Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous contacter

SE-UNSA 92

8 bis rue Berthelot

92150 SURESNES

Tél : 01 45 06 67 66

ou 09 62 58 48 72

92@se-unsa.org

Réunions d'information syndicale

Mercredi 10 novembre 2021 : Permuts 2022

Mardi 16 novembre 2021 : Préparation à l'entretien de direction

31 mai 2016 2 31 /05 /mai /2016 19:50

De nouvelles mesures pour tous !

 

Salaires revalorisés, carrières restructurées, évaluation rénovée, prise en compte du parcours professionnel : c’est ça PPCR !

Les mesures PPCR viennent d’être annoncées. Elles comprennent 3 volets :

  • Le premier concerne la revalorisation salariale liée à une augmentation des salaires des enseignants et CPE dès janvier 2017, avec une montée en charge jusqu’en 2020. À chaque échelon, ce seront en moyenne presque 100 euros de plus par mois en fin de dispositif.
     
  • Le second a trait au déroulement de la carrière qui permettra d’accéder au dernier échelon de la classe normale en 26 ans, voire 25 ou 24, alors qu’actuellement cela peut prendre jusqu’à 30 ans. Des accélérations éventuelles seront conditionnées aux conclusions des deux premiers rendez-vous de carrière des échelons 6 et 8. De plus, l’accès à la hors classe sera assuré pour tous sur une carrière complète et dépendra du 3ème rendez-vous de carrière. Une classe exceptionnelle sera créée pour tous les corps avec un accès conditionné à 8 ans d’exercice avec des responsabilités particulières ou dans des conditions difficiles, et lié au 4ème RDV de carrière.
     
  • Le troisième recouvre la rénovation de l’évaluation avec ses quatre rendez-vous de carrière à des moments clés ainsi qu'une évaluation régulière faisant disparaître la note et s’inscrivant dans une logique d’accompagnement et de formation.

En savoir plus sur le PPCR

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
26 mai 2016 4 26 /05 /mai /2016 12:51

Mouvement retardé

 

Le syndicat majoritaire a décidé de procéder à la vérification des cascades en séance alors que celles ci ont été envoyées préalablement aux représentants des personnels.
Cela engendre un retard de plusieurs heures dans la communication des résultats du mouvement.
Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour cette attente qui n'est pas de notre fait.

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans CAPD
25 mai 2016 3 25 /05 /mai /2016 11:58

L'intersyndicale reçue par le DASEN

 

Suite à l’appel à la grève du 12 mai et au rassemblement devant le ministère, l’intersyndicale a été reçue jeudi 12 mai par le DASEN pour évoquer les problèmes de remplacement, récurrents dans notre département cette année.

Retrouvez le compte-rendu de cette audience en cliquant sur le lien ci-dessous.

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
9 mai 2016 1 09 /05 /mai /2016 08:12

C'est fait !

 

Le nombre de collègues qui bénéficieront de la hors-classe va encore augmenter. En effet, cette année, le ratio de passage à la hors-classe est de 5%. Il était de 2% en 2013. Cette augmentation du ratio va se poursuivre pour atteindre 7% en 2020.

Retrouvez les éléments de barème pour la passage à la hors-classe des PE :

Calcul du barème

Éléments pris en compte

Échelon au 31/08/2016 x 2  +  note au 31/12/2015

Bonifications du barème

  • Exercice effectif en écoles ou établissements éducation prioritaire

Politique de la ville (arrêté de 2001)

2 pts

REP+

2 pts

REP

1 pt

Des conditions de durée d’exercice sont nécessaires pour pouvoir en bénéficier :  

  • 2016 : au – 3 ans dans même école ou établissement (*)
  • 2017 : au – 4 ans dans même école ou établissement (*)
  • 2018 : au – 5 ans dans même école ou établissement (*)

Les personnels Rased bénéficient de la bonification dès lors qu’ils exercent au moins à 50% dans l’école de rattachement classée en éducation prioritaire.

Pour les personnels remplaçants, l’exercice toute l’année dans l’école ou l’établissement sera pris en compte pour les conditions de durée d’exercice.

La note de service contient aussi la clause de sauvegarde pour les collègues qui étaient affectés dans des écoles ou établissements ne bénéficiant plus d’un classement en éducation prioritaire.

  • Directeurs et conseillers pédagogiques : + 1 pt

L’avis du SE-Unsa

Lors du groupe de travail préparatoire, le SE-Unsa a dénoncé la condition d’exercice au sein d’une même école ou d'un même établissement. Cela exclut les personnels affectés sur des postes partagés ainsi que les collègues affectés sur les postes de brigade REP+. Pour le SE-Unsa, ces personnels qui exercent toute l’année en éducation prioritaire doivent voir leur engagement reconnu. Le ministère n’a pas pris en considération notre revendication : curieuse notion de dialogue social sur ce point qui va léser injustement des collègues.

