Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous contacter

SE-UNSA 92

8 bis rue Berthelot

92150 SURESNES

Tél : 01 45 06 67 66

ou 09 62 58 48 72

Fax : 01 42 04 33 93

92@se-unsa.org

Réunions

Calendrier des réunions paritaires

Vendredi 20 novembre : CDEN. Bilan de la rentrée 2020

 

 

 

 

26 septembre 2018 3 26 /09 /septembre /2018 17:58

Grève le 12 novembre !

 

C’est avec consternation et incompréhension que les organisations syndicales FSU, Unsa-Éducation, Sgen-CFDT ont découvert les annonces budgétaires pour l’année 2019 enterrant de fait la priorité à l’Éducation nationale.
 
Avec 2 650 postes d’enseignant·e·s et 400 de personnels administratifs supprimés, c’est une nouvelle dégradation des conditions d’études des élèves et de travail des personnels qui est programmée.
 
Cela n’est pas compatible avec l’ambition d’un enseignement de qualité et d’une plus grande égalité de réussite, ni d’une bonne administration du système éducatif.
 
Les organisations FSU, Unsa-Éducation, Sgen-CFDT dénoncent ces suppressions d’emplois dans un contexte d’augmentation démographique. La « priorité au primaire » ne peut pas se faire par un redéploiement de moyens. 
 
Elles demandent au gouvernement de renoncer à ce projet.
Les organisations FSU, Unsa-Éducation, Sgen-CFDT appellent les personnels de l’Éducation nationale à une journée de grève le 12 novembre prochain.
 
Elles appellent toutes les organisations syndicales de l’Éducation nationale à rejoindre cette action.
Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans Actions
26 septembre 2018 3 26 /09 /septembre /2018 17:53

Le SE-Unsa saisit le ministre

 

Des questions relatives aux modalités (en particulier de sécurisation) et au respect de la réglementation en vigueur concernant les évaluations nationales de CP, CE1, 6e et 2de émergent quotidiennement. Le SE-Unsa s’adresse au ministre (cf. PJ).
 
En effet, les réponses données localement ou par voie de presse diffèrent et la confusion règne. Après avoir évoqué ce problème lors de la séance du CSE du 20 septembre, le SE-Unsa demande notamment :
 
- si le RGPD a été respecté pour le traitement des données à caractère personnel des élèves et des professeurs dans le cadre des évaluations nationales,
- si les professeurs des écoles qui effectuent la saisie des résultats et les responsables légaux des élèves ont été informés conformément au RGPD des finalités précises, des moyens mis en oeuvre, de la durée de conservation, de la suppression des données et du respect des droits des personnes,
- quels sont le (ou les) prestataire(s) ou sous-traitant(s) impliqué(s) dans ces traitements et surtout quelles garanties ont été données et sous quelle forme.
 
Pour le SE-Unsa, il est nécessaire d’apporter des réponses à ces questions qui préoccupent légitimement les enseignants, les élèves les plus âgés et les parents d’élèves ou responsables légaux.
Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
18 septembre 2018 2 18 /09 /septembre /2018 08:10

Le SE-Unsa obtient une compensation de 5h

 

En réponse au courrier du SE-Unsa, le ministre accorde une compensation de 5 heures sur les APC (cf. PJ).


Dans son courrier du 14 septembre, le SE-Unsa soulignait que le protocole 2018 nécessite une saisie directe des réponses des élèves par les enseignants des écoles alors que celle-ci est automatisée dans le second degré. Cela constitue un travail supplémentaire pour lequel du temps est nécessaire. Le SE-Unsa a demandé au ministre de bien vouloir octroyer une compensation horaire aux enseignants concernés. Dans sa réponse, le ministre accorde 5 heures de compensation sur les 36 heures d’APC pour les enseignants qui devront saisir les réponses des élèves.
 
