Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous contacter

SE-UNSA 92

8 bis rue Berthelot

92150 SURESNES

Tél : 01 45 06 67 66

Fax : 01 42 04 33 93

92@se-unsa.org

Réunions

Calendrier des réunions paritaires

Jeudi 3 septembre : CTSD. Carte scolaire 1er degré : ajustements de rentrée

 

 

 

14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 11:03

Une répartition à caractère social

 

Le ministère de l’Éducation nationale vient de publier la répartition des moyens pour la rentrée 2016. Le SE-Unsa acte la création de 6639 postes qui confirment les engagements présidentiels de 54000 sur le quinquennat.

Les nouveaux indicateurs de répartition confortent les orientations sociales de la politique d’affectation des moyens.  Avec 1643 postes fléchés, on attribue plus à ceux qui ont moins. L’académie de Créteil, par exemple, voit sa dotation franchir le seuil symbolique des 1000 postes. Pour le SE-Unsa, on se donne enfin les moyens des traiter l’accumulation des difficultés.

La priorité au primaire est également confirmée avec près de 58% des moyens attribués. Pour le SE-Unsa, elle doit permettre de rattraper le retard pris dans  l’accueil des tout petits et « le plus de maîtres que de classes ».  Elle doit aussi contribuer à l’application intégrale du nouveau régime de décharges des directeurs d’école, encore balbutiant dans trop de départements.

Le SE-Unsa s‘interroge sur les retraits de moyens qui affectent les académies de Caen, de la Martinique et de la Guadeloupe qui, au-delà des pertes d’élèves, rencontrent de réelles difficultés sociales.

Dans le second degré, où les dotations sont positives dans la quasi-totalité des académies, c’est la question de la poussée démographique en lycée et de la réforme du collège qui concentrera l’attention du SE-Unsa. La nouvelle ambition pédagogique en collège doit s’appuyer sans ambiguïté sur des dotations clairement identifiées.

C’est maintenant dans les rectorats que va se traiter la répartition de ces moyens. Pour le SE-Unsa, ce sont les mêmes critères sociaux et territoriaux qui doivent prévaloir au plan local dans la plus totale transparence.

Pour notre académie de Versailles ce sont 870 postes qui seront crées, dont 500 pour le 1er degré. La répartition par département n'est pas encore connue à ce jour.

Partager cet article

Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans Carte scolaire
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 12:12

Bilan de rentrée, avenir des SEGPA et fonds sociaux

 

Ce CDEN remplaçait celui du 19.11.15 reporté du fait des attentats sur Paris. Le DASEN, après avoir rendu hommage aux victimes, a rappelé que les sorties scolaires étaient à nouveau autorisées sauf celles effectuées en transport en commun et que, sauf avis contraire du maire, les parents étaient autorisés à rentrer dans les écoles.

Le bilan de la rentrée constituait l'essentiel de cette réunion.

Un effort de transparence de l'administration sous la forme d'un document remis à chacun, a permis de se faire une idée des conditions de rentrée : 25.12 élèves par classe en maternelle, 24.7 en élémentaire et 26.2 au collège. Soit une légère diminution du taux d'encadrement dans le 1° degré -0.1 et une augmentation dans le second degré + 0.2.

Une attention particulière a été portée par le DASEN sur l'accueil des moins de 3 ans. La question des remplacements dans le 1° degré reste sensible et devra encore être améliorée pour éviter les « tensions » existantes.

Dans le second degré, ce sont les difficultés rencontrées dans la mise en place de la réforme des collèges qui nécessitent encore formation des personnels, concertations et communication.

Une grosse partie de la discussion a porté sur les fermetures envisagées dans les SEGPA : les effectifs d'un certain nombre de ces classes sont très faibles (Gennevilliers, Nanterre, Clichy, Levallois...), l'administration envisage donc des regroupements pour leur redonner « une dynamique pédagogique ». La question qui semble posée est celle du désintérêt des familles pour cette filière ; à la demande de l'UNSA, de la FCPE et des autres syndicats sauf FO et SNE, un groupe de travail se réunira pour tenter de résoudre ce problème (lire le voeu ci-dessous).

