Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous contacter

SE-UNSA 92

8 bis rue Berthelot

92150 SURESNES

Tél : 01 45 06 67 66

ou 09 62 58 48 72

Fax : 01 42 04 33 93

92@se-unsa.org

Réunions

Calendrier des réunions paritaires

Vendredi 7 mai 2021 : CDEN. Règlement-type départemental

Mardi 22 juin 2021 : GT. Ajustements de carte scolaire

Jeudi 24 juin 2021 : CTSD. Formation continue

 

 

 

 

Téléchargements

12 mai 2018 6 12 /05 /mai /2018 14:07

Sans garanties pour l'UNSA c'est non !

 

Rapport sur l’organisation territoriale de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur : 13 académies pour 13 régions, sans garanties pour l’UNSA c’est non !

 

Avant sa publication la semaine prochaine, les rapporteurs ont présenté les grandes lignes du rapport. Il comportera des recommandations, les ministres pourront décider d’en retenir certaines et de les mettre en œuvre … ou pas.

 

Le rapport dresse un bilan très mitigé du fonctionnement et de l’organisation actuels des régions académiques et il préconise à terme de calquer les périmètres des académies sur celui des 13 régions métropolitaines.

 

Pour l’UNSA-Éducation, nous partageons le constat sur les difficultés de fonctionnement autour de l’articulation entre les recteurs académiques et le recteur de région académique qui peut conduire à un affaiblissement de l’Éducation Nationale dans les relations avec les autres services de l’État et les Régions.
Actuellement, il nous semble que c’est avant tout dans l’absence d’une « chaine hiérarchique claire et lisible » que résident les difficultés actuelles et il serait possible d’y remédier sans chambouler l’ensemble des organisations actuelles, déjà fortement impactées par les précédentes réorganisations.

 

Pour l’UNSA-Éducation, l’évolution de l’organisation territoriale ne peut aboutir à une transformation uniforme. Notre approche reste celle de l’amélioration du service public, de l’amélioration de la gestion des ressources humaines dans la proximité et de l’accompagnement des personnels en cas d’évolutions.
Certes, les rapporteurs semblent traiter différemment les régions en fonction de leurs particularités notamment territoriales en prévoyant par exemple des recteurs adjoints et des vice-chanceliers pour les plus vastes. Pour autant, l’UNSA-Education n’est pas convaincue que cela permettre de faire vivre efficacement le service public qui a le plus grand nombre d’agents et la plus forte présence territoriale au travers de son nombre important d’écoles et établissements. Par ailleurs, les rapporteurs annoncent également le maintien au moins dans un premier temps des périmètres actuels de gestion des personnels. C’est un point de vigilance prioritaire pour l’UNSA-Éducation. 
Il reste encore bien d’autres questions en suspens dans les modalités précises d’organisation, de gouvernance et de gestion avec une attention particulière pour l’échelon départemental Nous attendrons de connaître précisément le contenu du rapport et surtout les arbitrages des ministres. Nous serons également très attentifs à croiser ses orientations pour l’Education Nationale avec les  évolutions qui découleront du dossier action publique 2022.

 

En amont des arbitrages des ministres, l’UNSA-Education rencontrera la secrétaire générale de deux ministères pour faire valoir ses propositions à l’aune de ses deux préoccupations majeures : La qualité du service public d’Éducation sur l’ensemble du territoire et les conditions d’exercice de l’ensemble des personnels.

 

L’UNSA-Éducation rappelle que ces évolutions ne sont pas une fin en soi. Elles ne peuvent être menées au pas de charge. L’UNSA-Education, fédération de tous les métiers de l’éducation, exige que les transformations se construisent  avec tous les personnels au travers notamment d’un dialogue social de qualité tant nationalement que localement.

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
10 mai 2018 4 10 /05 /mai /2018 18:35

Seuls 27 collègues obtiennent satisfaction

 

Après des résultats toujours décevants aux permutations informatisées de mars 2018, le ministère s’était engagé à examiner les situations les plus préoccupantes de collègues, répondant ainsi à la demande du SE-Unsa.
 
