Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous contacter

SE-UNSA 92

8 bis rue Berthelot

92150 SURESNES

Tél : 01 45 06 67 66

ou 09 62 58 48 72

92@se-unsa.org

Réunions d'information syndicale

Mercredi 10 novembre 2021 : Permuts 2022

Mardi 16 novembre 2021 : Préparation à l'entretien de direction

10 janvier 2007 3 10 /01 /janvier /2007 17:56
LE MINISTERE PRESENTE UN PROJET DE DECRET SUR LES "EPEP"

Lors du groupe de travail du 21 décembre le ministère a présenté un projet de décret relatif aux Etablissements Publics d'Enseignement Primaire (EPEP). Ce projet pose de nombreuses questions et suscitent nos inquiétudes.

Pour en savoir plus  : le projet et nos commentaires
Partager cet article
Repost0
9 janvier 2007 2 09 /01 /janvier /2007 11:21
Carte scolaire premier degré

Le groupe de travail du CTPD préparant les mesures de carte scolaire pour la rentrée 2007/2008 se réunira les 25 et 26 janvier.
Demande d'ouverture, crainte de fermeture, fermeture prévue...?
Veillez à remplir  la fiche retour qui nous sert à argumenter lors du groupe de travail.

Télécharger la fiche retour
Partager cet article
Repost0
26 décembre 2006 2 26 /12 /décembre /2006 16:52
Nouvelle réunion groupe de travail sur le fonctionnement des écoles le 21 décembre :


> La deuxième réunion sur le fonctionnement des écoles s’est tenue jeudi 21 décembre à la direction générale de l’enseignement scolaire (Dgesco). Le ministère y a présenté l’étude du projet de décret mettant en œuvre, à titre expérimental, les Epep : établissements publics d’enseignement primaire, répondant ainsi à l’article 86 de la loi 2004 sur les responsabilités et libertés locales.

Le SE-UNSA a tenu à être présent pour défendre la profession en contrant point par point les mesures négatives contenues dans ce projet et contrer certaines interventions syndicales complices du passage en force du ministère (SNE).



Pour en savoir plus
Partager cet article
Repost0
20 décembre 2006 3 20 /12 /décembre /2006 19:23
La troisième réunion du comité de suivi sur le protocole direction s'est tenue le 15 décembre :

Les représentants de notre organisation y ont bien évidemment rappelé notre condamnation formelle des menaces de sanction pesant sur certains de nos collègues directeurs.

Principaux points abordés : situation des cinq-neuf classes et stages filés, EVS et autres emplois, fiches techniques en ligne.

Pour en savoir plus
Partager cet article
Repost0
20 décembre 2006 3 20 /12 /décembre /2006 19:04
Courrier de l'Inspecteur d'Académie des Hauts-de-Seine à propos de la non transmission de l'enquête 19 :

Notre section a fait parvenir un courrier à l'Inspecteur d'Académie lui demandant de "suspendre toute procédure de retrait de salaire qui ne saurait être interprétée que comme une inutile provocation".
Nous condamnons le choix ministériel d'accentuer la pression sur les directeurs en envisageant la possibilité de pratiquer des retraits sur salaire pour les collègues ne transmettant pas l'enquête 19.
Nous avons souligné le contexte dans lequel la qualification de service non fait interviendrait, au moment notamment où les procédures administratives que les directeurs doivent initier se multiplient, les choses de l'administration prenant le pas sur l'administration des choses.
Cette qualification pour la non transmission de documents administratifs laisse croire par ailleurs  qu'il s'agit là de la fonction première des directeurs d'école.
Partager cet article
Repost0
14 décembre 2006 4 14 /12 /décembre /2006 22:51

Déclaration du SE-UNSA, du SGEN-CFDT et du SNUIPP-FSU

e SE-Unsa, le Sgen-CFDT et le SNUipp-FSU dénoncent les tentatives de remise en cause du droit syndical qui se multiplient dans l'Éducation Nationale. Ainsi, en contradiction avec les textes de la Fonction publique, des collègues, de plus en plus nombreux, se voient interdire de participation à des réunions d'information syndicale sur temps de travail, voire à des stages syndicaux ou à des réunions statutaires.

