Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous contacter

SE-UNSA 92

8 bis rue Berthelot

92150 SURESNES

Tél : 01 45 06 67 66

ou 09 62 58 48 72

Fax : 01 42 04 33 93

92@se-unsa.org

Réunions

Calendrier des réunions paritaires

Vendredi 20 novembre : CDEN. Bilan de la rentrée 2020

 

 

 

 

31 août 2017 4 31 /08 /août /2017 22:26

Le retour, mais en CP !

 

A la rentrée 2017, le ministère impose de toutes nouvelles évaluations CP en septembre. Les livrets nationaux seront composés d'exercices centrés sur lire, écrire, compter. La communication des résultats devra être faite à destination des IEN afin de mettre en place un accompagnement des équipes. Il n'y aura pas de remontée nationale.

 
Il y aura deux cahiers par élève, un en français, l'autre en mathématiques. Les exercices sont présentés comme issus d'extraits de protocoles déjà existants.
 
Il y aura en français 4 passations de 20 minutes chacune, portant sur le langage oral, l'attention, la compréhension de l'écrit et l'écriture. En tout, 13 exercices composés de 37 items obligatoires et un facultatif .
 
En mathématiques, il y aura 3 passations de 10 minutes chacune portant sur la construction du nombre, le calcul, les formes géométriques. En tout 9 exercices composés de 26 items.
 
Les résultats anonymés devront être adressés aux IEN au plus tard mi-octobre. Pour ce faire, les enseignants disposeront d’un tableur dans lequel ils devront saisir pour chaque élève le code (à choisir parmi 3, 4 ou 5 selon les items). Un travail lent et fastidieux, dont on a du mal à apprécier la plus-value pédagogique.
 
Les documents seront fournis sous forme numérique aux académies. Ces documents devront être imprimés. Le ministère n’a pas répondu à la question de qui sera chargé de l’impression. Tous les exercices sont papier/crayon, sous un format peu adapté aux jeunes élèves de CP et à faire passer en collectif… On imagine déjà les séances…
 
Pour le SE-Unsa, les enseignants de CP sont des professionnels qui disposent déjà de nombreux outils pour repérer les enfants qui ont besoin d’un attention particulière. La pauvreté des exercices proposés ne leur apportera aucune information qu’ils n’obtiennent déjà en observant les élèves au travail et en consultant les documents transmis par les enseignants de grande section.
 
Ces évaluations dramatisent inutilement l’entrée au CP, alors que les familles et les élèves ont besoin d’être rassurés sur le fait que tout ne se joue pas dans les premières semaines, que chaque enfant est différent et que c’est normal ! Elles créent une pression sur tous les membres de la communauté éducative, pression inutile et contre-productive, aux antipodes de tout ce qui a été développé dans les nouveaux programmes. Couplées à la réhabilitation du redoublement dans le discours du ministre, on voit les dégâts potentiels d’une telle mesure initiée dans la précipitation.
 
Face aux critiques, les responsables du projet ont annoncé que ce dispositif aux fondements scientifiques discutables,  était  « expérimental » et appelé à évoluer. Nous appelons donc les enseignants à relativiser son importance pour eux-mêmes et pour les familles auxquelles ils devront restituer les résultats. Nous appelons également tous les enseignants à « tester » ces évaluations et à nous faire remonter leurs observations.
Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
29 août 2017 2 29 /08 /août /2017 17:32

Affectations à titre provisoire, révisions d'affectation

 

Révisions d'affectation

Comme tous les ans cette CAPD suscite beaucoup d'attente auprès des collègues et engendre beaucoup de déception. Sur les 51 demandes reçues par l'administration aucune affectation n'a été modifiée en séance, l'éloignement géographique n'étant pas un critère de révision. Quelques situations sont en attente de l'avis des médecins ou des assistantes sociales.

Affectations à titre provisoire

Nous avons fait remonter quelques situations personnelles ou d'école qui ne semblaient pas cohérentes sur les documents de travail.

D'une manière plus générale il y aura également, à titre provisoire :

- 145 contractuels (plus 15 en attente de retour de dossier) nommés soit sur des congés longs, soit sur des postes vacants

- 373 PES, nommés à mi-temps, sur des demi-décharges de direction ou sur des compléments de mi-temps. Pour les écoles où 2 PES ont été nommés sur un poste vacant (33 écoles concernées) la DASEN ouvre la possibilité aux PES de travailler ensemble sur une même classe (contrairement à ce qui avait été dit en juillet). Le SE-Unsa 92 revendiquait plutôt la création de mi-temps supplémentaires pour accueillir ces stagiaires dans de meilleures conditions.

