

Anne GAU-SEGONZAC et Pascal ROSAMONT

Représentants du SE-Unsa 92

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92