Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Nous contacter

SE-UNSA 92

8 bis rue Berthelot

92150 SURESNES

Tél : 01 45 06 67 66

ou 09 62 58 48 72

Fax : 01 42 04 33 93

92@se-unsa.org

Réunions

Calendrier des réunions paritaires

Vendredi 20 novembre : CDEN. Bilan de la rentrée 2020

 

 

 

 

7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 09:49

Mesures d'ajustement de carte scolaire

 

Ce CTSD s'est tenu dans un contexte défavorable pour pouvoir répondre favorablement aux hausses d'effectif dans certaines écoles. En effet depuis le dernier CTSD de juillet le département est en "surconsommation" de postes. De plus à cette rentrée il manque 30 enseignants sur des postes classes. La liste des mesures prises est donc très réduite.

    

Ouvertures :

ANTONY : Mat Val-de-Bièvre

ASNIERES : élem d'Ormesson

BOULOGNE : élem Point du Jour

CLAMART : élem Louise Michel

COLOMBES : élem Lazare Carnot

LA GARENNE : élem Jean Jerphanion

PUTEAUX : Mat Ancien Couvent

SCEAUX : élem Centre

 

Fermeture :

BOIS-COLOMBES : mat Jules Ferry

Fabienne SIRE

Représentante du SE-Unsa 92 au CTSD

Partager cet article

Repost0
24 août 2012 5 24 /08 /août /2012 18:25

Un dispositif à faire réussir par le dialogue

 

L’UNSA Éducation s’inscrit dans l’appréciation positive mais exigeante qu’a portée son union interprofessionnelle, l’UNSA, sur le projet d’« emplois d’avenir ».

L’UNSA Éducation se félicite qu’un dispositif spécifique soit envisagé pour l’Éducation nationale. La présence, sur trois ans, de 18 000 adultes supplémentaires dans les écoles et établissements scolaires est une bonne nouvelle. L’UNSA Éducation considère d’autre part que ces emplois peuvent faciliter l’accès au professorat de jeunes étudiants issus de milieux modestes. Cela favorisera l’indispensable mixité sociale des enseignants et pourrait permettre de mettre un terme à l’inquiétante désaffection pour les concours.

Lors des discussions que doit ouvrir le ministre de l’Éducation nationale l’UNSA Éducation portera des exigences sur :

  • les modalités de gestion de ces personnels (compte tenu en particulier des difficultés déjà dénoncées sur celle des « emplois aidés »);
  • les tâches et les missions susceptibles d’être confiées à ces « emplois d’avenir »;
  • les dispositifs d’accompagnement et de formation les concernant.

L’UNSA Éducation rappelle que la question des pré-recrutements d’enseignants doit faire l’objet, dans le cadre de la « refondation de l’École », de discussions spécifiques.

L’UNSA Éducation agira pour que le déploiement de ces emplois d’avenir constitue un incontestable « plus » à la fois pour les jeunes concernés et pour le fonctionnement du service public laïque de l’Éducation nationale.

 

Partager cet article

Repost0
17 juillet 2012 2 17 /07 /juillet /2012 13:45

A télécharger

 

Les dernières réunions à la DSDEN (Direction des Services Départementaux de l'Education Nationale, ex-IA) se sont tenues trop tard (le mardi 3 juillet) pour que nous puissions envoyer notre dernière publication de l'année avant les vacances scolaires.

Nous avons décidé de faire parvenir notre dernier numéro de l'année de l'Enseignant des Hauts-de-Seine en version papier aux seuls adhérents, mais vous pouvez le consulter en version électronique en cliquant ici.

Bonne lecture, et bonnes vacances !

Partager cet article

Repost0
16 juillet 2012 1 16 /07 /juillet /2012 17:30

Du nouveau

 

La D1D vient de nous faire parvenir un nouveau tableau des affectations à titre provisoire réalisées au 13 juillet, ainsi que les affectations des lauréats au concours 2012.

Si vous souhaitez connaître une affectation vous concernant merci de nous contacter en cliquant ici 

Partager cet article

Repost0
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 14:16

La pénurie de professeurs se confirme

 

La totalité des chiffres concernant les admissions aux concours du CAPES externe sont désormais connus. Cette année encore, le déficit de lauréats pèse sur les résultats. Ainsi 706 postes sont restés vacants, ce qui représente 14,56 % des postes à pourvoir. Avec 298 lauréats manquants, les mathématiques se hissent au sommet du podium des disciplines déficitaires, suivies par l’anglais (-131) et les lettres classiques (-95).

Si ces chiffres sont légèrement moins élevés que ceux de l’an dernier, la situation n’en reste pas moins alarmante. La désaffection du métier de professeur s’installe durablement. Au delà du déficit des viviers en master sur la plupart des disciplines proposées au CAPES, c’est bien la question de fond de l’attractivité du métier qui est posée. Il est perçu comme anxiogène et difficile. Il est de surcroît mal payé.