David PLANCHE

Elu SE-Unsa 92 à la CAPD

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans CAPD
22 août 2017 2 22 /08 /août /2017 07:52

Ce qui change, ou pas, dans le 1er degré

 

Le SE-Unsa vous présente les nouveautés pour la rentrée 2017 ainsi que les éléments de la refondation qui ne sont pas modifiés.

 
PPCR
La mise en œuvre du PPCR doit se poursuivre à compter de septembre 2017 avec deux éléments :
  • le reclassement dans la nouvelle grille d’avancement. Si au 1er septembre 2017, le temps nécessaire pour passer à l’échelon supérieur est dépassé (lire ici), le passage à l’échelon supérieur sera automatique.
  • la mise en place de la classe exceptionnelle. Une CAPD en fin de 1er trimestre actera les promotions à la classe exceptionnelle avec effet rétro-actif au 1er septembre (lire ici).
 
À noter que début juillet le ministre de l’Action et des comptes publics, Gérald Darmanin, a évoqué la perspective d’un report du calendrier de mise en place des mesures liées au PPCR dans le cadre de l’effort budgétaire imposé à la Fonction publique. Si tel était le cas, le SE-Unsa défendra non seulement l’intégrale application des mesures PPCR, mais aussi les échéances calendaires fixées initialement dans le cadre de ce dossier.
 
Contrats aidés
Les récentes annonces gouvernementales concernant un frein aux contrats aidés fait peser de lourdes incertitudes quant aux missions assurées par les personnels bénéficiant de ces contrats dans les écoles, l’ccompagnement des élèves en situation de handicap et l’aide administrative aux directeurs d’école dans les endroits où celle-ci existe encore.
 
Pour le SE-Unsa, la dotation doit permettre de couvrir les besoins dans les écoles dès la rentrée. À terme, la création d’un statut pérenne reconnaissant ces missions doit être un objectif.
 
Décharge enseignant maître formateur
La circulaire du 20 octobre 2016 instaure une décharge d’un tiers du temps d’enseignement pour les EMF. Pour le SE-Unsa, la déclinaison de la décharge d’enseignement des EMF mérite une réflexion approfondie : il faut quantifier et planifier les nombreuses activités de formation déjà existantes (lire  ici).
 
Les CP à 12 en Rep+
Cette mesure ne se met pas en place de la même façon sur tout le territoire car ce sont les Dasen qui ont décidé des moyens à utiliser pour alimenter ces postes : transformation des postes PDMQDC en CP, redéploiement de postes moins de trois ans ou de remplacement ou encore création de CP à 12 sans enseignant supplémentaire dans les écoles. Dans les faits les effectifs des quelques 5000 CP en Rep+ oscilleraient entre 10 et 15, ce qui donne des situations très hétérogènes.
 
Le SE-Unsa estime que le calendrier précipité détricotant le dispositif Plus de maîtres que de classes n’a pas toujours pris en compte les situations des personnels concernés ainsi que les conditions matérielles.
 
La semaine scolaire
La publication tardive du décret autorisant une nouvelle dérogation possible (4 journées de 6h) a mis la communauté éducative sous tension à la sortie des classes. Au final, 31.8% des écoles (représentant 28.7% des élèves scolarisés) ont choisi d’utiliser dès septembre la possibilité offerte par le décret de revenir à une semaine de 4 jours.
 
Cette année scolaire qui va voir cohabiter semaine de 4 jours et semaine de 4.5 jours sur le terrain sera l’occasion d’évaluer les différentes organisations.
 
Le redoublement
Le redoublement redevient possible mais exceptionnellement. Depuis quelques années, il était devenu impossible sauf exception... Pour le SE-Unsa, cette mesure de communication, qui n’est pas encore actée règlementairement, ne devrait pas changer grand chose dans les faits.
 
Une rentrée en musique
À la veille de la sortie, le ministre a incité les équipes à organiser un temps musical le jour de la rentrée. Pour le SE-Unsa, cette incitation doit rester une proposition et ne doit pas devenir une injonction.
 
Programmes, Cycles, Outils de suivi
Les programmes par cycles mis en place en 2015 ne sont pas modifiés tout comme les documents d'accompagnement. Les outils de suivi tels que le carnet de suivi en maternelle et le LSU perdurent. Pour ce dernier, le SE-Unsa souhaite que les problèmes informatiques ne soient plus d’actualité.
Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
29 juillet 2017 6 29 /07 /juillet /2017 09:22

L'UNSA défend le protocole PPCR

 

L’UNSA Fonction Publique a été reçue pour la deuxième fois en bilatérale par le Ministre de l’Action et des Comptes publics mercredi 26 juillet 2017.

