Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous contacter

SE-UNSA 92

8 bis rue Berthelot

92150 SURESNES

Tél : 01 45 06 67 66

ou 09 62 58 48 72

Fax : 01 42 04 33 93

92@se-unsa.org

Réunions

Calendrier des réunions paritaires

Mardi 22 juin 2021 : GT. Ajustements de carte scolaire

Jeudi 24 juin 2021 : CTSD. Formation continue

Jeudi 1er juillet 2021 : CAPD. Recours suite aux refus de temps partiel sur autorisation

 

 

 

 

Téléchargements

6 octobre 2018 6 06 /10 /octobre /2018 08:57

Je donne mon avis

 

Le ministre a instauré des évaluations nationales en CP et CE1. Le SE-Unsa vous propose de faire remonter vos remarques de professionnel sur plusieurs points à travers ce questionnaire. Vous avez la possibilité de vous exprimer de manière globale sur l’ensemble des évaluations mais aussi de manière précise sur des exercices.

Lorsque nous aurons fait la synthèse de vos avis, le SE-Unsa s’adressera au ministre pour que l’avis des experts que vous êtes soit pris en compte.

>> Je donne mon avis

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
5 octobre 2018 5 05 /10 /octobre /2018 14:07

Vers des modifications alarmantes

 

Le ministère souhaite modifier les éléments de barème des permutations. Pour le SE-Unsa, il s’agit pour certains points d’une véritable régression.


Les modifications envisagées

  • la quasi-disparition de la bonification pour handicap de l’enfant ou du conjoint.
  • la quasi-disparition de la bonification pour les parents isolés.
  • une bonification de 800 points attribuée pour tout département pour les collègues titulaires partant exercer à Mayotte pendant une durée de cinq ans environ.

Les raisons

La note de service mobilité du 2d degré est annulée tous les ans au tribunal administratif ; les motifs qui conduisent à son annulation se retrouvent dans la note de service mobilité du 1er degré.

L’objectif du ministère est de mettre les notes de service en conformité avec le règlementation des priorités légales ; ces priorités légales sont :
  • celles de l’article 60 de la loi de 1984 : handicap de l’agent, exercice en zone difficile, CIMM, rapprochement de conjoint.
  • celles issues du décret 2018-303 : autorité parentale conjointe, exercice dans un territoire ou une zone rencontrant des difficultés particulières de recrutement, caractère répété d’une demande de mutation.

Ainsi, le handicap de l’enfant ou du conjoint et la situation de parent isolé ne sont pas des priorités légales au plan règlementaire. Ces situations ne peuvent donc avoir une bonification supérieure à la bonification la plus basse octroyée pour une priorité légale (à savoir 5 points pour le « caractère répété d’une demande de mutation »).


L’avis du SE-Unsa

La quasi-disparition de ces bonifications est inacceptable : si ces situations ne constituent pas des priorités légales au plan règlementaire, elles n’en demeurent pas moins des priorités humaines. Cela viendrait dégrader la situation, déjà difficile, des collègues concernés.

Concernant la bonification envisagée pour Mayotte pour exercice dans un territoire ou une zone rencontrant des difficultés de recrutement, le SE-Unsa considère qu’il s’agit d’une disposition, parmi d’autres, visant à rendre attractif un territoire. Il s’agit aussi de reconnaître officiellement les grandes difficultés d’exercice. Le SE-Unsa demande que les critères justifiant ce choix soient rendus le plus objectif possible et portés à la connaissance de tous : d’autres départements pourraient ainsi répondre aux mêmes critères (Guyane, Seine-Saint-Denis par exemple).

Deux autres réunions sont programmées. Le SE-Unsa continuera à défendre l’intérêt général des collègues et sera source de propositions pour favoriser la mobilité des collègues.
Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
5 octobre 2018 5 05 /10 /octobre /2018 08:35

Changements en vue

 

Alors qu’une circulaire de 2014 prévoyait la révision de la carte de l’éducation prioritaire pour la rentrée 2019, le ministre de l’Éducation nationale a annoncé qu’elle serait maintenue jusqu’en septembre 2020.
 