Enfin le DASEN est revenu sur la dotation « fonds sociaux » modulée selon que les collèges disposent ou non de réserves sur ce poste. Les collèges sont invités à renforcer les liens avec les familles en difficulté en allégeant les procédures pour permettre l'accès aux aides financières (pour l'achat de matériel scolaire, la restauration, les voyages scolaires...).

 

Gilles DELISLE

Représentant UNSA-Education 92 au CDEN

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 14:42

Ils sont publiés au B.O.

 

Les nouveaux programmes des cycles 2, 3 et 4 qui entreront en vigueur à la rentrée 2016 ont été publiés au B.O. hier matin.

Ils sont disponibles sous 7 formats numériques différents que vous trouverez ici.

Le SE-Unsa a demandé que soit aussi proposée une autre forme de présentation de ces programmes, en arborescence sur un portail numérique, permettant des entrées multiples et des liens avec les documents d'accompagnement à venir.

Partager cet article

Repost0
27 novembre 2015 5 27 /11 /novembre /2015 14:29

Vers une disparition des circonscriptions ?

 

Les Inspections générales viennent de publier un rapport sur le pilotage et le fonctionnement de la circonscription du 1er degré.

3 axes de réflexion

  • un état des lieux du fonctionnement des circonscriptions
  • une amélioration du pilotage au service de la réussite des élèves
  • la pertinence des entités circonscriptions

Principaux éléments du rapport

La circonscription ne répond pas à une logique de territoires éducatifs et/ou administratifs. Elle est perçue différemment selon que l’on est élu, enseignant ou chef d’établissement.

L’IEN* est reconnu comme un interlocuteur de proximité, « médiateur » pour les directeurs, caution pédagogique et réglementaire pour les principaux et contact institutionnel pour les élus. Ses missions ont évolué et conduisent à un recul significatif du volet inspection dans les classes.

À cela s’ajoute un fonctionnement du 1er degré avec une articulation entre les pilotages académique, départemental et de circonscription, loin d’être évidente.

Au regard de ces éléments, le rapport envisage une évolution de l’organisation structurelle selon deux options :

1/ Maintien des circonscriptions du 1er degré avec :

  • une amélioration du fonctionnement pour un pilotage renforcé
  • une amélioration de la carte des circonscriptions pour plus de pertinence territoriale et pédagogique

2/ Disparition des circonscriptions avec une transformation de la structure école :

  • soit en établissements publics du 1er degré avec l’octroi d’un statut aux directeurs d’école
  • soit en établissements publics du socle commun autour du collège avec un chef d’établissement (le principal) et des adjoints du 1er degré (personnels de direction)

L’avis du SE-Unsa

Une évolution structurelle est indispensable, au regard de l’évolution des missions des IEN d’une part, mais aussi et surtout des directeurs d’autre part.

L’indispensable articulation entre circonscriptions et écoles, la complexification de la gestion administrative ainsi que le besoin de renforcer le pilotage pédagogique impliquent nécessairement des réorganisations.

Du côté des directeurs d’école, le volet tâches administratives a pris beaucoup de place. Une vraie reconnaissance du métier de directeur, avec pourquoi pas un statut d’emploi pourrait être une solution qui tendrait à améliorer le fonctionnement.

*IEN : Inspecteur de l’Éducation nationale

Partager cet article

Repost0
12 novembre 2015 4 12 /11 /novembre /2015 16:26

Demandez le programme !

 

Comme tous les ans le SE-Unsa 92 vous propose sa préparation à l’entretien de direction. Elle se déroule en 5 séances de 2 heures. La première séance aura lieu le mardi 17 novembre à 17h30.

Demandez le programme en cliquant ici

Partager cet article

Repost0
6 novembre 2015 5 06 /11 /novembre /2015 09:08

C'est possible !

 

Vous êtes enseignant ou personnel d’éducation titulaire et la possibilité d’exercer dans un autre corps vous intéresse ?
Le SE-Unsa vous renseigne !

