Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous contacter

SE-UNSA 92

8 bis rue Berthelot

92150 SURESNES

Tél : 01 45 06 67 66

Fax : 01 42 04 33 93

92@se-unsa.org

Réunions

Calendrier des réunions paritaires

Jeudi 8 octobre : CTSD. Bilan de la ressource enseignante 1er degré à la rentrée 2020

 

 

 

 

1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 18:25

C'est en cours, mais pas partout !

 

Rien ne sera épargné aux EVS ! Alors que les décisions concrètes permettant le réemploi des EVS ont bien été  transmises au plan local aux Préfets et Recteurs, des freins se font jour pour le réemploi.

Là c'est le Préfet de Région qui prend de la distance avec  les décision gouvernementales (Rennes), là c'est le Recteur qui fait du tri dans les EVS et décide donc d'en envoyer une bonne partie au chômage (Amiens),  ailleurs c'est la négation de l'arrivée des consignes (Bordeaux, Toulouse, ...).

Ces fonctionnaires, aussi haut soient-ils ont peu de considération pour les femmes et les hommes qu'ils renvoient ainsi pointer au chômage!

Le SE-Unsa ne s'y résout pas et entend dénoncer publiquement ces dérives graves ! 

.Si tout s'aplique correctement les préfets donneront les autorisations de renouvellement nécessaires pour la prolongation des contrats avec le conventionnement nécessaire.

De leurs côté les recteurs ont à enclencher avec les chefs d’établissement concernés, la prolongation des contrats par avenant.

Les EVS qui ne sont pas arrivés au terme de la durée réglementaire des CUI (24 mois ou clause spécifique si handicap ou plus de 50 ans) sont concernés sauf problème dans la mission effectuée.

D’après les informations que nous détenons, ce sont les préfets qui fixeront la durée du renouvellement en fonction des conventionnements possibles.

C’est un premier aboutissement du combat que nous avons mené avec pugnacité ces dernières semaines auprès du ministère de l’éducation nationale, de Matignon et de l’Elysée pour éviter les interruptions de contrats néfastes pour les salariés.

Les sections locales du SE-Unsa ont également saisi les préfets et les recteurs au plan local et vont suivre les conditions du réemploi.

En tout état de cause, le SE-Unsa espère ainsi qu’une grande majorité des salariés en CUI pourront ainsi éviter de se retrouver au chômage

C'est le sens de notre combat !

Partager cet article

Repost0

commentaires