Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous contacter

SE-UNSA 92

8 bis rue Berthelot

92150 SURESNES

Tél : 01 45 06 67 66

ou 09 62 58 48 72

Fax : 01 42 04 33 93

92@se-unsa.org

Réunions

Calendrier des réunions paritaires

Mardi 22 juin 2021 : GT. Ajustements de carte scolaire

Jeudi 24 juin 2021 : CTSD. Formation continue

Jeudi 1er juillet 2021 : CAPD. Recours suite aux refus de temps partiel sur autorisation

 

 

 

 

Téléchargements

6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 09:13

Critères pour temps partiels et disponibilités sur autorisation

 

Le DASEN indique en préambule que la situation en terme de personnels s'annonce une fois de plus compliquée à la rentrée 2016. Dans ces conditions il ne peut accorder toutes les demandes de temps partiel et de disponibilité sur autorisation et propose de reprendre globalement les critères de l'année dernière, à savoir :

Temps partiels sur autorisation accordés pour :

- raison de santé ou sociale (si avis prioritaire du médecin et/ou de l'assistante sociale)

- raison familiale (si enfant de moins de 8 ans au 01/09/16)

- rapprochement de conjoints (si participation préalable aux permutations informatisées, sauf changement récent de situation ou stagiaire)

- études : selon les situations

Ils sont refusés convenance personnelle. Les collègues vont recevoir une notification de refus, pourront être reçus par leur IEN et faire un recours le cas échéant.

Disponibilités sur autorisation accordées pour :

- raison de santé ou sociale (si avis prioritaire du médecin et/ou de l'assistante sociale)

- raison familiale (pour enfant ayant 8 ans au cours de l'année scolaire 2016/2017, prolongation de la disponibilité de droit)

- détachement à l'étranger pour les contrats locaux (si contrat d'embauche)

Elles sont refusées pour études, convenances personnelles ou création d'entreprise.

David PLANCHE

Elu SE-Unsa 92 à la CAPD

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans CAPD
17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 20:15

Enfin !

 

Après 5 années de sacrifices de la part des fonctionnaires, l’Unsa FP prend acte de la décision d'augmenter enfin le point d’indice, actant ainsi la fin du gel subi depuis plusieurs années.

Après une première proposition d’augmentation de 1% répartie sur novembre 2016 et mars 2017, la négociation a permis d’obtenir des bougés significatifs sur, à la fois, le montant et les dates de mise en application du dégel du point d’indice.

Ainsi le point d’indice augmentera de 1,2 % sur les 12 prochains mois et cela en deux fois :
+ 0.6% au 1er juillet 2016
+ 0.6% au 1er février 2017

Nous considérons que dans le contexte économique actuel, il s’agit là d’un geste significatif qui vient s’ajouter à l’accord PPCR qui va être décliné dans l’Éducation nationale (lire nos articles à ce sujet). Ce dernier va permettre un plan de montée en charge d’une réelle revalorisation des professeurs dès 2017 et jusqu’en 2020, notamment par la refonte des grilles indiciaires, la mise en place d’un nouveau rythme d’avancement unique et la création d’un troisième grade après la hors-classe.

Dans ce contexte, l’Unsa FP et le SE-Unsa n’appelleront pas à la grève le 22 mars prochain et cela d’autant plus que le front syndical s’est rompu puisque la CGT, Solidaires et FO se sont désengagés de cette action pour concentrer leurs forces contre la loi El Khomri le 31 mars prochain.

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 13:33

Des situations urgentes à régler

 

Une réunion « Bilan Permuts » a eu lieu au ministère pour présenter les statistiques de cette année. Le ministère a confirmé qu’un examen des situations les plus préoccupantes, comme les années précédentes, aura lieu en groupe de travail.

Ce groupe de travail ministériel est destiné à corriger immédiatement des résultats qui restent décevants, malgré une hausse du taux de satisfaction. Des collègues en situation de handicap (avec une bonification de 800 points) et de nombreux collègues en rapprochement de conjoint depuis plus de 3 ans et avec enfants sont restés au bord du chemin.

Le calendrier, les critères et le nombre de collègues concernés ne sont pas encore fixés.

Lors de la réunion bilan, le SE-Unsa a rappelé ses exigences concernant la communication des calibrages pour rendre les opérations plus transparentes. Le SE-Unsa a également souligné que les conditions d’attribution des 800 points au titre du handicap sont très inégales sur le territoire. Sur ce point, le ministère reconnaît les difficultés et s’est engagé à mettre en place un groupe de travail avec les médecins de prévention.

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 12:08

Candidatures aux stages CAPA-SH, candidatures DDEEAS

 

Départs en stage CAPA-SH :

Fait inquiétant cette année, le nombre de candidatures est inférieur au nombre de départs possibles en stage !  

