Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous contacter

SE-UNSA 92

8 bis rue Berthelot

92150 SURESNES

Tél : 01 45 06 67 66

ou 09 62 58 48 72

92@se-unsa.org

Instances

Calendrier des réunions paritaires

Jeudi 7 septembre 2023 : CSA SD. Mesures d'ajustement de carte scolaire

Jeudi 9 novembre 2023 : CSA SD. Bilan des ressources 1er degré et AESH

Vendredi 26 janvier 2024 : CSA SD. Mesures de carte scolaire rentrée 2024

Mardi 18 juin 2024 : GT. Mesures d'ajustement de carte scolaire rentrée 2024

Réunions d'information syndicale

Mercredi 27 septembre 2023 : Nanterre à 9h30 (école élémentaire Jacques Decour B)

Mercredi 4 octobre 2023 : Le Plessis-Robinson à 9h30 (école maternelle Louis Hachette)

Mercredi 11 octobre 2023 : Visioconférence à 9h30

Mercredi 15 novembre 2023 : Mouvement inter. Visioconférence à 9h30

Mercredi 20 mars 2024 : Mouvement intra. Visioconférence à 10h

20 novembre 2008 4 20 /11 /novembre /2008 20:27

Le tournant

Le ministre de l'Education nationale avait jusqu'à présent argué de ses origines professionnelles pour justifier le bien-fondé de la politique éducative du gouvernement. Cet argumentaire a vécu.

Lorsque 70 % des enseignants du 1er degré et près de 50 % dans le second degré cessent le travail, c'est bien qu'une faille s'est clairement creusée entre le ministre et ses enseignants. En ce sens, la grève du 20 novembre constitue un tournant.

Y voir le résultat d'on ne sait quel complot ou manipulation, est une explication simpliste qui ne convainc plus personne. Si toute une profession conteste la politique du ministre, c'est tout simplement que son contenu et ses méthodes la heurtent et ne lui paraissent pas adaptées à la réalité et aux besoins de leurs élèves.

Le dialogue social et la négociation sont désormais les seules réponses possibles. Pour le SE-UNSA, l'Ecole publique ne peut fonctionner dans un esprit d'opposition et de division. C'est le rôle d'un politique que de savoir analyser les situations et d'en tirer les conséquences. C'est le rôle d'un ministre de l'Education nationale que d'écouter ses personnels et de comprendre qu'il ne peut avoir toujours raison contre eux.

 Paris, le 20 novembre 2008 

Luc Bérille, Secrétaire Général

Partager cet article
Repost0

commentaires