Dans ce contexte, l'annonce de sanctions avec retrait sur salaire pour l'action revendicative de certains directeurs d'école constitue une provocation supplémentaire.

Ces pratiques entretiennent un climat de tension et de défiance préjudiciable à la sérénité dont l'École a besoin. Le SE-UNSA, le Sgen-CFDT et le SNUipp-FSU demandent au Ministre que cessent ces menaces sur nos collègues afin de créer les conditions d'un dialogue social apaisé.

Partager cet article
Repost0
13 décembre 2006 3 13 /12 /décembre /2006 14:40
COMMUNIQUE DE PRESSE
 

CNGA, FEP-CFDT, SE-UNSA, SGEN-CFDT, SNALC-CSEN, SNCL-FAEN, SNEP-FSU, SNES-FSU, SNETAA EIL, SNFOLC, SNPEFP-CGT, SNUEP-FSU, SUD-EDUCATION, SUNDEP, UNSEN-CGT

 

Décret sur les obligations de service des enseignants

L’intersyndicale nationale appelle les personnels du second degré à la grève le 18 décembre

 

L’intersyndicale du second degré qui représente plus de 99% des personnels manifeste depuis maintenant plusieurs semaines sa totale opposition au projet de décret sur les obligations de service des enseignants de second degré. L’objectif premier de ce texte est de supprimer des postes dans le cadre d’une logique budgétaire qui a déjà conduit à une dégradation sans précédent des enseignements de second degré.

Le ministre a clairement exprimé, lors de l’audience qu’il a accordée à l’intersyndicale au bout de 5 semaines, le 29 novembre, qu’il n’entendait pas tenir compte de cette opposition. Le ministre a choisi de passer en force en convoquant le Comité technique paritaire ministériel (CTPM) le 11 décembre et en inscrivant à son ordre du jour le projet de décret. Devant le refus de siéger de la parité syndicale, il re-convoque le CTPM le 18 décembre sur le même ordre du jour.

L’intersyndicale réunie le 11 décembre décide en conséquence d’appeler les personnels du second degré à la grève le 18 décembre et à manifester partout en France. Les personnels signifieront ainsi au Ministre leur double exigence de retrait du projet de décret et d’ouverture de véritables discussions pour que des réponses soient apportées à la nécessaire prise en compte des réalités du métier et que soient améliorées les conditions de son exercice.

 
Paris, le 11 décembre 2006
Partager cet article
Repost0
5 décembre 2006 2 05 /12 /décembre /2006 15:20
Direction suite

Les deux réunions des groupes de travail sur la direction d'école ont eu lieu.

En savoir plus
Partager cet article
Repost0
3 décembre 2006 7 03 /12 /décembre /2006 19:04
  
GRAMMAIRE : DES PROPOSITIONS A DEBATTRE
 
 Le rapport que vient de remettre Alain BENTOLILA au ministre de l’Education nationale éclaire utilement les enjeux que représente la grammaire dans la maîtrise de la langue. Convaincu de son intérêt, le SE-UNSA demande cependant au ministère d’éviter toute précipitation dans la mise en place de nouvelles dispositions réglementaires. Il convient de donner priorité à une logique de rénovation et non de rupture par rapport aux programmes actuels.
 
En effet, le SE-UNSA considère que ce rapport ne remet pas en cause le principe de l’observation réfléchie de la langue, apport majeur des programmes du primaire de 2002, mais il propose une autre méthodologie et une simplification de la terminologie qui visent à structurer l’enseignement de la grammaire tout au long de la scolarité obligatoire.
 