(*) ou une école si le changement est consécutif à une mesure de carte scolaire.

Partager cet article
Repost0
3 mai 2016 2 03 /05 /mai /2016 19:50

C'est pour septembre

 

L’action du SE-Unsa engagée depuis de nombreuses années pour l’égalité de rémunération des corps enseignants porte à nouveau ses fruits. Le premier ministre vient d’annoncer le passage de l’Isae à 1200€ annuels dès la rentrée 2016.

Suite à sa pétition initiée en 2011, le SE-Unsa avait obtenu la création de l’Isae en 2013, par un protocole d’accord* signé avec Vincent Peillon. Poursuivant son objectif d’une indemnité de 1200 € annuels identique à celle du second degré, le SE-Unsa a recueilli en 2015, 55 000 signatures remises à l’Élysée en décembre.

Cette annonce faite en clôture des assises de la Refondation marque l’aboutissement d’une longue mobilisation pour la reconnaissance des enseignants du premier degré, de leur niveau de recrutement et de leur engagement professionnel. Elle concrétise enfin les déclarations faites depuis plusieurs mois par la ministre de l’Éducation nationale. À la veille de discussions sur les carrières de tous les enseignants (négociations PPCR), le SE-Unsa se félicite de cette mesure qui acte une plus grande équité entre les différents corps d’enseignants. Restent maintenant à traiter les différentes fonctions encore exclues de l’Isae : animateur Tice, Segpa, conseillers pédagogiques…

Cette mesure vient s’ajouter à l’augmentation des promotions à la hors-classe des professeurs des écoles avec un ratio porté 5% dès septembre 2016, poursuivant son rapprochement avec celui de 7% qui est désormais la règle dans le second degré.

Le SE-Unsa se félicite que l’égale reconnaissance des enseignants progresse, quel que soit le niveau d’enseignement. Plus de 25 ans après le recrutement de tous au même niveau en 1989, il était temps !

*Protocole signé par l’Unsa-Éducation, le Sgen-CFDT et la FGAF

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 19:24

L’ensemble des organisations réformistes  CFDT,  UNSA,  CFTC, ainsi que la FAGE appellent à un rassemblement de militants pour marquer leur attachement aux valeurs de l’Europe et à la défense des travailleurs à l’occasion du 1er mai 2016.

Elles organisent à Paris un rassemblement au FIAP Jean Monnet de Paris – 30 rue Cabanis (14ème  arrondissement -  métro Saint Jacques) de 10 H 30 à 12 h 30 au cours duquel deux tables rondes traiteront des thèmes :

- Des migrants et des réfugiés. Un représentant de France Terre d’Asile ainsi qu’un membre de la CES  seront présents.
- De la loi travail, en présence des secrétaires ou présidents nationaux de la CFDT, de l’UNSA, de la CFTC et de la FAGE.

Un pot convivial est prévu à 13 heures.

Venez nombreuses et nombreux participer à cette mobilisation et à ces débats.

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
21 avril 2016 4 21 /04 /avril /2016 08:19

Seulement 70 collègues supplémentaires obtiennent satisfaction

 

Comme les années précédentes et à la demande du SE-Unsa, un groupe de travail ministériel a eu lieu le 19 avril 2016 afin d'examiner les situations les plus délicates de collègues n'ayant pas obtenu satisfaction lors de la phase des mutations.

L'administration a soumis une liste de 70 collègues qui pourraient obtenir finalement satisfaction sous réserve de faire la demande d’exeat-ineat. Pour notre département seuls 4 collègues sont concernés ! 

Les critères choisis : handicap et séparation de conjoint avec enfant depuis au moins 2 ans dans un département non-limitrophe d’une académie différente, avec un barème supérieur à 600 pts.

Ils permettent de prendre en compte un certain nombre de situations difficiles, certes, mais lèsent des collègues qui avec le temps se sont rapprochés, par dépit, sur des départements limitrophes. Ils lèsent également les collègues qui n'ont pas d'enfant et/ou qui repoussent leur projet familial à cause de la séparation.

Le SE-Unsa se félicite que sa demande de réexamen des situations non-satisfaites ait été à nouveau entendue et reste convaincu de l'importance et l'utilité de ce groupe de travail. Cependant, il note cette année une érosion importante du nombre de possibilités de mutation due aux critères trop contraints choisis par le ministère.

Lors du groupe de travail, le SE-Unsa a fermement contesté les critères retenus, difficilement justifiables et générateurs d'iniquité. En effet, pour le SE-Unsa, de trop nombreux collègues vont continuer à exercer dans des conditions qui rendent très difficile l'équilibre vie pro / vie perso. Ils ont pourtant le droit d’attendre de l'institution une reconnaissance de leur situation particulière.

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
13 avril 2016 3 13 /04 /avril /2016 15:05

La laïcité réaffirmée

 

Le trentième anniversaire de la loi « Le Pors », en 2013, a été l’occasion, pour le Gouvernement, de réaffirmer les principes inhérents à la Fonction publique française en proposant une évolution de ce code déontologique qui encadre les droits et obligations des fonctionnaires.