Il existe 2 possibilités de changer de corps sans passer de concours.

Le détachement

Cette possibilité est ouverte à tous les enseignants et personnels d’éducation titulaires. Par le biais du détachement, on peut devenir PE, Certifié, PLP, Prof d’EPS, CPE ou Agrégé. La licence est le niveau de diplôme exigé (sauf pour devenir agrégé où un master 2 est nécessaire). Le détachement est accordé pour 2 ans, avec la possibilité ensuite soit de revenir dans son corps d’origine soit d’intégrer définitivement le corps de détachement.

La liste d’aptitude

Cette possibilité est ouverte à tous les enseignants et personnels d’éducation titulaires. Il faut cependant être âgé d’au moins 40 ans et justifier de 10 ans de services effectifs d’enseignement. Par le biais de la liste d’aptitude, on peut devenir Certifié, Prof d’EPS ou Agrégé (possibilité réservée aux certifiés, PLP, prof d’EPS). Durant la 1ère année, vous êtes stagiaire dans le corps d’accueil avant de pouvoir être titularisé à la rentrée suivante.

Les 2 procédures sont détaillées tous les ans au Bulletin Officiel en décembre.

Le SE-Unsa, syndicat du 1er et du 2nd degré, peut vous renseigner.

Vous voulez en savoir plus sur les modalités de candidature, les pièces justificatives, le traitement des demandes ?
Recevez les 1ères infos en remplissant le formulaire.

Partager cet article

Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 11:08

Stages de formation continue

 

Ce matin se tenait la CAPD qui traitait des stages de formation continue.

Sur les 12 stages proposés, seuls 4 sont complets !!! La faute à une organisation défaillante qui ne permet pas aux collègues de choisir une formation en toute connaissance de cause (lieux et parfois dates inconnus au moment de l'inscription) et à une durée trop restreinte des stages.

Les collègues n'ayant pas obtenu de stage vont être contactés pour se voir proposer un stage resté incomplet.

Un appel à candidature devrait être publié rapidement pour proposer les stages incomplets à l'ensemble des collègues.

Si vous souhaitez connaître un résultat vous concernant contactez-nous en cliquant ici

David PLANCHE

Elu SE-Unsa 92 à la CAPD

Partager cet article

Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans CAPD
15 octobre 2015 4 15 /10 /octobre /2015 08:37

On s'y met ?

 

Avec un taux de satisfaction sous les 22% en 2015, les mutations nationales laissent de trop nombreux collègues dans l’impasse. Alors que la note de service annuelle est en préparation, le SE-Unsa a été reçu mercredi 14 octobre. Le SE-Unsa a formulé des propositions et des revendications concrètes.

Les recteurs et les IA-Dasen doivent desserrer l’étau pour satisfaire un maximum de personnes. Les nombres d’entrées et de sorties des départements, fixés en amont par les recteurs et les IA-Dasen, sont marqués par la frilosité. Dans certains départements, le nombre d’ineat tardifs égale le nombre d’entrées aux mutations, alors que la phase d’ineat se veut être une phase complémentaire. En diminuant les capacités d’accueil pour les mutations informatisées, le jeu de chaises musicales tourne court et empêche des collègues d’obtenir satisfaction en mars. Cela ne permet pas non plus une installation sereine des collègues dans leur nouveau département. 

Le SE-Unsa demande à ce que la phase d’échange intra-académique soit intégrée au logiciel pour permettre d’améliorer les possibilités de muter. Les ineat tardifs montrent en effet que des possibilités d’échanges à l’intérieur des académies existent.

Concernant le barème, le SE-Unsa souhaite un traitement plus équitable :

-pour les années de séparation de conjoint, la prise en compte maximale aujourd’hui est de 4 ans. Certains collègues ont aujourd’hui bien plus de 4 ans de séparation et se retrouvent avec le même forfait de 450 points. Le SE-Unsa demande donc que le barème prenne réellement en compte le nombre d’années de séparation, y compris au-delà de 4 ans.