Cette année encore sans discussion avec les organisations syndicales, le ministère a établi une liste de 27 collègues prioritaires qui peuvent obtenir satisfaction sous réserve de faire la demande d’exeat-ineat.
 
Les critères choisis par le ministère sont : séparation de conjoint avec enfant depuis au moins 2 ans dans un département non-limitrophe d’une académie différente, ainsi que les demandes non satisfaites au titre du CIMM (centre des intérêts matériels et moraux) avec un barème supérieur à  669 pts.
 
Depuis plusieurs années, le SE-Unsa remet en cause ces critères qui ne respectent pas le barème des candidats. Ces critères lèsent par exemple les collègues qui avec le temps se sont rapprochés, par dépit, sur des départements limitrophes. Ils lèsent aussi les collègues qui n'ont pas d'enfant et/ou qui repoussent leur projet familial à cause de la séparation.
 
Pour le SE-Unsa, de trop nombreux collègues vont exercer à la rentrée prochaine dans des conditions très difficiles pour gérer au mieux l’équilibre vie professionnelle/vie personnelle. Ils ont le droit d’attendre de leur ministère une meilleure reconnaissance de leur situation particulière.
 
Pour notre département, seuls 4 collègues sont concernés.
Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
4 mai 2018 5 04 /05 /mai /2018 14:35

Priorités au mouvement départemental

 

La CAPD avait pour unique sujet l'examen des demandes de priorité au mouvement départemental.

Le nombre important de fermetures de classe a mécaniquement engendré un grand nombre de demandes de priorité de carte scolaire. De fait la CAPD (à laquelle nous avons entièrement participé) a duré 8 heures !

Les vœux des collègues concernés ont été examinés un par un, afin que le mouvement puisse "tourner" avec des données les plus exactes possibles.

Les collègues qui ont fait une demande de priorité devraient recevoir un accusé de réception de leurs vœux, avec le code de la priorité qui leur a été (ou pas) attribué.

L'attribution des postes sera examinée lors de la CAPD "Première phase du mouvement" du 24 mai.

Si vous souhaitez connaître un résultat vous concernant cliquez ici

Information calendrier :

Les dates des CAPD pour la Hors-Classe et la Classe Exceptionnelle (campagne 2017) ont du être modifiées.

CAPD Classe Exceptionnelle : Jeudi 17 mai

CAPD Hors-Classe : lundi 28 mai 

David PLANCHE

Elu SE-Unsa 92 à la CAPD

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans CAPD
29 avril 2018 7 29 /04 /avril /2018 09:49

L'Enseignant des Hauts-de-Seine n°187

 

Vous trouverez la version numérique de notre revue départementale des mois de mars et avril en cliquant sur le lien ci-dessous.

Bonne lecture !

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans se-unsa92
26 avril 2018 4 26 /04 /avril /2018 12:45

Démarche surprenante, contenu sans intérêt

 

En signant de sa main quatre notes de service, le ministre s’adresse aux enseignants pour leur faire des recommandations pédagogiques. Ces recommandations, concernant l’enseignement primaire et pour certaines le collège, font suite aux évaluations PIRLS (lecture) et TIMSS (maths). Elles traitent de la lecture, de l’enseignement de la grammaire et du vocabulaire, de la résolution de problème et de l’enseignement du calcul.
 
Le contenu
Ces textes mélangent des lieux communs, des préconisations vagues avec d’autres très détaillées, le tout sous-tendu par une conception plutôt archaïque des apprentissages. Il faut expliciter, systématiser, modéliser, entraîner, automatiser, aller du simple vers le complexe... est-ce un rappel des éléments faisant évidemment partie de l’enseignement ? Est-ce une injonction à le faire davantage en excluant d’autres approches comme les approches intégratives, la pédagogie de projet, les situations complexes ? 
 