En attendant, il a chargé Ariane Azéma (IGAENR) et Pierre Mathiot (Professeur des Universités) d’une mission visant à « redéfinir la territorialisation des politiques éducatives, ainsi que les politiques dédiées à l'éducation prioritaire et au monde rural dans toute sa diversité »
 
Cette mission devra mener une réflexion sur une « vision globale de ce que doit être la politique territoriale de l’Éducation nationale » et d’imaginer de nouvelles modalités pour un pilotage de proximité, de réfléchir à l’attractivité des postes et de proposer « un cadrage national capable de s'adapter à des situations locales très diverses  ».
Le ministre a affirmé vouloir éviter les effets de seuil, qui se cristallisent sur les incompréhensions liées à la sortie de l’éducation prioritaire, mais aussi mettre fin à l’opposition entre le rural et l’urbain.
 
Le SE-Unsa observe que la loi de refondation de 2013 a posé les jalons d’une préoccupation accrue de la politique d’éducation prioritaire, qui a été opérationnelle à partir de la rentrée 2015. Des dispositifs nouveaux ont été mis en place pour répondre aux objectifs éducatifs ou pédagogiques du référentiel de l’éducation prioritaire, comme notamment, le « plus de maîtres que de classes » ou la pondération en REP+. Toutefois, chaque réseau a ses spécificités et l’adaptation d’une politique nationale à des réalités locales, ne peut s’inscrire que dans un temps long, au risque de fragiliser ces équilibres.
 
Pour le SE-Unsa, une politique affirmée d’ « éducation prioritaire » doit être maintenue dans les territoires les plus en difficulté et ne pas être diluée, au risque de voir s’effilocher une expertise précieuse en termes de pratiques pédagogiques, de formation des personnels et de relations avec les parents : des éléments importants pour la prise en compte des besoins des élèves des milieux populaires. 
 
Il reste cependant à accorder aux écoles dites orphelines, parce qu’elles présentent exactement les mêmes caractéristiques que les zones d’éducation prioritaires en termes de difficultés sociales et scolaires tout en ne bénéficiant pas du label « EP », les mêmes moyens humains et financiers que les écoles et établissements de l’éducation prioritaire.  De même, certains lycées, qu’ils soient généraux, technologiques, professionnels ou polyvalents, doivent être également labellisés « éducation prioritaire » au vu des publics qu’ils scolarisent. 
 
La mission Azéma-Mathiot commencera ses travaux au mois de novembre. Le SE-Unsa prendra toute sa part dans la consultation qui s’annonce.
Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
30 septembre 2018 7 30 /09 /septembre /2018 19:50

Bilan des affectations pour la rentrée scolaire 2018

 

La DASEN reconnaît que ce fut une année extrêmement compliquée pour les affectations des enseignants. Des nominations ont été faites dans la D1D ainsi que des réorganisations pour une meilleure gestion des personnels.

Une restructuration de la D1D est en cours.

 

La DASEN a reconnu les difficultés de communication entre la DSDEN et les enseignants et dit vouloir agir afin d'améliorer les choses. La bienveillance doit aussi être envers les enseignants afin qu'ils soient mieux traités.

 

Un courrier sera envoyé en direction des enseignants courant octobre afin de les informer de cette réorganisation de la D1D.

 

A cette rentrée, on compte environ 200 ETP contractuels.

 

A la rentrée prochaine sera organisée une réunion pour expliquer aux collègues BD Pro leur situation et éviter les ratés de cette rentrée. Mais, en tous les cas, ils doivent bien faire des remplacements.
A la date de cette CAPD il restait 15 collègues encore sans affectation qui allaient être affectés dans la journée.

 

Evaluations CP :

Les enseignants sont invités à faire remonter les difficultés et les différentes remarques qu'ils ont sur ces évaluations.

 

Stagiaires:

A ce jours, on compte 17 démissions ou renoncements.

 

SIAE:

Pour les collègues désirant savoir si ils auront un « Rendez-vous Carrière » cette année, la base devrait être consultable à partir de la semaine du 1er octobre.