Option A : 3 candidatures (dont 1 défavorable) pour 2 départs

Option B : 1 candidature pour 1 départ

Option C : 5 candidatures (dont 1 irrecevable) pour 4 départs

Option D + D TSA : 13 candidatures pour 18 départs possibles

Option E : 9 candidatures pour 10 départs possibles

Option F : 3 candidatures pour 7 départs possibles

Option G : 8 candidatures (dont 1 défavorable) pour 10 départs possibles

 

DDEEAS :

1 départ pour 5 candidatures (dont 1 avis défavorable)

 

Si vous souhaitez connaître un résultat vous concernant cliquez ici

 

David PLANCHE

Elu SE-Unsa 92 à la CAPD

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans CAPD
10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 10:15
Offre découverte

Rejoignez le SE-Unsa !

 

Du 10 mars au 10 mai 2016, vous pouvez adhérer à tarif préférentiel (60 ou 80 euros selon le cas) au SE-Unsa. Si l'on ajoute le crédit d'impôt de 66 % pour les cotisations syndicales, il est facile et peu cher d'adhérer, dès aujourd'hui, au SE-Unsa (offre réservée aux seuls nouveaux adhérents). Vous pouvez adhérer en ligne en quelques clics seulement !

Nos services-plus

  • la réception du magazine mensuel L'Enseignant, à domicile, avec tous les suppléments et hors série qui concernent votre corps/catégorie ;
  • l'abonnement automatique à nos lettres électroniques pour rester connecté(e) avec l'actualité éducative ;
  • des conseils et de l'aide de nos représentants départementaux et académiques, véritables relais de proximité concernant votre carrière ;
  • des offres exclusives : invitations, billets gratuits, réductions sur des voyages ou des abonnements…

N'hésitez plus : rejoignez le SE-Unsa et partagez cette offre découverte avec vos collègues ! Rendez-vous ici.

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
9 mars 2016 3 09 /03 /mars /2016 17:54

C'est parti !

 

La circulaire concernant le mouvement départemental des personnels ainsi que ses annexes sont en ligne depuis ce matin.

Le serveur pour faire ses voeux est ouvert du 9 au 24 mars. Afin de vous aider dans vos démarches le SE-Unsa 92 vous propose une réunion d'information syndicale spécifique le mecredi 23 mars à partir de 14h au siège de la section (8bis rue Berthelot à Suresnes).

Vous trouverez tous les documents relatifs au mouvement en cliquant ici 

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
7 mars 2016 1 07 /03 /mars /2016 20:23

Déclaration de l'intersyndicale du 3 mars 2016

 

Bagnolet,  le 3 mars 2016

Déclaration de l'intersyndicale du 3 mars 2016

CFDT, CFE-CGC, CFTC, UNSA, FAGE

Les organisations syndicales de salariés et de jeunesse CFDT, CFE-CGC, CFTC, UNSA, FAGE, se sont réunies le 3 mars 2016 pour travailler ensemble à des contrepropositions visant à la construction de droits nouveaux, à la réécriture de certains articles inacceptables en l'état, dans la continuité de la déclaration intersyndicale du 23 février 2016

Elles avaient dénoncé un pré-projet de loi El Khomri « élaboré sans réelle concertation, qui va profondément changer la législation du travail et comporte des risques pour les salarié-e-s et les jeunes qui aspirent à accéder à un emploi ».

Pour les organisations signataires, les mutations profondes de l'économie ont des conséquences en matière de précarité et de chômage qui nécessitent de renforcer les droits des salariés, de sécuriser les parcours des travailleurs et de favoriser un accès des jeunes des emplois de qualité.

Face à l'émoi suscité par ce projet déséquilibré et en premier résultat de la mobilisation des organisations signataires, le Premier ministre a annoncé un report au 24 mars de l'examen du projet de loi en conseil des ministres et l'organisation d'une concertation dans ce laps de temps. Les organisations signataires en prennent acte et entendent peser pour que ce texte soit significativement modifié comme elles s'y sont engagées dans leur déclaration du 23 février 2016.

Pour tardif qu'il soit, ce moment de concertation ne doit pas se limiter à un exercice creux, ni à un simulacre. C'est pourquoi, au-delà de leurs analyses propres, les organisations signataires partagent les revendications suivantes qu'elles porteront de façon concordante auprès du gouvernement:

-        le retrait de la barémisation des indemnités prud'homales dues en cas de licenciement abusif et des mesures qui accroissent le pouvoir unilatéral des employeurs ;

-        la modification des mesures supplétives sur le temps de travail afin que le droit actuel continue à s'appliquer à défaut d'accord notamment en ce qui concerne les astreintes, le fractionnement des repos, le repos des apprentis mineurs...

-        en matière de licenciement économique, le texte doit permettre aux juges d'apprécier la réalité des difficultés économiques et retirer le périmètre national ;

-        pour la réaffirmation du rôle intermédiaire et incontournable de la branche ;

-        le fait syndical doit être reconnu quelle que soit la taille de l'entreprise ;

-        aucun forfait jour ou modulation ne peut être mis en place unilatéralement ;

-        en matière de forfait jour, l'encadrement législatif proposé par ce projet de loi est trop faible et ne permet pas d'assurer la santé et la sécurité des travailleurs ;

-        des droits nouveaux apparaissent comme nécessaires en matière de formation -y compris professionnelle-, d'apprentissage, de validation des acquis de l'expérience et des temps de travail, , notamment dans le cadre du CPA dans lequel nous demandons la création d'un compte temps ;

-        les signataires proposent de reprendre les propositions du COCT en matière de médecine du travail.