-le SE-Unsa demande que la situation d’ascendant(s) dépendant(s) soit prise en compte dans le barème.

-la bonification accordée pour des demandes de rapprochement de conjoint concernant un département d’une académie non-limitrophe lèse des collègues qui, avec le temps, se sont rapprochés par dépit.  Par ailleurs, cela nie la réalité géographique de certaines académies : 2 départements d’académies limitrophes peuvent être plus éloignés que 2 départements d’académies non-limitrophes.

-une prise en compte de la résidence privée du conjoint dans la bonification «  rapprochement de conjoint »  dans la mesure où cette dernière est compatible avec la résidence professionnelle, comme c’est déjà le cas dans le 2nd degré.  Cette compatibilité est appréciée par les gestionnaires départementaux au vu notamment des pièces fournies à l’appui du dossier.

Exemple : un conjoint  travaille sur Paris et  habite  à Lille.  La collègue pourra demander à se rapprocher du département du Nord.

Pour le SE-Unsa, il est urgent de lancer une concertation pour améliorer le fonctionnement et l’efficacité du dispositif : réaliser leur projet est devenu pour trop de collègues un lointain horizon inaccessible. 

Partager cet article

Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 18:51

Promotions, modules d'initiative nationale en ASH 

 

La CAPD concernant les promotions (changements d'échelon) s'est tenue cet après-midi.

Vous trouverez ci-dessous le tableau qui donne le barème minimum pour être promu pour les PE.

Si vous souhaitez connaître le résultat vous concernant cliquez ici en précisant votre nom, prénom et corps (instit ou PE).

Rappel : barème = A +2N où

A= ancienneté générale des services au 31/08/15

N = élément de note (2, 4, 6 ou 8) en fonction de votre appréciation d'inspection.

Promotions

Grand Choix

    Choix    

Du 4ème au 5ème

15.000

 

Du 5ème au 6ème

19.000

15.000

Du 6ème au 7ème

24.514

21.000

Du 7ème au 8ème

27.994

24.500

Du 8ème au 9ème

30.997

29.000

Du 9ème au 10ème

37.906

35.511

Du 10ème au 11ème

48.986

48.650

 

 

Une information a aussi été donnée sur les candidatures retenues par le ministère pour les stages d'initiative nationale en ASH. Si vous souhaitez connaître un résultat vous concernant cliquez ici

David PLANCHE

Elu SE-Unsa 92 à la CAPD

Voir les commentaires

Partager cet article

Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 16:56

Dotations de fonctionnement des collèges publics

 

Ce CDEN était presque entièrement consacré à la dotation budgétaire des collèges par le conseil départemental. La dotation par élève reste sans évolution depuis l'année dernière et c'est pourquoi l’UNSA-Education ne l'a pas votée. Elle varie suivant le taux de population plus ou moins défavorisée accueillie dans chaque collège. Sa répartition sur les différents postes budgétaires (pédagogie, entretien, fluides...) est du domaine de l'autonomie de chaque établissement en fonction des projets.

Un débat a traversé l'assemblée : un certain nombre de collèges et, paradoxalement, parmi ceux-ci un certain nombre de collèges en zone prioritaire, dispose de réserves très importantes (fonds de réserve et/ou fonds sociaux). Le conseil départemental a décidé « d'écrêter »  les fonds de réserve des collèges quand ils sont supérieurs à ce qui correspond à 6 mois de fonctionnement.

Dans le même temps, le directeur académique a décidé de ne plus verser la dotation « fonds sociaux » aux collèges qui disposent de réserves sur ce poste. Les collèges sont invités à renforcer les liens avec les familles en difficulté en allégeant les procédures pour permettre l'accès aux aides financières (pour l'achat de matériel scolaire, la restauration, les voyages scolaires...).

Favoriser l'accès au savoir de tous les collégiens en prenant en compte les difficultés spécifiques de chacun... Cela ne vous rappelle rien ?

Gilles Delisle

Représentant UNSA-Education 92 au CDEN

Partager cet article

Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92