Pour ceux qui auraient dû en avoir un l'année dernière et qui ne l'ont pas eu, ou qui en ont eu un mais n'ont pas eu de rapport, c'est le dernier rapport d'inspection qui sera pris en compte.

 

Pascal ROSAMONT

Elu SE-Unsa 92 à la CAPD

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans CAPD
26 septembre 2018 3 26 /09 /septembre /2018 17:58

Grève le 12 novembre !

 

C’est avec consternation et incompréhension que les organisations syndicales FSU, Unsa-Éducation, Sgen-CFDT ont découvert les annonces budgétaires pour l’année 2019 enterrant de fait la priorité à l’Éducation nationale.
 
Avec 2 650 postes d’enseignant·e·s et 400 de personnels administratifs supprimés, c’est une nouvelle dégradation des conditions d’études des élèves et de travail des personnels qui est programmée.
 
Cela n’est pas compatible avec l’ambition d’un enseignement de qualité et d’une plus grande égalité de réussite, ni d’une bonne administration du système éducatif.
 
Les organisations FSU, Unsa-Éducation, Sgen-CFDT dénoncent ces suppressions d’emplois dans un contexte d’augmentation démographique. La « priorité au primaire » ne peut pas se faire par un redéploiement de moyens. 
 
Elles demandent au gouvernement de renoncer à ce projet.
Les organisations FSU, Unsa-Éducation, Sgen-CFDT appellent les personnels de l’Éducation nationale à une journée de grève le 12 novembre prochain.
 
Elles appellent toutes les organisations syndicales de l’Éducation nationale à rejoindre cette action.
Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans Actions
26 septembre 2018 3 26 /09 /septembre /2018 17:53

Le SE-Unsa saisit le ministre

 

Des questions relatives aux modalités (en particulier de sécurisation) et au respect de la réglementation en vigueur concernant les évaluations nationales de CP, CE1, 6e et 2de émergent quotidiennement. Le SE-Unsa s’adresse au ministre (cf. PJ).
 
En effet, les réponses données localement ou par voie de presse diffèrent et la confusion règne. Après avoir évoqué ce problème lors de la séance du CSE du 20 septembre, le SE-Unsa demande notamment :
 
- si le RGPD a été respecté pour le traitement des données à caractère personnel des élèves et des professeurs dans le cadre des évaluations nationales,
- si les professeurs des écoles qui effectuent la saisie des résultats et les responsables légaux des élèves ont été informés conformément au RGPD des finalités précises, des moyens mis en oeuvre, de la durée de conservation, de la suppression des données et du respect des droits des personnes,
- quels sont le (ou les) prestataire(s) ou sous-traitant(s) impliqué(s) dans ces traitements et surtout quelles garanties ont été données et sous quelle forme.
 
Pour le SE-Unsa, il est nécessaire d’apporter des réponses à ces questions qui préoccupent légitimement les enseignants, les élèves les plus âgés et les parents d’élèves ou responsables légaux.
Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
18 septembre 2018 2 18 /09 /septembre /2018 08:10

Le SE-Unsa obtient une compensation de 5h

 

En réponse au courrier du SE-Unsa, le ministre accorde une compensation de 5 heures sur les APC (cf. PJ).


Dans son courrier du 14 septembre, le SE-Unsa soulignait que le protocole 2018 nécessite une saisie directe des réponses des élèves par les enseignants des écoles alors que celle-ci est automatisée dans le second degré. Cela constitue un travail supplémentaire pour lequel du temps est nécessaire. Le SE-Unsa a demandé au ministre de bien vouloir octroyer une compensation horaire aux enseignants concernés. Dans sa réponse, le ministre accorde 5 heures de compensation sur les 36 heures d’APC pour les enseignants qui devront saisir les réponses des élèves.
 
