Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous contacter

SE-UNSA 92

8 bis rue Berthelot

92150 SURESNES

Tél : 01 45 06 67 66

ou 09 62 58 48 72

92@se-unsa.org

Instances

Calendrier des réunions paritaires

Jeudi 8 septembre 2022 : CTSD. Mesures d'ajustement de carte scolaire

Vendredi 18 novembre 2022 : CTSD. Bilan des ressources enseignante 1er degré et AESH - Rentrée 2022

Réunions d'information syndicale

Mercredi 9 novembre 2022 : Plessis-Robinson en présentiel

Mercredi 16 novembre 2022 : Visioconférence sur le mouvement interdépartemental

Mercredi 23 novembre 2022 : Boulogne-Billancourt en présentiel

Mercredi 30 novembre 2022 : Visioconférence sur l'entretien de direction

16 octobre 2013 3 16 /10 /octobre /2013 17:50

Une ignoble expulsion

 

C’est avec colère et dégoût que l’UNSA Éducation a appris les conditions de l’expulsion de Leonarda.

Colère car cette jeune fille et sa famille avaient placé beaucoup d’espoir en la France, et que la France n’a pas été à la hauteur de son devoir d’accueil. Leonarda et ses frères et sœurs avaient choisi le chemin d’une intégration réussie en utilisant l’École de la République pour apprendre ce qu’ils pensaient être la langue de leur nouveau pays. La communauté éducative ne peut être que choquée contre une procédure administrative aveugle qui gomme d’un coup les efforts de ces jeunes pour s’intégrer et décrédibilise les messages de bienveillance et de fraternité que nous sommes fiers de porter au nom de notre Service public d’éducation.

Colère ensuite car, même sous l’ère des expulsions massives orchestrées par Hortefeux ou Guéant, nous avions obtenu par la force de notre indignation une certaine préservation de l’espace scolaire. À quelques semaines près, Leonarda et sa famille auraient pu rester en France. Le gouvernement doit faire preuve d’humanité et organiser leur retour.

Nous le répétons, la fermeté républicaine ne peut servir ni à tout justifier, ni être une posture consistant à couvrir les procédures mécaniques d’une préfecture zélée.

Partager cet article
Repost0

commentaires