L'avis du SE-Unsa
Le SE-Unsa est satisfait de cette réponse qui compense la charge de travail supplémentaire. Le SE-Unsa, en syndicat utile, va poursuivre son travail sur le dossier en recueillant prochainement l’avis des enseignants sur la pertinence des exercices, l’intérêt pédagogique dans la classe, dans l’école, sur le vécu des élèves, des familles et sur l’utilisation de l’institution  pour le pilotage de proximité.
Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
16 septembre 2018 7 16 /09 /septembre /2018 09:41

L'Enseignant des Hauts-de-Seine n°189 est en ligne

 

En raison de problèmes techniques, nous n'avons pas été en mesure de vous envoyer notre publication départementale dès les premiers jours de la rentrée. En attendant de la retrouver dans vos écoles la semaine prochaine, vous la trouverez ci-dessous en version numérique.

Bonne lecture !

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
16 septembre 2018 7 16 /09 /septembre /2018 09:34

Il faut faire baisser la pression

 

Le nouveau dispositif d’évaluations nationales en français et mathématiques est mis en œuvre lors de cette rentrée. Pour le SE-Unsa, des tests, surtout s’ils sont nationaux ne peuvent être que des outils au service des équipes. Il y a bien trop de biais dans les conditions de passation et d’effets pervers possibles quant à l’exploitation brute pour en faire l’outil d’une évaluation nationale de performance du système éducatif et le seul déterminant de l’action pédagogique globale.
 
Malgré le caractère a priori plus robuste des évaluations 2018 qui, cette fois, ont été construites sérieusement et testées, nous doutons encore de la pertinence de certains exercices. Par exemple un texte CE1 sur le sommeil additionne les difficultés, notamment de vocabulaire, au point de lui donner des allures d’exercice piège (cycles, hormones, glande pinéale, sommeil paradoxal, mélatonine…). Pour autant, il ne s’agit pas de donner plus d’importance qu’ils n’en ont à ces exercices. Si de tels items sont massivement échoués, cela ne montrera pas la faiblesse des élèves mais la faiblesse des exercices.
 
Pour le SE-Unsa, ces évaluations ne doivent pas prendre trop de place dans le débat médiatique pas plus que dans la vie des écoles mais être suivies de près sur l’ensemble du processus.
 
Ainsi le SE-Unsa :
  • engage les équipes à dédramatiser pour les élèves, les familles et pour elles-mêmes, en ne donnant qu’une importance limitée au protocole ;
  • demande au ministre une compensation horaire sur les APC ou les animations pédagogiques (cf. PJ) ;
  • suivra la passation, les résultats et l’exploitation de ces évaluations aux côtés des enseignants en recueillant largement leur avis de professionnel sur la pertinence des exercices, l’intérêt pédagogique dans la classe, dans l’école, sur le vécu des élèves, des familles et sur l’utilisation de l’institution pour le pilotage de proximité.
L’avis du SE-Unsa
Le SE-Unsa regrette l’entêtement du gouvernement à vouloir confondre dans ces discours, les évaluations diagnostiques et l’évaluation de la performance du système, voire l’évaluation des politiques publiques. Tout ne peut pas servir à tout et encore moins à la communication politique. La rentrée au CP ou au CE1 est déjà un moment de de pression pour les élèves et leurs familles. Faisons tout pour rassurer plutôt qu’ajouter de la pression.
Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
15 septembre 2018 6 15 /09 /septembre /2018 08:53

Le 26/09 au Plessis, le 10/10 à Courbevoie

 

Bilan de rentrée, rythmes scolaires, nouveaux programmes, évaluations nationales, … les sujets ne manquent pas en ce début d’année scolaire.

Pour vous informer et en débattre, le SE-Unsa 92 organise 2 réunions d’information syndicale :

  • Le mercredi 26 septembre 2018 à 9h30 au Plessis-Robinson (à l’école maternelle Louis Hachette)
  • Le mercredi 10 octobre 2018 à 13h à Courbevoie (à l’école élémentaire Guynemer)

Retrouvez toutes les informations sur l'invitation ci-dessous, que vous pouvez afficher en salle des maîtres.

Pour prévenir de votre participation à l’une de ces réunions, complétez et envoyez le modèle de courrier (que vous trouverez en page 2 de l'invitation ci-dessous) à votre IEN au moins 48h avant la date de la réunion.