L'avis du SE-Unsa
Le SE-Unsa est satisfait de cette réponse qui compense la charge de travail supplémentaire. Le SE-Unsa, en syndicat utile, va poursuivre son travail sur le dossier en recueillant prochainement l’avis des enseignants sur la pertinence des exercices, l’intérêt pédagogique dans la classe, dans l’école, sur le vécu des élèves, des familles et sur l’utilisation de l’institution  pour le pilotage de proximité.
Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
16 septembre 2018 7 16 /09 /septembre /2018 09:41

L'Enseignant des Hauts-de-Seine n°189 est en ligne

 

En raison de problèmes techniques, nous n'avons pas été en mesure de vous envoyer notre publication départementale dès les premiers jours de la rentrée. En attendant de la retrouver dans vos écoles la semaine prochaine, vous la trouverez ci-dessous en version numérique.

Bonne lecture !

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
16 septembre 2018 7 16 /09 /septembre /2018 09:34

Il faut faire baisser la pression

 

Le nouveau dispositif d’évaluations nationales en français et mathématiques est mis en œuvre lors de cette rentrée. Pour le SE-Unsa, des tests, surtout s’ils sont nationaux ne peuvent être que des outils au service des équipes. Il y a bien trop de biais dans les conditions de passation et d’effets pervers possibles quant à l’exploitation brute pour en faire l’outil d’une évaluation nationale de performance du système éducatif et le seul déterminant de l’action pédagogique globale.
 
Malgré le caractère a priori plus robuste des évaluations 2018 qui, cette fois, ont été construites sérieusement et testées, nous doutons encore de la pertinence de certains exercices. Par exemple un texte CE1 sur le sommeil additionne les difficultés, notamment de vocabulaire, au point de lui donner des allures d’exercice piège (cycles, hormones, glande pinéale, sommeil paradoxal, mélatonine…). Pour autant, il ne s’agit pas de donner plus d’importance qu’ils n’en ont à ces exercices. Si de tels items sont massivement échoués, cela ne montrera pas la faiblesse des élèves mais la faiblesse des exercices.
 
Pour le SE-Unsa, ces évaluations ne doivent pas prendre trop de place dans le débat médiatique pas plus que dans la vie des écoles mais être suivies de près sur l’ensemble du processus.
 
Ainsi le SE-Unsa :
  • engage les équipes à dédramatiser pour les élèves, les familles et pour elles-mêmes, en ne donnant qu’une importance limitée au protocole ;
  • demande au ministre une compensation horaire sur les APC ou les animations pédagogiques (cf. PJ) ;
  • suivra la passation, les résultats et l’exploitation de ces évaluations aux côtés des enseignants en recueillant largement leur avis de professionnel sur la pertinence des exercices, l’intérêt pédagogique dans la classe, dans l’école, sur le vécu des élèves, des familles et sur l’utilisation de l’institution pour le pilotage de proximité.
L’avis du SE-Unsa
Le SE-Unsa regrette l’entêtement du gouvernement à vouloir confondre dans ces discours, les évaluations diagnostiques et l’évaluation de la performance du système, voire l’évaluation des politiques publiques. Tout ne peut pas servir à tout et encore moins à la communication politique. La rentrée au CP ou au CE1 est déjà un moment de de pression pour les élèves et leurs familles. Faisons tout pour rassurer plutôt qu’ajouter de la pression.
Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
15 septembre 2018 6 15 /09 /septembre /2018 08:53

Le 26/09 au Plessis, le 10/10 à Courbevoie

 

Bilan de rentrée, rythmes scolaires, nouveaux programmes, évaluations nationales, … les sujets ne manquent pas en ce début d’année scolaire.

Pour vous informer et en débattre, le SE-Unsa 92 organise 2 réunions d’information syndicale :

  • Le mercredi 26 septembre 2018 à 9h30 au Plessis-Robinson (à l’école maternelle Louis Hachette)
  • Le mercredi 10 octobre 2018 à 13h à Courbevoie (à l’école élémentaire Guynemer)

Retrouvez toutes les informations sur l'invitation ci-dessous, que vous pouvez afficher en salle des maîtres.

Pour prévenir de votre participation à l’une de ces réunions, complétez et envoyez le modèle de courrier (que vous trouverez en page 2 de l'invitation ci-dessous) à votre IEN au moins 48h avant la date de la réunion.

Afin de nous informer de votre participation, merci de vous inscrire en cliquant ici

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans Actions