Le gouvernement doit entendre les demandes des organisations signataires pour que les droits des salariés soient préservés et développés. Le projet de loi ne doit pas être seulement ajusté mais impérativement modifié en profondeur afin de le rééquilibrer en faveur des salariés. Les organisations signataires s'engagent à porter notamment ces propositions auprès du gouvernement pendant la concertation et tout au long du processus parlementaire.

 

Loi El Khomri : Faut que ça bouge !

3 mars 2016 - Signataires d’une déclaration commune le 3 mars, les organisations CFDT, CFE-CGC, CFTC, FAGE et UNSA appellent les salariés et les jeunes à se mobiliser, pour faire connaitre et appuyer leurs propositions.

Elles appellent leurs structures territoriales à organiser des rassemblements dans toute la France le samedi 12 mars 2016.

Il s’agit de faire pression sur le gouvernement entre les concertations bilatérales du 7 au 9 mars et la réunion des partenaires sociaux programmée le lundi 14 mars avec le Premier Ministre : le projet de loi doit bouger !

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
7 mars 2016 1 07 /03 /mars /2016 14:04

Encore pire que l'année dernière !

 

Alors que les résultats de l'année dernière avaient été catastrophiques pour nos collègues du 92, ceux de cette année feront encore plus de déçus. Seuls 152 obtiennent leur changement de département (sur 1304 demandes, soit 11,6% de satisfaits). Dans le même temps 106 collègues intègrent les Hauts-de-Seine.

Retrouvez les statistiques département par département en cliquant sur le lien ci-dessous

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
15 février 2016 1 15 /02 /février /2016 21:48

Liste d'aptitude à la direction, stages linguistiques à l'étranger, DEPS, échange franco allemand, promotions 2016

 

Liste d'aptitude à la direction d'école

Sur les 67 candidats qui ont déposé un dossier 8 étaient dispensés d'entretien, 1 était en détachement à l'étranger et 1 dernier s'est désisté.

Sur les 57 collègues qui ont passé l'entretien devant la commission 39 ont obtenu un avis favorable. Les 18 candidats qui ont obtenu un avis défavorable pourront consulter leur dossier en prenant rendez-vous auprès de leur IEN.

DEPS (psychologue scolaire)

A l'heure actuelle 8 postes de psychologues scolaires sont vacants dans le département. Pour autant seuls 2 départs en stage sont prévus pour l'année prochaine. Les 6 premiers candidats ont été retenus et passeront un entretien à l'Université.

A noter que, contrairement aux années précédentes, les candidats ont été classés par ordre de diplôme croissant.

Stages d'été CIEP

Tous les candidats ont obtenu un avis favorable pour participer aux stages linguistique d'été. C'est le ministère qui tranchera.

Echange franco allemand

1 seule candidature était recevable cette année (les 3 autres ont atteint le maximum de renouvellement sur ce type de poste).

Promotions (recours et utilisation des reliquats)

Instits : aucun recours. Les reliquats ont permis 5 promotions supplémentaires

PE : il y a eu 7 recours recevables, les reliquats ont permis de réaliser les promotions de ces 7 collègues.

David PLANCHE

Elu SE-Unsa 92 à la CAPD

 

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans CAPD
9 février 2016 2 09 /02 /février /2016 13:18

Mesures de carte scolaire - Rentrée 2016

 

Suite au groupe de travail du 28 janvier 2016, le CTSD s'est réuni ce matin pour examiner à nouveau la situation de certaines écoles et proposer une liste de mesures de carte qui sera validée lors du CDEN du 18 février.

Par rapport au projet initial 6 fermetures ont été évitées ; malgré tout le différentiel ouvertures/fermetures (-39 classes à la rentrée prochaine) est très lourd malgré une légère baisse des effectifs.

Dans le même temps la création de 40 postes de brigade devrait améliorer le remplacement dans le département, actuel point noir du fonctionnement des écoles.

Enfin le département se met en conformité avec l'évolution du régime de décharge des directeurs (signé par le SE-Unsa) : à la rentrée 2016 les écoles maternelles de 8 classes bénéficieront d'un 1/3 de décharge (contre 1/4 actuellement).

Vous trouverez la liste des ouvertures et fermetures de classe dans le document ci-dessous.

Pour les autres mesures (fusion d'école, RASED, conseillers pédagogiques, scolarisation des moins de 3 ans, ...) merci de nous contacter à 92@se-unsa.org

Pascal ROSAMONT

Représentant SE-Unsa 92 au CTSD

 

 

Partager cet article
Repost0