Afin de nous informer de votre participation, merci de vous inscrire en cliquant ici

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans Actions
11 septembre 2018 2 11 /09 /septembre /2018 13:16

Module d’Initiative Nationale en ASH 2018-2019

­

 

La DSDEN a reçu 127 candidatures. C’est le même barème que pour la formation continue qui est utilisé. 

­

Il y a 25 départs en tout qui seront retenus. Si le nombre n’était pas atteint avec 1 départ par stage, le complement serait fait en mettant la priorité sur les enseignants référents. 

­

C’est une proposition de départ en stage qui est remontée au rectorat, qui transmet au Ministère. 

­

La candidature est définitivement retenue après accord du Ministère.

Si vous souhaitez connaître un résultat vous concernant, cliquez ici

 

Infos diverses :

­

• Rendez-vous de carrière : Les informations sur SIAE ne sont pas à jour. Il faut attendre la bascule dans la nouvelle année scolaire. 

­

• PES : On compte en tout sur le département : 18 PES renouvelés, 13 prolongés et 3 situations de rompus. 

­

• Concours :

1er concours : 1750 postes à pourvoir (1450 au concours externe, 80 à l'interne et 280 au 3ème concours). Il y a eu 1363 admis au concours externe, 76 à l'interne et 190 admis au 3ème concours. 

­

2nd concours : 250 postes à pourvoir. Il y a eu 250 admis et une liste complémentaire de 47 noms a été constituée. Les collègues inscrits sur cette liste complémentaire ont immédiatement été appelés dans son intégralité, étant donné que le 1er concours n’avait pas fait le plein.

­

Ce sont au total 1926 collègues (1629+297) qui ont été recrutés cette année sur l’académie de Versailles : 367 pour le 78, 548 pour le 91, 385 pour le 92 et 626 pour le 95.

­

• Postes :

Il reste 17 postes non pourvus, dont 10 sont des ouvertures prononcées lors du CTSD de jeudi denier. 

­

Il y a aussi 29 supports de PES non pourvus (report, abandon,...)

 

Pascal ROSAMONT

Elu SE-Unsa 92 en CAPD

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92 - dans CAPD
7 septembre 2018 5 07 /09 /septembre /2018 18:02

Rentrée 2018 saison 2

 

Annoncé par le Ministre dans l’Agenda Social, un premier bilan de la réforme de l’évaluation des personnels se fera début 2019.  Les premiers rendez-vous de carrière ont eu lieu l’année scolaire passée. Les collègues éligibles pour cette année scolaire 2018-2019 reçoivent dès la rentrée une notification de leur rendez-vous de carrière.
 
 
J’ai eu un rendez-vous de carrière en 2017-2018
 
Complété par l’inspecteur et, pour le second degré, par le chef d’établissement, le compte-­rendu, a été communiqué aux personnels concernés qui ont pu, à cette occasion, formuler par écrit des observations dans un délai de trois semaines. Le recteur, l’IA-DASEN ou le ministre selon les cas doit arrêter l’appréciation finale de la valeur professionnelle de l’agent au vu des appréciations des évaluateurs. L’appréciation finale sera  notifiée à l’agent dans les deux semaines après la rentrée scolaire 2018. Cette notification est le point de départ des voies de recours. L’agent peut former un recours gracieux dans un délai de 30 jours francs.  En cas de réponse défavorable, l’agent peut saisir la commission administrative paritaire (CAP) compétente.
 
 
Suis-je éligible à un rendez-vous de carrière en 2018-2019 ?
 
Les collègues éligibles à un rendez-vous de carrière sont :
  • Les collègues qui ont au 1er septembre 2018 entre « 1 jour » et « 12 mois » d’ancienneté dans l’échelon 6 (donc promus à l’échelon 6 entre le 1er septembre 2017 et le 31 août 2018),
  • Les collègues qui ont au 1er septembre 2018 entre « 6 mois et 1 jour » et « 1 an et 6 mois » d’ancienneté dans l’échelon 8  (donc promus à l’échelon 8 entre le 1er mars 2017 et 28 février 2018),
  • Les collègues qui ont au 1er septembre 2018 entre « 1 jour » et « 12 mois » d’ancienneté dans l’échelon 9 (donc promus à l’échelon 9 entre le 1er septembre 2017 et le 31 août 2018).
Pour plus d'informations vous pouvez consulter notre fiche pratique Suis-je éligible à un rendez-vous de carrière en 2018-2019 ?
 
