Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous contacter

SE-UNSA 92

8 bis rue Berthelot

92150 SURESNES

Tél : 01 45 06 67 66

ou 09 62 58 48 72

92@se-unsa.org

Instances

Réunions d'information syndicale

Mercredi 10 novembre 2021 : Permuts 2022

Mardi 16 novembre 2021 : Préparation à l'entretien de direction

3 février 2009 2 03 /02 /février /2009 11:50

Communiqué commun des organisations syndicales CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT, FO, FSU, Solidaires, UNSA

 

La mobilisation du 29 janvier 2009 a connu un succès incontestable dans toute la France : des millions de salariés du privé et du public, parmi lesquels de nombreux jeunes, des demandeurs d’emplois, des retraités ont manifesté, fait grève, soutenu le mouvement.

L’ampleur de ces manifestations confirme leurs inquiétudes et leur exaspération face aux injustices sociales. Ils exigent d’autres réponses à une crise dont ils ne sont pas responsables.

Il est urgent que le Gouvernement d’une part, le patronat et les employeurs d’autre part, assument leurs responsabilités, répondent aux demandes formulées dans la déclaration intersyndicale du 5 janvier 2009 et reçoivent les organisations syndicales.

Les organisations syndicales décident de maintenir leurs rencontres afin de prendre toutes les décisions et initiatives, notamment en matière d’actions et de mobilisations.

Elles appellent les salariés et leurs organisations à rester mobilisés et à s’appuyer sur la force de la journée du 29 janvier pour obtenir partout des négociations sur les revendications.

La puissance du mouvement conduit le Président de la République à s’exprimer jeudi. Les organisations syndicales en attendent des réponses aux revendications par l’annonce de mesures concrètes et immédiates et par l’ouverture de discussions avec elles. Elles se réuniront le 9 février 2009 pour en apprécier la portée et en tirer les conséquences.

 

Paris, le 2 février 2009

Partager cet article
Repost0
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 20:32
Confiez votre dossier au SE-UNSA

Risque de fermeture ou, au contraire, demande d'ouverture : remplissez votre
fiche-retour et confiez-la au SE-UNSA 92. Le groupe de travail devrait se tenir les 12 et 13 février.
Partager cet article
Repost0
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 12:35
Ce sera mardi 10 février

Le SE-UNSA 92 propose, comme tous les ans, une préparation au concours interne de professeur des écoles. Cette année, la formation aura lieu mardi 10 février de 17h30 à 19h30 à la Maison des Syndicats de Boulogne (245 boulevard Jean Jaurès).
Merci de confirmer votre présence à cette formation en cliquant ici 
Partager cet article
Repost0
29 janvier 2009 4 29 /01 /janvier /2009 11:45

Ecoles, collèges, lycées : grève massive le 29 janvier

 

Tous les sondages pratiqués par le SE-UNSA confirment que la journée d’action interprofessionnelle du 29 janvier sera marquée par une forte grève des enseignants :

Près de 70% dans les écoles primaires, de 50 à 60% dans les collèges  et lycées.

Cette très forte mobilisation traduit la tension créée par le gouvernement. Des choix éducatifs rétrogrades, une politique massive de suppressions d’emplois, une méthode mêlant autoritarisme et précipitation en sont les causes identifiées.

Mais le caractère interprofessionnel de cette journée est une motivation particulière pour les enseignants.

Pour le SE-UNSA, ils veulent ainsi porter un double message :

-         faire échouer la tentative de division menée par le gouvernement entre fonctionnaires et salariés du privé, entre enseignants et opinion publique,

-         dire qu’à la crise, il ne faut pas rajouter celle de l’éducation.

Le gouvernement l’entendra t’il ? Réponse le 29 janvier au soir…En tout état de cause, c’est dans le cadre interprofessionnel que le SE-UNSA s’inscrira pour les suites éventuelles à donner à cette journée d’action.