Le SE-UNSA juge également positifs :
-          l’importance du sens dans l’approche des notions grammaticales en faisant le choix pédagogique de l’observation, de la manipulation et de la réflexion ;
-          la mise en cohérence école/collège ;
-   la complémentarité de l’apprentissage de la lecture avec la construction du sens des
     phrases et des textes.
 
En revanche, il redoute la traduction que pourraient faire les adeptes de la mode rétro de certaines propositions visant à réhabiliter la leçon de grammaire traditionnelle. Si Alain BENTOLILA se défend de vouloir renouer avec « la leçon de grammaire de papa », le danger existe bel et bien de passer de la rigueur méthodologique au simplisme pédagogique.
 
Le SE-UNSA souhaite maintenant une concertation approfondie à partir des conclusions de ce rapport. Ces dernières doivent être notamment confrontées aux pratiques enseignantes actuelles dont il conviendrait de faire un bilan, et à l’analyse des spécialistes (inspecteurs, chercheurs et praticiens) qui ont travaillé depuis 2002 sur la mise en œuvre des apprentissages langagiers à l’école.
 
Partager cet article
Repost0
28 novembre 2006 2 28 /11 /novembre /2006 23:18
Direction d'école le SE-UNSA sera toujours présent

Après l’échec de la réunion du 16/11, le ministère persiste et reconvoque un groupe de travail dans une composition élargie !
 

- Le 16 novembre Le ministre avait convoqué une nouvelle réunion sur le dossier de la direction d’école en annonçant l’objectif suivant : « permettre d’initier concrètement une seconde étape de dialogue concernant l’évolution du statut et de la situation des directeurs d’école et des écoles ».

Le SE-UNSA a rappelé dans sa déclaration :

-         que le ministre n’avait pas répondu à la lettre dans laquelle on lui demandait de préciser sur quels éléments, en particulier budgétaires, il envisageait de fonder ces échanges.

-         qu’on ne peut afficher d’un côté une volonté de dialogue et, de l’autre, manier la menace. Le climat de menaces de sanctions à l’égard de collègues doit cesser.

-         qu’en conformité avec la déclaration que nous avons fait annexer au protocole, nous serions prêts à participer à un cadre de discussion qui permette d’avancer encore, mais nous ne sommes pas d’accord pour cautionner des échanges dénués de toute possibilité d’aboutir à des décisions effectivement financées

Le ministère n’ayant pas de réponses satisfaisantes, nous lui avons dit qu’il lui appartenait désormais de clarifier les choses pour crédibiliser ou non sa réelle volonté de dialogue et nous avons quitté la réunion.

 

29 et 30 novembre : Le ministère persiste et reconvoque deux groupes de travail dans une composition modifiée :

 -Syndicats dont les fédérations siègent au CTPM (SE-UNSA, SGEN-CFDT, SNUIPP-FSU, CGT, Sud et SNE-CSEN)

-  Experts de terrain : 2 IEN, 2 directeurs, 1 IA

C’est l’occasion pour le ministre de donner la parole au SNE syndicat proche du gouvernement, qui n’a obtenu que 3% aux élections professionnelles et qui est porteur de la demande d’un statut pour les directeurs.

 

Face à cette situation, le SE-UNSA a donc décidé d’assister à ces deux GT, pour ne pas laisser le terrain libre àu ministère et à ceux qui ne représentent pas la profession.

En étant présents, on sera en situation de prendre la mesure des intentions du ministère et des positions  des autres participants (sur la question du statut en particulier). On pourra en faire état auprès de la profession. De plus, on aura la possibilité d’intervenir et  de peser sur les débats, s’il y en a.

 

Dans un contexte difficile, LE SE-UNSA ne fuit pas ses responsabilités. Nous continuons à porter le dossier et à défendre les personnels que nous représentons, nous ne les abandonnons pas!

 

Le SE-UNSA vous informera sur le contenu de ces groupes de travail

Partager cet article
Repost0