L’exemple de la lecture
Par ailleurs, ces textes ne sont pas concentrés sur ce qui pose le plus problème à nos élèves. Ainsi, le décodage, la fluence et la lecture de textes littéraires sont très présents dans la note sur la lecture. Or, c’est bien la compréhension, notamment de l’implicite, qui pêche le plus. Les textes littéraires sont abondamment recommandés alors qu’ils sont déjà beaucoup travaillés à l’école et que les élèves français échouent tout particulièrement dans la compréhension des textes informatifs. L’instruction sur la lecture est complétée par un guide Pour enseigner la lecture et l’écriture au CP : 131 pages promouvant l’apprentissage syllabique et prenant la forme d’un argumentaire s’appuyant sur des cautions scientifiques.  
 
L’avis du SE-Unsa
Ces quatre notes de service sont disparates et pas toujours très précises. En commentaire accompagnant ce BO, le ministre a déclaré que « la liberté pédagogique n’était pas l’anarchisme pédagogique » ; le SE-Unsa lui rappelle que l’efficacité ne rime pas non plus avec l’archaïsme. 
Le SE-Unsa demande que le ministère propose plutôt aux enseignants des formations de qualité, s’appuyant sur les dernières avancées de la recherche pour les aider à mettre en œuvre les programmes de 2015 et 2016.
Partager cet article
Repost0
25 avril 2018 3 25 /04 /avril /2018 13:43
Tous en grève le 22 mai

L'UNSA Fonction Publique déplore une posture fermée et univoque du gouvernement

 

Après avoir écouté atten­ti­ve­ment le Président de la République et noté son silence sur la fonc­tion publi­que, l’UNSA Fonction publi­que regrette que celui-ci n’envi­sage les ser­vi­ces publics que sous l’angle d’un far­deau bud­gé­taire alors qu’ils cons­ti­tuent le socle de la soli­da­rité répu­bli­caine, rédui­sent signi­fi­ca­ti­ve­ment les iné­ga­li­tés socia­les via les redis­tri­bu­tions qu’ils opè­rent et ren­for­cent la cohé­sion sociale.

Après avoir pris le temps d’exa­mi­ner l’ensem­ble des éléments portés à sa connais­sance sur les chan­tiers de la réforme de la fonc­tion publi­que et d’ana­ly­ser toutes les décla­ra­tions des minis­tres char­gés de l’action publi­que et de la fonc­tion publi­que, l’UNSA alerte sur l’impact réel des chan­ge­ments majeurs qui sont envi­sa­gés pour les agents publics (restruc­tu­ra­tions, 120 000 sup­pres­sions de postes, modi­fi­ca­tion des règles sta­tu­tai­res, modi­fi­ca­tion des moda­li­tés de recru­te­ment et de rému­né­ra­tion). En même temps, les pro­tec­tions et les garan­ties dont ils béné­fi­cient aujourd’hui se ver­raient affai­blies (dimi­nu­tion du nombre et du rôle des ins­tan­ces de dia­lo­gue social, amoin­dris­se­ment des capa­ci­tés de recours, affai­blis­se­ment de la prise en compte de la santé au tra­vail).

Rappelant les mesu­res délé­tè­res déjà effec­ti­ves qu’elle combat : gel du point d’indice, jour de carence, com­pen­sa­tion par­tielle de la CSG, sus­pen­sion de PPCR pen­dant un an et de l’absence d’un véri­ta­ble dia­lo­gue social, l’UNSA consi­dère que l’unité la plus large des orga­ni­sa­tions syn­di­ca­les est néces­saire.

Enfin, comme elle l’a fait lors de la mobi­li­sa­tion uni­taire du 10 octo­bre, l’UNSA Fonction Publique rap­pelle son exi­gence de reconnais­sance des agents publics qui passe par la réus­site du pro­chain rendez-vous sala­rial.

Après une vaste consul­ta­tion de l’ensem­ble de ses com­po­san­tes, dans le res­pect du prin­cipe de l’auto­no­mie qui l’anime, l’UNSA Fonction publi­que appelle tous les agents publics à se mobi­li­ser mas­si­ve­ment, y com­pris en fai­sant grève, le 22 mai 2018.

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans Actions
25 avril 2018 3 25 /04 /avril /2018 13:35

Rassemblement pour partager un évènement revendicatif et culturel

 

En association avec la CFDT Ile de France et la CFTC Ile de France, l’UNSA appelle ses militants à participer à un rassemblement à l’occasion de la fête du travail au FIAP Jean Monnet, 30 rue Cabanis, 75014 PARIS (Métro Glacière, ligne 6).