Il est donc temps d’enrayer un phénomène qui pourrait s’amplifier avec les recrutements annoncés de plus de 10.000 professeurs chaque année sur le quinquennat. Pour le SE-Unsa, le débat sur la refondation de l’École de la République doit s’emparer de cette problématique. Elle doit être traitée dans sa globalité : pré-recrutements indispensables pour faciliter l’accès à l’enseignement aux étudiants d’origine modeste, parcours de formation véritablement professionnels, modalités d’affectation revues, accompagnement dès l’entrée dans le métier…

Enfin, il faudra s’attaquer à la rémunération des enseignants. A même niveau de qualification (Master 2), les étudiants se tournent à juste titre vers des métiers mieux rémunérés. L’enquête de l’OCDE pointant le faible traitement des professeurs français comparé à celui de leurs homologues est toujours d’actualité.

Il serait pour le moins paradoxal, à l’heure où se prépare une loi d’orientation ambitieuse pour l’École, que la nation ne se donnât pas les moyens nécessaires pour recruter ceux qui en seront les acteurs majeurs. C’est un véritable défi et le SE-Unsa portera toutes ces questions dans le débat qui vient de s’ouvrir. 

Paris, le 10 juillet 2012

Christian Chevalier, Secrétaire Général

Partager cet article

Repost0
4 juillet 2012 3 04 /07 /juillet /2012 15:25

2nde phase du mouvement, ineats/exeats

 

2nde phase du mouvement

Les affectations à titre provisoire sont en cours de réalisation, et ce jusqu'au 13 juillet (date à laquelle la totalité des postes vacants devraient être pourvus). 

Les personnels qui ont obtenu une affectation peuvent la connaître en consultant leur boîte aux lettres sur i-prof. Les affectations seront mises à jour quotidiennenement, le SE-Unsa 92 conseille donc aux collègues restés sans poste de consulter régulièrement leur boîte aux lettres. 

Si vous souhaitez nous contacter cliquez ici

 

Ineats/exeats

Pour rappel le DASEN des Hauts-de-Seine a accordé toutes les demandes d'exeat. L'accord est valable jusqu'au 31 août.

A ce jour 93 exeats ont été réalisés (c'est-à-dire que ces collègues ont aussi obtenu l'ineat du département qu'ils souhaitaient rejoindre). De même 6 ineats pour le 92 ont été réalisés.  

 

Partager cet article

Repost0
3 juillet 2012 2 03 /07 /juillet /2012 22:32

Ajustements de carte scolaire

 

ANTONY : mat Noyer Doré (annulation fermeture), mat Val de Bièvre (ouverture conditionnelle)

ASNIERES : elem Jean d'Ormesson (ouverture conditionnelle)

BAGNEUX : mat Paul Eluard (ouverture)

BOULOGNE : elem Glacières, elem Point du Jour, elem Saint-Denis : 1 ouverture conditionnelle sur 1 de ces 3 écoles

CHATILLON : mat Jaurès (fermeture), elem Joliot Curie (ouverture), elem Gambetta (ouverture) 

CHAVILLE : mat Les Iris (ouverture), mat Paquerettes (fermeture)

CLICHY : mat Jaurès (ouverture + ouverture conditionnelle), mat Prévert (fermeture)

COLOMBES : mat Pagnol (ouverture), elem Lazare Carnot (ouverture conditionnelle)

FONTENAY : elem Ormeaux (ouverture conditionnelle)

GENNEVILLIERS : mat Kergomard (ouverture), elem Anatole France (ouverture)

ISSY : elem Paul Bert (ouverture)

LA GARENNE : elem Jerphanion (ouverture conditionnelle)

LE PLESSIS : mat Pergaud (ouverture), elem Pergaud (fermeture)

LEVALLOIS : mat Buffon (ouverture), elem Buffon (ouverture)

MALAKOFF : mat Paul Vaillant Couturier (fermeture), elem Jaurès (ouverture)

NANTERRE : mat Decour (ouverture), mat Gorki (fermeture), mat Casanova (ouverture conditionnelle), elem Romain Rolland (ouverture conditionnelle maintenue)

PUTEAUX : mat Benoit Malon (ouverture), mat Anciens Couvents (ouverture conditionnelle)

SEVRES : elem Croix Bosset (ouverture)

SURESNES : mat Wilson (ouverture), mat République (fermeture), elem Estiennes d4orves (ouverture), elem Vaillant-Jaurès (ouverture conditonnelle)

 

RASED :

Circonscription       E             G      
7ème (Bois-Colombes/ASH Nord) 

+1

 
8ème (Courbevoie) +1 +1
11ème (Suresnes/Puteaux) +1  
12ème (Rueil)   +1
13ème (Garches/St Cloud/Vaucresson/Ville d'Avray/Marnes la Coquette) +1 +1
15ème (Meudon/Chaville) +1 +1
16ème (Issy)   +1
20ème (Bourg-la-Reine, Sceaux, Fontenay) +1 +1
21ème (Antony)   +1
24ème (Chatillon)   +1
26ème (Châtenay-Malabry/Le Plessis-Robinson)   +1
29ème (Neuilly/Puteaux)   +1

 

 

 

Partager cet article

Repost0
1 juillet 2012 7 01 /07 /juillet /2012 18:25

C'est en cours, mais pas partout !