Au plus tard un mois avant la date de l’inspection, les personnels sont informés du calendrier précis du rendez-vous de carrière par notification dans l'application SIAE (système d'information d'aide à l'évaluation) accessible depuis I-Prof et dans sa messagerie professionnelle.
Le rendez-vous de carrière s’organise autour d’une inspection en classe ou en situation professionnelle suivie d’un ou deux entretiens professionnels avec l’inspecteur et/ou le supérieur hiérarchique.
 
 
Comment préparer son rendez-vous de carrière ?
 
En s’appuyant sur les documents mis à disposition par le Ministère (document de référence de l’entretien, grille d’évaluation, référentiel des compétences des enseignants), les enseignants ont la possibilité de préparer l’entretien en échangeant avec leur évaluateur (vous pouvez retrouver ces documents ici : http://enseignants.se-unsa.org/Rendez-vous-de-carriere-le-mode-d-emploi-est-enfin-paru)
 
 
L'avis du SE-Unsa
 
Pour devenir acteur de son évaluation et sortir d’une logique infantilisante,  le document préparatoire à l’entretien propose de produire un écrit réflexif sur son parcours professionnel et sa pratique pédagogique. Il permet ainsi de porter un focus sur un ou plusieurs points particuliers  choisis par l’enseignant.
Ainsi, ces rendez-vous de carrière doivent être des moments d'échange sur les compétences acquises et sur les perspectives d'évolution professionnelle.
Le SE-Unsa accompagnera les collègues pour la préparation de leur entretien.
Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
6 septembre 2018 4 06 /09 /septembre /2018 17:24

Mesures d'ajustement de carte scolaire

 

Vous trouverez ci-dessous les mesures de carte scolaire prises lors du CTSD de ce jour.

Fabienne SIRE

Représentante SE-Unsa 92 au CTSD

Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92
30 août 2018 4 30 /08 /août /2018 21:42

Du changement en vue

 

Au milieu de l’été, le ministre a fait connaître ses arbitrages quant à l’évolution de l’organisation territoriale de l’Éducation nationale à la suite du rapport de la mission. Le SE-Unsa, avec sa fédération, a été reçu en audience ce lundi et a glané quelques informations complémentaires.

Ainsi, après un début de mise en œuvre en 2020, à l’horizon 2022, aux 13 régions correspondront 13 académies. Les grandes lignes des projets de chaque recteur de future académie seront validées par le ministère en février 2019. Puis, démarrera une phase de dialogue social nationalement mais aussi localement, de façon à définir les détails de la nouvelle organisation.

Pour le SE-Unsa, l’idée d’un recteur pour chaque nouvelle académie épousant le périmètre de la région permettra à l’Éducation nationale d’avoir un interlocuteur politique unique face au préfet et au président de région. Cependant, un modèle unique d’organisation n’est pas envisageable. Les spécificités (historiques, économiques, géographiques, sociales) de chaque territoire doivent être prise en compte. Une fusion des académies actuelles d’une même région ne doit pas être systématisée.

Une humanisation de la gestion des ressources humaines à travers le développement de la gestion de proximité est programmée. Cela apparaît pour nous comme une volonté de traiter plus humainement les personnels. Nous saurons rester critiques et constructifs quant aux propositions qui seront faites par les recteurs sur sa mise en place.
Les périmètres d’affectation et de mutation des enseignants ne seront pas modifiés avant 2022 au moins.

Pour résumer, de 2020 à 2022, les projets seront mis en place progressivement, sans déplacer les sites rectoraux. Les services administratifs pourront être mutualisés mais physiquement, ce sont les mêmes locaux qui accueilleront les personnels.

Tout au long de l’avancée de ce dossier, le SE-Unsa participera aux échanges en se posant les bonnes questions sur les évolutions proposées, et s’opposera à toute suggestion qui dégraderait les conditions de travail des enseignants.
Partager cet article
Repost0
Publié par Syndicat des Enseignants-Unsa 92