Luc Bérille, secrétaire général de l’UNSA, Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT et Philippe Louis, président de la CFTC interviendront en début de réunion.

Nous assisterons à la diffusion d’un film en avant-première, "7 minuti", du réalisateur italien Michele Placido, film qui évoque l’histoire d’une usine textile en faillite d’un grand groupe industriel.

Ce film met l’accent sur l’importance du dialogue social et de la négociation collective, thème éminemment d’actualité dans le contexte social que nous traversons.
Cette initiative permet également de réaffirmer notre attachement à la culture comme vecteur de lien social et du vivre ensemble.

Programme de la journée :

12h – 13 h 30 : Accueil des participants autour d’un cocktail déjeunatoire.

13h 30 – 14 h : Interventions de Laurent Berger, Luc Bérille et d’un responsable de la CFTC.

14h – 15h 30 : Diffusion du film « 7 minuti ».

15h 45 – 16h 45 : Débat avec Michele Placido, le réalisateur.

Les inscriptions sont obligatoires. Merci de nous signaler votre participation par courriel sur l’adresse : ur-iledefrance@unsa.org

Attention ! Les listes définitives des participants doivent être communiquées au plus tard le jeudi 26 avril. La carte d’identité sera nécessaire pour accéder au FIAP.

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
14 avril 2018 6 14 /04 /avril /2018 21:05

Mercredi 2 mai au Plessis-Robinson

 

Le SE-Unsa 92 organise une réunion d'information syndicale le mercredi 2 mai, à 13h, au Plessis-Robinson.

PPCR, accès à la hors-classe et à la classe exceptionnelle, mouvement des personnels, actions dans la Fonction Publique seront les thèmes principalement abordés lors de cette rencontre. Vous pourrez également poser vos questions aux délégués du personnel du SE-Unsa 92.

Retrouvez tous les renseignements nécessaires sur l'affiche en cliquant sur le lien ci-dessous.

Afin de préparer au mieux cette réunion merci de vous inscrire au préalable en cliquant ici

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans se-unsa92
13 avril 2018 5 13 /04 /avril /2018 20:41

Du nouveau

 

La DSDEN vient de nous donner des précisions importantes sur les procédures d'accès à la Hors-Classe et à la Classe Exceptionnelle, qui suscitent de nombreuses interrogations depuis quelques mois.

 

Classe exceptionnelle

La classe exceptionnelle 2017 est désormais close sur le plan informatique. La deuxième campagne (2018) peut donc être traitée par les mêmes outils (i-prof) que celle de 2017 (même si la CAPD de la première campagne ne s’est pas encore tenue).

Le recueil des candidatures aura donc lieu via i-prof, dans les conditions de la première campagne (2017), sans procédure « papier ». La campagne devrait ouvrir en début de semaine prochaine, jusqu’au 4 mai 2018. Un message i-prof a été envoyé aujourd'hui aux professeurs des écoles Hors-Classe pour les inviter à compléter leur CV et leur indiquer l’ouverture prochaine de la campagne 2018. Ce message indique également que les candidats à la première campagne doivent candidater à la seconde campagne.

 

Hors-Classe 2018

la campagne va ouvrir selon le même calendrier que la campagne classe exceptionnelle 2018 (début de la semaine prochaine, jusqu'au 4 mai). Les éligibles vont être invités à enrichir leur CV et ont reçu ce soir un message i-prof en ce sens.

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans CAPD
13 avril 2018 5 13 /04 /avril /2018 14:08

Gros bug de l'administration !

 

Certains collègues ont eu la surprise de découvrir, sur i-prof, la liste des promus à la Classe Exceptionnelle.

Il s'agit d'une erreur, puisque la CAPD qui traitera de cette question se réunira le 29 mai ! Un message a été envoyé sur i-prof à l'ensemble des collègues, mais cette erreur regrettable a suscité de l'espoir chez certains, de la déception pour d'autres, ... pour rien

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans CAPD