L’UNSA Fonction Publique a rappelé son attachement à voir appliquer le protocole PPCR dont elle est signataire, dans son entier et dans le respect du calendrier prévu.

L’UNSA Fonction publi­que consi­dère que toutes les annon­ces du gou­ver­ne­ment et du Président de la République sur la fonc­tion publi­que depuis la publi­ca­tion de l’audit de la cour des comp­tes fin juin 2017 sont autant de mau­vais signaux donnés aux agents publics.

Inquiets, les agents s’inter­ro­gent sur la logi­que d’action du gou­ver­ne­ment. Alors que chaque jour, la popu­la­tion fran­çaise peut mesu­rer l’enga­ge­ment, l’impli­ca­tion et l’effi­ca­cité des agents publics notam­ment en matière de pro­tec­tion des per­son­nes, ils parais­sent être la cible dési­gnée par les annon­ces gou­ver­ne­men­ta­les pour réduire les coûts bud­gé­tai­res.

Pour l’UNSA, la reconnais­sance et le res­pect des agents pas­sent par l’appli­ca­tion par les employeurs publics de l’ensem­ble des accords que ceux-ci ont conclus. Le pro­to­cole PPCR en fait partie.

En effet, cet accord a permis de mettre fin à la baisse des rému­né­ra­tions et du pou­voir d’achat cons­ta­tée de 2010 à 2015. Sa mise en œuvre doit main­te­nant être pour­sui­vie. Le minis­tre, Gérald Darmanin, a confirmé que l’Etat l’appli­que­rait mais que les contrain­tes bud­gé­tai­res pour 2018 l’amè­nent à envi­sa­ger un déca­lage du calen­drier.

Pour l’UNSA Fonction publi­que, le calen­drier de PPCR doit être res­pecté.

Lors de cette ren­contre, l’UNSA a rap­pelé la pro­messe pré­si­den­tielle de déga­ger via la hausse envi­sa­gée de la CSG un gain de pou­voir d’achat pour tous les sala­riés fran­çais. Il serait équitable de per­met­tre aux agents publics, contrac­tuels comme fonc­tion­nai­res, de béné­fi­cier de ce gain alors même que les agents publics seront également impac­tés par la hausse et l’exten­sion de la CSG.

Par ailleurs, pour l’UNSA Fonction Publique il est impor­tant que le minis­tre des comp­tes publics cède le pas à celui de l’action publi­que pour ouvrir des pers­pec­ti­ves posi­ti­ves aux agents.

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
27 juillet 2017 4 27 /07 /juillet /2017 10:06

Fermeture estivale

 

Le 21 juillet dernier les services de la DSDEN nous faisaient parvenir un dernier tableau des affectations provisoires. Pour rappel ces affectations sont visibles sur i-prof, rubrique Votre dossier > Affectations.

Si vous n'avez pas d'affectation le travail des services reprendra après le 15 août.

Si vous êtes nommée "Zr Départementale Zone Brigade Banalisé jusqu'au 31/12" vous êtes aussi en attente d'une affectation, cette affectation provisoire vous permettra juste d'être payé(e) dès la rentrée.

Enfin si vous avez obtenu une affectation mais qu'elle ne vous convient vous avez la possibilité de demander une révision d'affectation auprès de la DASEN ; elle sera examinée lors de la CAPD de rentrée du mardi 29 août.

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 08:48

Le salaire des fonctionnaires, éternelle variable d'ajustement ?

 

Dans le cadre de la réduction des dépenses publiques, le ministre de l’Action et des comptes publics vient d’annoncer qu’il gèlera à nouveau la valeur du point d’indice des fonctionnaires (cf. communiqué de presse de l’Unsa Fonction publique). Comme une impression de déjà vu...

 
Pour le SE-Unsa, les fonctionnaires ne peuvent pas être à nouveau les boucs-émissaires de la maîtrise de la dépense publique.
 
Le SE-Unsa dénonce fermement cette mesure prise unilatéralement par le gouvernement, sans discussion avec les organisations syndicales, privant les fonctionnaires d’un espoir d’augmentation de leur pouvoir d’achat et pouvant être interprétée comme un manque de reconnaissance de leur engagement professionnel.
 
Inquiet de ce premier mauvais signe, le SE-Unsa se donne comme priorité de suivre de très près la mise en œuvre des engagements pris dans le cadre du PPCR après de longues négociations. Si nous avons changé de gouvernement, nous n’avons pas changé d’employeur. Nous voulons croire en la continuité de l’État y compris dans ses responsabilités auprès de ses agents.
 