 

Rien ne sera épargné aux EVS ! Alors que les décisions concrètes permettant le réemploi des EVS ont bien été  transmises au plan local aux Préfets et Recteurs, des freins se font jour pour le réemploi.

Là c'est le Préfet de Région qui prend de la distance avec  les décision gouvernementales (Rennes), là c'est le Recteur qui fait du tri dans les EVS et décide donc d'en envoyer une bonne partie au chômage (Amiens),  ailleurs c'est la négation de l'arrivée des consignes (Bordeaux, Toulouse, ...).

Ces fonctionnaires, aussi haut soient-ils ont peu de considération pour les femmes et les hommes qu'ils renvoient ainsi pointer au chômage!

Le SE-Unsa ne s'y résout pas et entend dénoncer publiquement ces dérives graves ! 

.Si tout s'aplique correctement les préfets donneront les autorisations de renouvellement nécessaires pour la prolongation des contrats avec le conventionnement nécessaire.

De leurs côté les recteurs ont à enclencher avec les chefs d’établissement concernés, la prolongation des contrats par avenant.

Les EVS qui ne sont pas arrivés au terme de la durée réglementaire des CUI (24 mois ou clause spécifique si handicap ou plus de 50 ans) sont concernés sauf problème dans la mission effectuée.

D’après les informations que nous détenons, ce sont les préfets qui fixeront la durée du renouvellement en fonction des conventionnements possibles.

C’est un premier aboutissement du combat que nous avons mené avec pugnacité ces dernières semaines auprès du ministère de l’éducation nationale, de Matignon et de l’Elysée pour éviter les interruptions de contrats néfastes pour les salariés.

Les sections locales du SE-Unsa ont également saisi les préfets et les recteurs au plan local et vont suivre les conditions du réemploi.

En tout état de cause, le SE-Unsa espère ainsi qu’une grande majorité des salariés en CUI pourront ainsi éviter de se retrouver au chômage

C'est le sens de notre combat !

Partager cet article

Repost0
28 juin 2012 4 28 /06 /juin /2012 12:58

Le CSE donne un avis favorable, le ministre confirme 

 

La proposition de modification du calendrier scolaire 2012-2013 a été soumise, aujourd’hui jeudi 28 juin, à l’avis du Conseil supérieur de l’Education.
Elle prévoit un allongement à deux semaines des congés de Toussaint, compensé d’une part par une journée à la fin de l’année scolaire (ou une journée et demi pour les établissements fonctionnant les samedis matins) et, d’autre part, par une autre journée à déterminer localement. Pour celle-ci, deux dates sont proposées : le 3 avril ou le 22 mai. Pour les établissements ayant déjà des cours le mercredi matin, la récupération se fera les après-midis de ces deux jours.

Le CSE a rendu un avis favorable (48 pour dont le SE-Unsa – 5 contre – 17 abstentions – 1 refus de vote). Le ministre confirme qu'il modifiera le calendrier scolaire, conformément à l'avis du CSE.

Le SE-Unsa soutient cette modification du calendrier scolaire qui va dans le sens de l’alternance 7 semaines de classe-2 semaines de vacances, nécessaire à l’équilibre des élèves. Il apprécie, de plus, que celle-ci ne change pas la date de la rentrée comme cela avait été imaginé dans un premier temps alors que les écoles et les établissements avaient déjà organisé leur rentrée et que les enseignants pouvaient avoir eux-mêmes déjà pris d’autres engagements personnels.

Enfin, le SE-Unsa se félicite de la réhabilitation des instances de concertation. Ce cap devra être maintenu alors que de grands chantiers s’ouvrent.

Partager cet article

Repost0
27 juin 2012 3 27 /06 /juin /2012 15:00

C'est gagné !

 

Les décisions concrètes permettant le réemploi des EVS sont enfin transmises au plan local aux Préfets et Recteurs.

D’ici la fin de la semaine, les préfets donneront les autorisations de renouvellement nécessaires pour la prolongation des contrats avec le conventionnement nécessaire.

De leurs côté les recteurs devant avoir reçu demain les consignes du ministère, ils auront à enclencher avec les chefs d’établissement concernés, la prolongation des contrats par avenant.

Tous les EVS qui ne sont pas arrivés au terme de la durée réglementaire des CUI (24 mois ou clause spécifique si handicap ou plus de 50 ans) sont concernés sauf problème dans la mission effectuée.

D’après les informations que nous détenons, ce sont les préfets qui fixeront la durée du renouvellement en fonction des conventionnements possibles.

C’est un premier aboutissement du combat que nous avons mené avec pugnacité ces dernières semaines auprès du ministère de l’éducation nationale, de Matignon et de l’Elysée pour éviter les interruptions de contrats néfastes pour les salariés.

Les sections locales du SE-Unsa ont également saisi les préfets et les recteurs au plan local et vont suivre les conditions du réemploi.

En tout état de cause, le SE-Unsa espère ainsi qu’une grande majorité des salariés en CUI pourront ainsi éviter de se retrouver au chômage.

 

 

Partager cet article

Repost0