 

Paris, le 28 janvier 2009

Luc Bérille, Secrétaire Général

Partager cet article
Repost0
25 janvier 2009 7 25 /01 /janvier /2009 15:37
Les outils pour la grève 

Le 29 janvier : mobilisons-nous ! Le SE-UNSA 92 met à votre disposition des outils pour faire de cette journée d'action interprofessionnelle une réussite.
Déclaration d'intention préalable
Lettre aux parents
Les consignes pour la grève
Le tract du SE-UNSA
Spécial 8 pages parents

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Loi SMA : Vraies contraintes, fausse négociation

 

La loi instituant un service d’accueil dans les écoles primaires a fait couler beaucoup d’encre, notamment quant à sa faisabilité pour les municipalités.  Mais l’obligation  qu’elle institue d’une négociation préalable avant tout dépôt d’un préavis de grève était jusqu’à présent passée inaperçue. Alors, véritable dispositif de prévention des conflits ou simple prétexte ?

La tenue, mardi 20 janvier, de la toute première « négociation préalable » au ministère de l’Education nationale permet d’apporter une première réponse.

Le ministre, pas plus que son cabinet, n’a cru bon de se déplacer, déléguant la conduite de la réunion à une direction du ministère. Cette dernière n’ayant aucun mandat de négociation, la séance s’est limitée, au mieux à la répétition d’informations déjà connues, au pire au renvoi à une future conférence de presse du ministre… La « négociation préalable » s’est donc résumée à une séance de « non négociation ».

Le SE-UNSA constate que, si le ministère est intransigeant avec les enseignants et les municipalités quant à l’application de la loi, il s’émancipe beaucoup plus facilement de ses propres obligations à son égard.

A quoi sert donc la loi sur le SMA ? On savait déjà que ce n’était pas à garantir un accueil en cas de grève par des municipalités qui n’en ont pas les moyens. On sait désormais que ce n’est pas non plus pour prévenir un conflit en obligeant à une réelle négociation. Reste la contrainte pesant sur l’exercice du droit de grève des enseignants du premier degré… Si ce n’est pas sa vraie motivation du gouvernement, il est grand temps que le gouvernement le prouve en changeant ses pratiques.

Paris, le 21 janvier 2009

Luc Bérille, Secrétaire Général

Partager cet article
Repost0
21 janvier 2009 3 21 /01 /janvier /2009 21:51
Traitement informatique des résultats

Le SE-UNSA met à votre disposition un tableur qui permet de traiter les résultats des évaluations CM2 sans utiliser le logiciel ministériel :
le tableur (1,1 Mo)
le mode d'emploi  
Partager cet article
Repost0
18 janvier 2009 7 18 /01 /janvier /2009 14:27

Les outils du SE-UNSA

Comme annoncé précédemment le SE-UNSA met à votre disposition des outils concernant la mise en place des consignes syndicales pour la passation des évaluations CM2 :
1/ Un modèle de lettre aux IEN
2/ Un modèle de lettre aux parents
3/ Le communiqué intersyndical
En début de semaine prochaine nous vous proposerons un "logiciel" pour la saisie et la transmission des résultats 

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2009 4 15 /01 /janvier /2009 11:27

Le SE-UNSA, le SGEN-CFDT, le SNUipp-FSU appellent au tri sélectif... des exercices


Le ministère a décidé unilatéralement d'une évaluation des élèves de CM2 la semaine prochaine, sur la base d'une procédure rigide qui n'a fait l'objet d'aucune concertation.

Présentée comme une évaluation bilan, elle intervient sur des contenus de programmes qui n'ont commencé à se mettre en oeuvre qu'à la rentrée et à un moment où la totalité des notions évaluées n'a pu être étudiée avec les élèves. De plus, le codage simpliste ne permet pas de prendre en compte le fait que des notions n'aient pas encore été étudiées ou soient en cours d'acquisition.

Dans de telles conditions le SE-UNSA, le SGEN-CFDT, le SNUipp-FSU estiment que ces évaluations, en mettant en échec artificiellement des élèves ne sont pas à leur service. Cette démarche inacceptable conduirait à :
     - une situation très difficile à gérer dans chaque classe avec les élèves et leurs parents ;
     - un danger d'instruction à charge contre l'école par la centralisation de résultats ainsi faussés.