Alors, messieurs les ministres, à la rentrée !
Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 21:10

Une lueur d'espoir ?

 

Le rassemblement intersyndical de cet après-midi (16h) devant le Rectorat de Versailles a réuni une trentaine de personnes, toutes venues dire leur désarroi face à la décision du Recteur de limiter le nombre d'exeats à 10 par département.

Les représentants du SE-Unsa, SNUipp-FSU, Snudi-FO, CGT-Educ et Sud-Education ont été reçus en audience par le directeur de cabinet du Recteur et par Mme Garcia-Gillet, IENA. Chacun a eu à cœur de décrire les situations de souffrances dans lesquelles se trouvent de nombreux collègues, alors que l'espoir d'obtenir un "bon de sortie" du département s'est considérablement réduit depuis 2 ans. Aujourd'hui des collègues dont les situations sont jugées prioritaires par les médecins de prévention ou les assistantes sociales n'obtiennent même pas satisfaction. Autant ne pas parler des "autres" dont le seul désir serait d'aller travailler ailleurs ... 

Nous avons demandé que le nombre d'exeats accordés soit revu à la hausse pour permettre à certains collègues en grande souffrance de quitter enfin notre département. Nous avons été écoutés. Serons-nous entendus ? La balle est désormais dans le camp du Recteur. Nous vous tiendrons informés de sa réponse.

David PLANCHE

Secrétaire Départemental du SE-Unsa 92

      

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans Actions
5 juillet 2017 3 05 /07 /juillet /2017 07:32

Affectations à titre provisoire 

 

Environ 230 collègues sont concernés cette année par ce mouvement pour 270 postes à pourvoir. 

Cela fait aussi cette année 360 stagiaires à affecter (350 réussites au concours et 10 reports)

Des nominations ont été faites mais il reste encore beaucoup de collègues dans l'attente d'une affectation. 

L'administration nous a assurés que tout le monde sera affecté sur un poste au 14 juillet (à minima sur un poste de BD à titre provisoire pour eux qui n'auraient pas de poste, le temps que des postes se libèrent et qu'au fur et à mesure des collègues soient affectés sur ces postes).

La situation des collègues qui ont subi une mesure de carte scolaire suite au CTSD du 22/06 a été aussi examinée pour qu'ils ne soient pas lésés et que leur affectation à  titre provisoire soit la plus juste possible. Certains d'entre eux seront d'ailleurs recontactés par l'administration pour pouvoir être au plus près de leurs souhaits. 

Les services de la DSDEN ferment le 28/07 pour réouvrir le 17/08. 

Jusqu'au 28/07 et à partir des 17 et 18 août les affectations se poursuivront. 

 

Des points divers ont aussi été abordés:

- Une satisfaction pour certains collègues puisque 9 exéats supplémentaires ont été accordés, pour une partie au barème et pour l'autre selon des priorités. Ce qui porte à 19 le nombre dexeats accordés sur notre département. 

- Une collègue de plus à la Hors Classe suite à un départ en retraite non prévu.

Si vous souhaitez connaître un résultat vous concernant cliquez ici 

 

Pascal Rosamont

Elu SE-Unsa 92 à la CAPD

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans CAPD
30 juin 2017 5 30 /06 /juin /2017 12:07

L'Enseignant des Hauts-de-Seine est en ligne

 

Notre publication départementale n°183 est en ligne en version numérique : vous la trouverez en cliquant sur le lien ci-dessous.

La version papier va bientôt arriver chez les adhérents et dans les écoles.

Bonne lecture !

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
28 juin 2017 3 28 /06 /juin /2017 12:10

Le décret est publié

 

Le décret* autorisant une nouvelle organisation dérogatoire de la semaine scolaire a été publié au Journal Officiel.

 
Retrouvez dans le document du SE-Unsa (ci-dessous) :
- l’ensemble des possibilités d’organisation de la semaine scolaire.
- le rôle et les modalités du conseil d’école.
 
Cette publication en fin d’année scolaire, répondant à une promesse électorale du président, met la communauté éducative sous tension à quelques jours des vacances. Il doit pouvoir s’appliquer dès septembre. Ce sont les Dasen qui, localement, autoriseront les dérogations.
 
*Le texte ouvre une nouvelle dérogation possible : 4 journées de 6 heures. Celle-ci est autorisée par l’IA-Dasen sur proposition conjointe du conseil d’école et de la municipalité (ou EPCI). Lorsque la majorité des conseils d’école d’une même commune s’est prononcée favorablement sur cette organisation, celle-ci peut s’appliquer à l’ensemble des écoles de la commune ou de l‘EPCI.
Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92