Après un parcours du combattant démarré en 2013, la loi déontologie « nouvelle formule » a enfin été adoptée par le parlement le 7 avril 2016.

Cette loi renforce les valeurs que doivent incarner les agents publics au service de leurs concitoyens. Elle vise notamment à moderniser les droits et obligations des fonctionnaires mais aussi à renforcer l’exemplarité qui doit être assurée par tout employeur public à l’égard de ses agents.

La nouveauté la plus marquante est l’explicitation du principe de laïcité, applicable à tout fonctionnaire dans l’exercice de ses fonctions. Le SE-Unsa, promoteur de ce principe fondamental commun aux agents publics, se satisfait de cette mesure qui prend une dimension toute particulière dans le contexte actuel.

Côté bonnes nouvelles, les recrutements réservés au titre de la loi Sauvadet sont prolongés jusqu’en 2018 et l’éligibilité des agents contractuels est portée de 2011 à 2013 dans les mêmes conditions pour les trois versants de la fonction publique.

De plus, une simplification des positions administratives avec harmonisation sur les trois versants de la Fonction publique devrait faciliter la mobilité des personnels.

Au fil des discussions, des craintes ont émergé, notamment sur le rétablissement des 3 jours de carence, proposé par le Sénat. Grâce à l’intervention des organisations syndicales, cette disposition n’apparaît pas dans la loi.

Quant au devoir de réserve, il restera jurisprudentiel et ne sera donc pas inscrit dans la loi, tout en constituant une obligation consubstantielle à tout emploi public.

Reste désormais la publication d’une vingtaine de décrets pour que cette loi déontologie soit applicable.

Un module de sensibilisation à la déontologie à destination des agents est en ligne sur le site de la DGAFP (Direction Générale de l’Administration et de la Fonction Publique).

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
6 avril 2016 3 06 /04 /avril /2016 09:13

Critères pour temps partiels et disponibilités sur autorisation

 

Le DASEN indique en préambule que la situation en terme de personnels s'annonce une fois de plus compliquée à la rentrée 2016. Dans ces conditions il ne peut accorder toutes les demandes de temps partiel et de disponibilité sur autorisation et propose de reprendre globalement les critères de l'année dernière, à savoir :

Temps partiels sur autorisation accordés pour :

- raison de santé ou sociale (si avis prioritaire du médecin et/ou de l'assistante sociale)

- raison familiale (si enfant de moins de 8 ans au 01/09/16)

- rapprochement de conjoints (si participation préalable aux permutations informatisées, sauf changement récent de situation ou stagiaire)

- études : selon les situations

Ils sont refusés convenance personnelle. Les collègues vont recevoir une notification de refus, pourront être reçus par leur IEN et faire un recours le cas échéant.

Disponibilités sur autorisation accordées pour :

- raison de santé ou sociale (si avis prioritaire du médecin et/ou de l'assistante sociale)

- raison familiale (pour enfant ayant 8 ans au cours de l'année scolaire 2016/2017, prolongation de la disponibilité de droit)

- détachement à l'étranger pour les contrats locaux (si contrat d'embauche)

Elles sont refusées pour études, convenances personnelles ou création d'entreprise.

David PLANCHE

Elu SE-Unsa 92 à la CAPD

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans CAPD
17 mars 2016 4 17 /03 /mars /2016 20:15

Enfin !

 

Après 5 années de sacrifices de la part des fonctionnaires, l’Unsa FP prend acte de la décision d'augmenter enfin le point d’indice, actant ainsi la fin du gel subi depuis plusieurs années.

Après une première proposition d’augmentation de 1% répartie sur novembre 2016 et mars 2017, la négociation a permis d’obtenir des bougés significatifs sur, à la fois, le montant et les dates de mise en application du dégel du point d’indice.

Ainsi le point d’indice augmentera de 1,2 % sur les 12 prochains mois et cela en deux fois :
+ 0.6% au 1er juillet 2016
+ 0.6% au 1er février 2017

Nous considérons que dans le contexte économique actuel, il s’agit là d’un geste significatif qui vient s’ajouter à l’accord PPCR qui va être décliné dans l’Éducation nationale (lire nos articles à ce sujet). Ce dernier va permettre un plan de montée en charge d’une réelle revalorisation des professeurs dès 2017 et jusqu’en 2020, notamment par la refonte des grilles indiciaires, la mise en place d’un nouveau rythme d’avancement unique et la création d’un troisième grade après la hors-classe.

Dans ce contexte, l’Unsa FP et le SE-Unsa n’appelleront pas à la grève le 22 mars prochain et cela d’autant plus que le front syndical s’est rompu puisque la CGT, Solidaires et FO se sont désengagés de cette action pour concentrer leurs forces contre la loi El Khomri le 31 mars prochain.

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92