Le  SE-UNSA, le SGEN-CFDT, le SNUipp-FSU ont demandé solennellement au Ministre de suspendre cette opération précipitée et mal pensée. Xavier Darcos a pourtant persisté.

Dans ces conditions, le  SE-UNSA, le SGEN-CFDT, le SNUipp-FSU appellent les personnels à préserver les conditions d'une évaluation profitant effectivement aux élèves et aidant à la communication avec les parents. Ils refusent toute publication école par école qui introduirait une logique consumériste inacceptable au regard des objectifs de l'école publique.

Ils demandent donc aux personnels concernés de mettre en oeuvre les consignes suivantes :
     - de ne pas faire passer, les exercices correspondant à des notions non étudiées depuis le début de l'année
     - ne rendre compte que de des seuls résultats des évaluations aux élèves et aux parents de la classe concernée ;
     - ne pas utiliser le logiciel ministériel de transmission et ne transmettre que les résultats anonymés des exercices effectivement passés

Téléchargez les consignes du SE-UNSA

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2009 7 11 /01 /janvier /2009 18:45
Il annonce la modification des mesures concernant les 3000 postes à sédentariser

Le SE-UNSA a été reçu par le ministre le 7 janvier sur les conflits en cours. Nous lui avons demandé la réponse à la lettre qui lui a été adressée le 12 décembre sur notre exigence :

- du maintien des aides spécialisées

- la tenue du « groupe de travail national » sur le traitement de la difficulté scolaire en préalable à toute mesure de carte scolaire

 

Réponse du ministre :

à1500 enseignants spécialisés E et G seront finalement affectés en surnombre dans des écoles difficiles pour intervenir dans le cadre de leurs missions spécifiques auprès des élèves en difficulté

à1500 postes vacants (non occupés ou occupés par des enseignants non spécialisés) seront toujours transférés dans une classe ordinaire.

 

àLe ministère va réunir le GT national annoncé en décembre avec les organisations syndicales et associations professionnelles pour engager une réelle réflexion sur le traitement de la difficulté scolaire. Dans ce cadre, il annonce des discussions sur la révision des missions des Rased.

àLa mise en place un plan de formation de 40 000 enseignants à la difficulté scolaire sur 5 ans sera également à l’ordre du jour de ce GT.

 

Analyse du SE-UNSA :

Après le premier recul de décembre avec le renoncement de la poursuite de la sédentarisation en 2010 et 2011, le ministre recule à nouveau pour 2009.

 

C’est donc une victoire par rapport à la mobilisation de la profession

et de l’action que nous avons menée.

 

Cependant plusieurs problèmes demeurent ou vont se poser :

à Fonctionnement des Rased : Avec l’affectation d’un enseignant spécialisé même sur une mission spécialisée dans certaines écoles, certains Rased vont se trouver incomplets et leur fonctionnement s’en trouvera perturbé (l’existence des 3 missions ne sera plus effective, leur champ d’intervention redéfini …).

Si avec le transfert en surnuméraire, donc sans charge de classe, nous avons sauvé le principe d’aide spécialisée, les conditions de mise en œuvre dans ce nouveau cadre restent à définir.

à Carte scolaire : Le nombre de postes à rendre par académie n’est pas modifié ; cela veut donc dire que les recteurs vont devoir trouver ailleurs, dans le cadre de la carte scolaire, les 1500 emplois qui sont rétablis pour les aides spécialisées.

 

La question des suppressions d’emplois pour le premier degré reste posée.

Avec le SE-UNSA

Participez massivement aux journées d’actions des 17 et 29 janvier !

Partager cet article
Repost0
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 14:17
Les raisons de notre colère

Le SE-UNSA a édité un guide destiné aux parents d'élèves pour les informer des réformes en cours qui affaiblissent et déstabilisent l'Ecole. Cet outil pourrait se révéler très utile pour préparer les actions des 17 et 29 janvier.  
Téléchargez le guide
Partager cet article
Repost0